Le travail de Patenaude salué par les joueurs

Marc-Olivier Crevier-Morin pense terminer sa carrière dans la... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

Marc-Olivier Crevier-Morin pense terminer sa carrière dans la LHJMQ avec un club qui va donner des maux de tête à ses adversaires.

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marcel Patenaude a joué gros à sa première date limite des transactions depuis son entrée en poste avec les Olympiques de Gatineau.

Parce qu'il avait confiance au noyau de joueurs en place, le directeur général a résisté à la tentation de liquider ses meilleurs actifs pour accélérer la reconstruction du club. Il a bien échangé trois gros noms, mais il a conservé ses meilleurs marqueurs, Vitalii Abramov et Zack MacEwen ainsi que le moteur de son club, Yakov Trenin.

Dans le vestiaire, le travail de Patenaude a été apprécié. Personne n'a l'impression que la balance de la saison est à l'eau. Au contraire, le capitaine Marc-Olivier Crevier-Morin a tendance à penser comme son dg.

« Je crois que nous formons une équipe plus complète aujourd'hui. Nous avons plus d'équilibre et plus de profondeur. Nous avons quatre bons trios. Encore mieux, chacun a un rôle bien précis à jouer et tout le monde le comprend. Une fois que nous aurons passé la période d'adaptation, ça devrait bien aller », a expliqué le défenseur de 20 ans qui tenait à finir sa carrière avec un club aspirant pendant les séries éliminatoires.

Crevier-Morin a d'ailleurs aimé la façon de manoeuvrer de Marcel Patenaude pendant la période des transactions.

« Nous sommes contents du travail de Marcel. Nous avions confiance en lui et il nous l'a prouvé avec les gestes qu'il a posés. Nous avions tous peur de perdre Yak (Trenin). On voyait les rumeurs sur Internet. On ne savait plus qui croire. Trenin est vraiment essentiel aux succès de notre équipe. On souhaitait tous qu'il reste. On sait tous comment il joue en séries. Il est très aimé dans le vestiaire. C'est un leader apprécié. Je lui parlais pendant qu'il était au Championnat mondial junior. Il voulait rester. Il disait qu'il était bien ici. »

De retour à l'entraînement avec les Olympiques mardi, Trenin a assuré qu'il était heureux de finir sa carrière junior à Gatineau même s'il aurait pu se joindre à une puissance de la ligue à Shawinigan, Blainville-Boisbriand ou Victoriaville.

« Je n'ai pas besoin de changer quoi que ce soit. Je reste ici, au sein d'une grande organisation. Je suis confortable. Nous avons le talent nécessaire pour causer des surprises. Nous avons aussi beaucoup plus de joueurs de ma grosseur à présent. Il faut juste améliorer notre sort en montant au classement pendant la saison régulière. »

Marc-Olivier Crevier-Morin a remarqué les mêmes choses que Trenin. Physiquement, les Olympiques sont beaucoup plus imposants qu'au début du mois de décembre. « Ce sont de mauvaises nouvelles pour nos adversaires, surtout ceux de notre division ! Ce n'est jamais plaisant de voir un club de sa division se grossir. Il va falloir utiliser cet élément à notre avantage. On risque de brasser pendant les séries ! »

Le capitaine demande aussi aux partisans de montrer un peu de patience avant de porter un jugement sur les transactions effectuées par l'équipe. Les Olympiques viennent de perdre trois matches consécutifs dans des circonstances difficiles le week-end dernier. Chaque fois, ils affrontaient un adversaire reposé.

« On s'en reparlera dans deux semaines. Ce n'est jamais évident pour un joueur de disputer ses premières parties avant même de pratiquer avec son nouveau club. Il y a de la nervosité. Il faut s'adapter à un nouveau système. Il faut que la chimie s'installe. On a passé le week-end à se chercher. »

Le vétéran défenseur demeure curieux de voir le résultat final. « J'ai juste hâte que les séries commencent pour prouver à tout le monde ce que nous pouvons faire. Nous avons beaucoup de nouveaux joueurs, mais j'ai aimé ce que j'ai vu de Shawn Boudrias, Will Thompson, Mitchell Balmas et les autres. Ils ont montré qu'ils étaient prêts à payer le prix. Je suis content d'être leur capitaine et d'aller à la guerre avec eux. »

Visite surprise à l'entraînement

Métis Roelens... (Etienne Ranger, Archives Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Métis Roelens

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Un trio de joueurs de 6'4'' détonnait sur la patinoire du centre Robert-Guertin mardi matin et ce n'était pas l'éclairage qui faisait défaut !

Zack MacEwen et Shawn Boudrias avaient un autre géant pour les accompagner en attaque.

Premier joueur repêché par les Olympiques en 2016, Métis Roelens était à l'entraînement.

L'espoir de 16 ans a été le joueur offensif de la semaine dans la Ligue midget AAA avec une récolte de deux buts et six points en deux matches avec le Blizzard du Séminaire St-François. Cette saison, il a récolté 30 points en 30 matches.

Parce qu'il explore encore la possibilité de jouer aux États-Unis, Roelens est à Gatineau pour deux entraînements et il assistera au match de mercredi, mais il n'envisage pas de jouer immédiatement avec le club gatinois.

Roelens n'avait pas participé au camp de sélection des Olympiques cette année, mais il s'est montré ouvert à jouer dans la LHJMQ en étant l'instigateur de sa visite à Gatineau cette semaine.

Le clan Roelens compte se brancher sur son avenir d'ici quelques semaines.

Les Olympiques ont 22 joueurs pour terminer la saison puisqu'ils ont cédé l'attaquant Carl Gervais à son équipe midget AAA afin de lui permettre de reprendre confiance en ses moyens. Il sera rappelé plus tard.

La bête noire arrive en ville

Les Olympiques tenteront de mettre un frein à leur série de trois défaites consécutives en affrontant leur bête noire de la saison dans la LHJMQ. Le Phoenix de Sherbrooke arrive en ville mercredi en ayant gagné ses trois premiers duels contre les Gatinois.

Les Sherbrookois sont menés offensivement par le défenseur Thomas Grégoire, fils de l'entraîneur-adjoint des Olympiques, Jean-François Grégoire.

Julien Pelletier, de Thurso, est le troisième compteur du club avec 41 points en 38 matches. Aucun autre hockeyeur de l'Outaouais n'a inscrit autant de points que l'attaquant de 20 ans cette saison.

Le duel de mercredi aura son importance au classement extrêmement serré de la LHJMQ. Seulement deux points séparent les Olympiques (17-21-3) du Phoenix (18-20-3) et l'entraîneur-chef Mario Duhamel voudra voir la réponse de sa troupe après avoir tenu un premier entraînement complet avec ses nouveaux effectifs.

« Nous aimons le talent des joueurs que nous avons acquis. Nous aimons leur attitude, leur diversité et la dynamique qu'ils nous apportent. Lorsque nous avançons que nous pensons avoir une meilleure équipe, c'est que nous croyons avoir rassemblé des joueurs pour occuper des rôles différents, mais nécessaires pour gagner. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer