Les Olympiques congédient leur entraîneur

Mario Duhamel a été démis de ses fonctions,... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Mario Duhamel a été démis de ses fonctions, dimanche.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les insuccès des Olympiques de Gatineau ont fait une première victime.

Le Droit a appris que l'entraîneur-chef Mario Duhamel avait été démis de ses fonctions dimanche soir. La veille, son club venait de perdre un quatrième match en cinq jours quand il s'était incliné 3-2 devant l'Armada de Blainville-Boisbriand au centre Robert-Guertin.

Installée en 16e position du classement général de la LHJMQ, à quatre points d'une exclusion des séries éliminatoires, l'équipe ne performait pas à la hauteur des attentes des propriétaires. C'est justement le président Alain Sear qui aurait annoncé la mauvaise nouvelle à son entraîneur. Marcel Patenaude n'aurait pas été à l'aise avec cette décision. Mario Duhamel avait été sa première embauche à titre directeur général.

D'ailleurs, les deux hommes ont agi à titre d'entraîneurs honoraires pendant un match de hockey caritatif pour la Fondation Pat-Burns au Complexe Branchaud-Brière dimanche après-midi. Éric Landry aussi participait au match à titre de joueur. Deuxième adjoint de Duhamel, c'est lui qui devrait assurer l'intérim dans le rôle d'entraîneur-chef. Il a justement dirigé la circulation derrière le banc la semaine dernière lors d'une victoire contre le Phoenix de Sherbrooke pendant que Duhamel était malade.

Jean-François Grégoire conserverait quant à lui ses fonctions. Un autre adjoint pourrait se greffer à l'équipe prochainement.

Personne au sein du club gatinois n'a commenté nos informations dimanche soir, mais une conférence de presse est prévue par les Olympiques lundi à 10 h 30.

Mario Duhamel a conservé une fiche de 19-24-3 en 47 matches avec les Olympiques. Ces résultats sont nettement en deçà des attentes des propriétaires du club. Le gâteau n'a jamais levé. Le club n'a jamais été en mesure de coller des séries de victoires ou encore de jouer pour ,500.

En n'échangeant pas Yakov Trenin à la date limite des transactions, les Olympiques avaient fait le pari qu'ils monteraient les échelons du classement général. Les Cataractes de Shawinigan auraient pourtant offert un choix de première ronde et deux choix de troisième ronde pour obtenir ses services, mais l'équipe gatinoise a choisi de le garder dans son entourage afin qu'il aide les jeunes à grandir en confiance en jouant à ses côtés.

Du succès ailleurs

Entraîneur d'expérience (Ligue midget AAA, LHJMQ, Hockey Canada et LNH), Mario Duhamel avait connu du succès comme entraîneur-chef des Voltigeurs de Drummondville. Il a également offert de précieux services aux Huskies de Rouyn-Noranda dans un rôle d'entraîneur-adjoint ainsi qu'à titre de directeur général adjoint. Il avait été chaudement recommandé à Marcel Patenaude par Benoît Groulx lorsque celui-ci a obtenu un poste dans la Ligue américaine cette année. Patenaude avait justifié son choix en disant que Duhamel avait le profil d'un entraîneur qui pouvait accéder à la LNH puisqu'il y avait déjà travaillé comme entraîneur-vidéo.

Quarante-sept matches plus tard, Duhamel n'est déjà plus en poste. Il a un contrat d'une durée de deux ans. C'est la première fois qu'il est congédié d'un poste d'entraîneur dans sa carrière.

Toujours selon nos informations, quelques entraîneurs auraient été approchés pour venir terminer la saison chez les Olympiques. Marty Johnston serait à nouveau du lot, lui qui dirige les Ravens de l'Université Carleton avec brio. L'ancien capitaine des Olympiques a justement fait partie de l'édition gagnante de la coupe Memorial en 1997. Il a toujours voulu imiter son idole, Claude Julien.

Reste à savoir qui procédera à l'embauche du prochain entraîneur. Le directeur général ou les propriétaires ?

Duhamel y croyait encore samedi

Éric Landry... (Etienne Ranger, Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Éric Landry

Etienne Ranger, Le Droit

Les Olympiques de Gatineau ont complété une dure semaine où ils ont plié l'échine quatre fois en quatre matches. Dans les trois derniers revers, ils ont perdu par la marge d'un seul but en excluant le but dans un filet désert à Val-d'Or.

Les Gatinois n'ont amassé qu'un seul point sur une possibilité de huit dans cette semaine éreintante qui a impliqué un voyage éclair en Abitibi, mais ils ont vendu chèrement leur peau dans les trois derniers duels qui auraient pu basculer d'un côté comme de l'autre. Samedi, dans un revers de 3-2 contre Blainville-Boisbriand, c'est un but malchanceux qui a couru à la perte des Olympiques quand Mathieu Bellemare s'est aventuré à l'extérieur de son filet pour remettre la rondelle sur le bâton de Pierre-Luc Dubois. Celui-ci n'a eu qu'à contourner le filet pour inscrire le but vainqueur.

Après le match, Mario Duhamel aurait pu se montrer abattu. Au contraire, il est plus optimiste que jamais.

« J'ai aimé la manière que notre équipe s'est comportée. Nous venons de jouer un quatrième match en cinq jours et nous avons eu un voyage en Abibiti là-dedans. Nous tirions de l'arrière 2-0, mais nous n'avons jamais abandonné. Pour moi, la deuxième période nous appartenait. La troisième également. Nous sommes revenus en force et même si le troisième but était un mauvais but, nous n'avons jamais abdiqué contre une équipe qui aspire aux grands honneurs. Je pense que nous avons grandi là-dedans. Ça vient nous motiver davantage de savoir que nous pouvons compétitionner contre les meilleures équipes de la ligue. Il y a beaucoup de positif dans le caractère qu'a démontré notre équipe. C'est très encourageant. »

Mario Duhamel avait ajouté qu'il était fier de ses joueurs. « Ce que j'aime, c'est qu'on ne cherche pas d'excuses. » 

Remercié pour ses services 24 heures plus tard, Mario Duhamel n'a pas rappelé Le Droit dimanche.

Il laisserait maintenant les rênes de l'équipe à Éric Landry sur une base intérimaire. Joueur reconnu pour son travail acharné pendant sa carrière professionnelle où il a notamment joué pour le Canadien de Montréal, Landry est déjà très bien connu des joueurs. Il travaille avec les Olympiques depuis trois ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer