Dernière mission au Cap-Breton

Première étoile du cinquième match à Gatineau, Tristan... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Première étoile du cinquième match à Gatineau, Tristan Bérubé a donné une vie supplémentaire aux Olympiques. Ceux-ci tenteront de mettre les Screaming Eagles au pied du mur, comme eux, lundi soir.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est quand ils ont un fusil sur la tempe que les Olympiques de Gatineau ont connu leurs meilleurs moments cette saison.

En arrière 0-3 dans leur série de première ronde de la LHJMQ contre les Screaming Eagles du Cap-Breton, ils ont rebondi avec deux victoires consécutives au centre Robert-Guertin. Dans la dernière, les Gatinois ont sauvé leur peau en comblant un déficit de 3-2 en comptant trois buts dans les cinq dernières minutes de jeu d'un match électrique au « Vieux Bob ».

Ce triomphe a eu l'effet d'une décharge électrique dans le vestiaire des Olympiques. « J'étais tellement excité quand Shawn Boudrias a compté sur mon jeu manqué ! Je sautais partout sur la glace. L'ambiance des séries est de retour à Guertin ! J'en veux encore ! Je ne veux pas partir avant de revivre ça », a commenté le capitaine Marc-Olivier Crevier-Morin à son arrivée à Sydney avant le match numéro six de la série.

Le défenseur âgé de 20 ans pense que la pression a maintenant changé de camp pour le retour de la série au Cap-Breton. « Nous avons gagné les deux derniers matches. Nous sommes plus confiants. Nous jouons mieux aussi parce que nous avons travaillé plus fort. »

L'entraîneur-chef Éric Landry a ajouté que son équipe avait perdu les deux premiers matches en prolongation dans la série. « Ça veut dire que c'était deux matches à notre portée. »

Si les Olympiques avaient pu remporter un des deux matches en prolongation, ils seraient en avance 3-2 dans la série, mais il s'agit peut-être d'un équilibre des choses. Les Screaming Eagles auraient sûrement mérité un meilleur sort dans le cinquième match, mais ils se sont butés à un Tristan Bérubé en grande forme. Ce dernier montre maintenant un pourcentage d'arrêt supérieur à Kyle Jessiman dans la série - ,921 contre ,910. 

« Nous avons marqué quatre buts contre Jessiman dans les deux derniers matches. Nous avons le momentum. Nous pouvons juste aller de l'avant », a lancé Landry, qui fera assurément confiance à Bérubé dans un troisième match de suite.

Mathieu Bellemare, toujours blessé, n'a pas accompagné l'équipe dans son voyage. Bérubé sera à nouveau appuyé par William Lavallière, un gardien de 17 ans rappelé du junior AAA.

Les Olympiques sont arrivés en Nouvelle-Écosse avec une nouvelle arme dans leur arsenal. Le défenseur Alex Breton avait raté les trois premiers matches de la série en raison d'une blessure au bas du corps. L'équipe a signé deux victoires depuis qu'il a réintégré la formation. Il a également récolté trois points.

« Il nous a apporté de stabilité en défensive en plus de faire du bon travail en avantage numérique. Il a aussi donné du répit à ceux qui jouaient de grosses minutes : Will Thompson, Jake Barter et moi », a signalé Crevier-Morin.

Sur le plan offensif, Yakov Trenin a pris son envol dans les deux dernières victoires. Il a surtout évité le banc des punitions dans le dernier match. Si les Olympiques peuvent faire preuve de discipline comme ils l'ont fait vendredi, ils vont s'aider grandement. Les Eagles ont l'avantage 8-3 dans les buts en avantage numérique dans la série.

Midget AAA: saison terminée pour l'Intrépide

Le tournoi de la deuxième chance est terminé pour l'Intrépide de Gatineau. Éliminé au premier tour des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari, l'Intrépide tentait de se rendre au tournoi de la Coupe Dodge dans la phase « consolation » de la Ligue midget AAA du Québec. La troupe de Martin Lafleur avait relevé ses deux premiers défis en prenant la mesure d'Amos et de Laval-Montréal à ses deux premiers matches, mais ses espoirs ont pris fin samedi dans un revers de 2-1 contre le Phénix du Collège Esther-Blondin. Il manquait deux victoires à l'Intrépide pour obtenir son laissez-passer pour le tournoi de la Coupe Dodge. Les Gatinois se sont inclinés malgré un avantage de 32-19 au chapitre des tirs. Jacob Dumouchel a été le seul à déjouer le gardien Philippe Bond dans la défaite. Christopher Farmer et Xavier Parent ont battu Jérémie Lefebvre pour le Phénix.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer