Trenin heureux en bronze

Le centre des Olympiques, Yakov Trenin, est ravi... (Chris Young, La Presse canadienne)

Agrandir

Le centre des Olympiques, Yakov Trenin, est ravi de son expérience au Championnat mondial junior.

Chris Young, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme tous les compétiteurs au Championnat mondial junior, Yakov Trenin visait la médaille d'or, mais n'allez pas croire qu'il n'était pas fier de sa médaille de bronze.

Une heure après avoir aidé les Russes à vaincre les Suédois en prolongation, il avait encore ses patins aux pieds. Médaille bien en évidence autour du cou, il portait toujours son chandail de match, signé par ses frères de combat. « Je suis très content même si c'est du bronze. Nous avons travaillé fort pour mériter cette médaille et personne ne pourra nous l'enlever. Ça va rester à jamais. Nous étions si près en demi-finale. La fusillade, c'est une loterie. La différence entre la première et la quatrième place est minime ici. Je suis fier de cette médaille. Il y avait 70 millions de personnes qui nous regardaient à la télévision. »

Le Russe des Olympiques de Gatineau ne sait pas trop ce que l'avenir lui réserve maintenant. La date limite des transactions est vendredi midi dans la LHJMQ et il ne veut pas changer de camp. « Je suis content de ne pas avoir entendu mon nom encore. Il y a une place où je veux aller. À Gatineau. Au moins pour ramasser mes affaires ! Au mieux, pour y rester. Il reste une journée ! Je suis triste de voir Alex Dostie partir. C'est un bon gars et j'ai aimé l'avoir sur mon trio. »

S'il doit partir, Trenin a toutefois une préférence. Victoriaville, Blainville-Boisbriand et Shawinigan sont à ses trousses. « J'aimerais mieux l'Armada. C'est plus proche de Gatineau. C'est près de la grosse ville de Montréal et ils peuvent aller loin. À Gatineau aussi, nous pouvons aller loin. Nous avons battu les meilleurs clubs de la ligue, mais au lendemain, nous perdions contre de moins bons adversaires. En travaillant fort, nous pourrions causer des surprises. »

Trenin est d'ailleurs au courant que les nouveaux jeunes joueurs acquis par les Olympiques ont du succès. « Il y en a déjà un qui a réussi un tour du chapeau ! » Trenin ne se souvenait pas de son nom, mais s'il demeure un Olympique, il apprendra à connaître Shawn Boudrias.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer