Repêchage: le Drakkar salive déjà

Le Gatinois D'Artagnan Joly est déjà le quatrième... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le Gatinois D'Artagnan Joly est déjà le quatrième compteur du Drakkar de Baie-Comeau malgré ses 17 ans.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La victoire en prolongation des Olympiques sur le Drakkar de Baie-Comeau était cruciale mardi soir au centre Robert-Guertin.

À court terme, elle permet notamment aux Gatinois de prendre une avance de trois points sur le club qui tente sortir de sa 17e position pour accéder aux séries éliminatoires. L'équipe outaouaise a grimpé au 15e rang avec cette première victoire en sept matches, mais il y avait encore plus derrière ce gain d'importance capitale.

À long terme, ces deux points pourraient permettre aux Olympiques de sauver la face au prochain repêchage de la LHJMQ. Voyez-vous, dans un troc avec le Drakkar il y a 13 mois, Benoît Groulx tenait tellement à obtenir le défenseur Nicolas Meloche qu'il a sacrifié un produit local pour arriver à ses fins. Cette année, D'Artagnan Joly fait déjà les délices du Drakkar à 17 ans alors qu'il est leur quatrième meilleur compteur. En plus de laisser filer cet habile patineur de 6'3'', les Olympiques ont offert leurs choix de premières rondes en 2017 et 2018.

Aujourd'hui, Steve Ahern rirait dans sa barbe s'il en avait une. Avec la saison de misère que traversent les Olympiques, le directeur général du Drakkar pourrait fort bien se servir deux fois avec les cinq premières sélections du prochain repêchage. La cuvée 2017, rappelons-le, s'annonce exceptionnelle avec quelques joueurs de concessions comme on a rarement vu.

S'il fallait que le Drakkar puisse mettre la main sur le surdoué Alexis Lafrenière en plus d'un autre joueur comme Samuel Poulin, Jakob Pelletier ou Xavier Parent parce que les Olympiques sont dans la cave du classement, ils seront plusieurs à crier au vol !

«Il y a des échanges qui tournent bien, d'autres qui tournent mal. Nicolas Meloche a eu un impact chez nous et ç'a pas mal été pour lui avec Benoît Groulx. L'échange faisait son affaire et ça faisait la mienne. J'ai été critiqué beaucoup chez nous pour les prix que j'avais payés pour Charles Hudon et Jérémy Grégoire, mais ces échanges nous ont amenés à deux finales.»

Ce qu'il a soutiré à Benoît Groulx pour Nicolas Meloche, par contre, pourrait fermer le clapet de ses critiques pendant des années. L'avenir du Drakkar n'a jamais été aussi prometteur. Le club mise déjà sur 12 joueurs de 16 et 17 ans très talentueux. Avec ce qu'il lui reste à récolter de l'échange avec les Olympiques, Steve Ahern s'apprête à toucher au gros lot.

Plus gros que MacKinnon

«Quand Nathan MacKinnon ne s'était pas rapporté chez nous, nous avions eu beaucoup en l'échangeant à Halifax. Cette transaction nous a donné deux finales. Quand je regarde ce que Meloche nous a rapporté, je pense que c'est encore mieux.»

Le Drakkar avait obtenu trois choix de première ronde, Francis Turbide et Carl Gélinas pour le jeune MacKinnon. Un de ces choix avait servi à mettre la main sur... Nicolas Meloche. On peut dire qu'il s'agit d'un échange exponentiel.

«Avec Halifax, nous avons eu trois choix de première ronde, mais ils étaient plus loin. On ne souhaite pas de malheur aux Olympiques, mais on pense que leurs deux choix de première ronde seront meilleurs.»

Ahern a raison. Les Olympiques ne sont pas sortis du bois. S'ils finissent parmi les cinq dernières équipes de la LHJMQ, ils se retrouveraient dans le boulier qui pourrait donner le premier choix au Drakkar. Le scénario se répétera en 2018, qui s'annonce une année de reconstruction pour l'équipe gatinoise.

Assurément, la victoire sur le Drakkar mardi avait une double signification. Pour se sortir de l'embarras et de la zone du boulier, les Olympiques devront remonter jusqu'en 13e place. Sinon, le Drakkar va se faire un plaisir de passer à la caisse...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer