L'offensive des Olympiques explose

Anthony Gagnon a poussé un soupir de soulagement... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Anthony Gagnon a poussé un soupir de soulagement en marquant son premier but de la saison pendant un avantage numérique. Il a dû attendre à son 18e match avant de noircir la feuille de pointage.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y avait trois nouveaux visages dans l'uniforme des Olympiques de Gatineau au retour d'une pause de 10 jours dans le calendrier de la LHJMQ.

Sont partis : les vétérans Nicolas Meloche, Jean-Sébastien Taillefer et Mark Grametbauer. Représentant la Russie au Championnat mondial de hockey junior, Yakov Trenin n'était pas là non plus pour prêter main-forte à son équipe mercredi soir au centre Robert-Guertin, mais la jeunesse des Olympiques a pris le relais.

Deux joueurs de 17 ans ont donné le ton à une victoire de 7-4 des Gatinois sur la Foreurs de Val-d'Or. Anthony Gagnon a d'abord ouvert la marque en inscrivant son premier but de la saison pendant un avantage numérique. Puis, Jeffrey Durocher a fait 2-0 sur une superbe passe de Vitalii Abramov. Nouveau membre des Olympiques, Shawn Boudrias a récolté la deuxième mention d'aide sur le jeu. L'attaquant de 17 ans n'aura mis que 8:40 avant d'inscrire son premier point dans l'uniforme Noir et Blanc.

Pour sa part, Carl Gervais n'a pas eu la chance de participer au pointage. Blessé, il n'a pas joué à partir de la deuxième période. Il souffre de symptômes liés à une commotion cérébrale. Will Thompson, l'autre élément acquis des Islanders de Charlottetown, a terminé le match avec un différentiel de +2, un sommet qu'il a partagé avec Durocher chez les Olympiques.

Vitalii Abramov a poursuivi l'explosion offensive des locaux en première période en comptant lui aussi sur l'attaque massive. Rapidement, c'était 3-0 pour les Olympiques, mais rien de tout ça n'aurait pu se produire sans la vigilance de Mathieu Bellemare, qui a bien protégé le fort dans les cinq premières minutes de jeu à l'avantage des visiteurs qui menaient 8-3 dans les tirs au but après seulement cinq minutes.

Portant une réplique du masque de José Théodore à l'époque où il représentait les Olympiques de Hull, Bellemare a notamment dû repousser une échappée pendant un avantage numérique des siens pour garder la marque 0-0 tôt dans le match.

Les écluses se sont ouvertes quand les Olympiques ont compté trois fois sur leurs trois premiers avantages numériques du match. Daniel Del Paggio a fait 4-0 à cinq contre cinq, mais Vincent Milot-Ouellet a donné un dur coup aux Foreurs en marquant le troisième but en avantage numérique des locaux. Après 28 minutes de jeu, c'était déjà 5-0.

Petite frousse

David Henley, Mathieu Nadeau, pendant un désavantage numérique, et Simon Lafrance ont semé une frousse chez les 2336 partisans à l'intérieur du « Vieux Bob » en marquant trois buts consécutifs, mais Alex Dostie a freiné l'hémorragie en profitant de l'indiscipline des Foreurs pour inscrire le quatrième but des siens avec l'avantage d'un joueur. Vincent Ouellet-Ouellet a complété la marque avec son deuxième but du match qui a chassé Étienne Montpetit avec neuf minutes à écouler.

Le gardien des Foreurs a effectué 23 arrêts sur 30 tirs. Dereck Baribeau a repoussé les deux derniers tirs des Olympiques. Devant la cage gatinoise, Mathieu Bellemare a affronté un barrage de 36 lancers.

Vincent Milot-Ouellet, Zack MacEwen et Alex Dostie ont complété le match avec trois points chacun.

Libéré

Soulagé, Anthony Gagnon s'est senti libéré en faisant secouer les cordages une première fois. « Je m'étais imposé beaucoup de pression pour marquer ce premier but. Ça faisait longtemps que je l'attendais. Je savais qu'il s'en venait. J'ai eu de bonnes occasions dans le dernier match. J'ai joué davantage aujourd'hui. Ça m'a donné confiance. »

Gagnon a aussi engagé le combat pendant le match. « Je ne suis pas ce genre de joueur, mais tout est lié. J'ai marqué. J'ai pris confiance et de temps en temps, ça va arriver que je laisse tomber les gants. »

Vincent Milot-Ouellet était aussi un joueur soulagé après sa prestation offensive. « Il nous manquait des joueurs. Je devais en profiter. J'ai travaillé fort. Je n'avais pas perdu confiance. Je savais que les points allaient finir par arriver. »

La victoire permet aux Olympiques (15-17-3) de passer de la 15e à la 12e place du classement général. Ils ont notamment devancé les Foreurs (15-18-1) avec ce gain obtenu dans le dernier match présenté à Guertin en 2016. Les Olympiques vont terminer l'année avec des matches à Sherbrooke vendredi et à Québec samedi.

Les nouveaux joueurs font belle impression

La formation de Mario Duhamel a subi plusieurs changements depuis l'ouverture de la période des transactions dans la LHJMQ.

L'entraîneur des Olympiques a noté qu'il avait notamment neuf joueurs de 17 ans dans sa formation mercredi soir au centre Robert-Guertin. Dans un match remporté 7-4 contre les Foreurs, il a eu l'occasion d'utiliser tous ses effectifs et ses joueurs ont répondu de bonne façon puisque chacun a mis son grain de sel dans la victoire.

« Nos jeunes ont progressé en première moitié de saison et ça va nous permettre de les utiliser davantage maintenant. Ils ont répondu à l'appel ce soir. Nos jeunes joueurs ont joué avec passion et avec hargne. »

Duhamel a parlé de Joakim Paradis, qui disputait un premier match depuis le 30 octobre et qui s'est démarqué en décochant de solides tirs à partir de la ligne bleue. Il a aussi noté l'explosion offensive de Vincent Milot-Ouellet.

« Il a obtenu la première étoile en comptant deux buts, mais aussi en créant des occasions de marquer. »

L'entraîneur a également fait une première évaluation des trois nouveaux joueurs qu'il a sous la main. Il n'a pas pu en dire beaucoup sur Carl Gervais qui n'a pas joué après la première période, mais il a aimé l'échantillon qu'il a vu.

« Nous avons senti sa présence. Malheureusement, il a été frappé en première période. Je n'ai pas vu la séquence, mais ça n'a pas l'air trop beau. Nous allons attendre à demain, mais il semble souffrir d'une commotion cérébrale. »

Sur Shawn Boudrias, il dit avoir vu un jeune joueur de talent. « Il a un long bâton. Il l'a utilisé pour couper des jeux. C'est un gros bonhomme qui était dans la face de l'adversaire. Il a déjà son premier point », a-t-il dit au sujet de celui qui avait été jumelé à Gervais et Anthony Gagnon pour former un trio de joueurs de 17 ans en début de match.

Quant à Will Thompson, le vétéran défenseur de 19 ans a été utilisé à profusion. Tellement, qu'il n'a pas pu finir le match. « Il a souffert de crampes. C'est pour ça qu'il a moins joué en fin de match, mais nous sommes contents de l'avoir. Il montre une belle maturité. Il va nous apporter de la constance à la ligne bleue. Il a bien utilisé son physique ce soir et il a bien distribué la rondelle. »

Thompson a dit se sentir mieux après le match où il a laissé une belle impression devant ses nouveaux partisans.

« Je me sentais bien en début de match. Pour une raison que j'ignore, ma jambe a saisi en troisième période. C'est la première fois que ça m'arrive. C'est peut-être à cause de la chaleur dans la bâtisse ? »

L'ancien choix de première ronde a dit avoir subi un choc quand il a appris son transfert à Gatineau, mais il dit s'en être remis à présent.

« J'ai rencontré les gars ici et ça va bien se passer. J'avais de bonnes responsabilités à Charlottetown, mais je pense que j'en aurai un peu plus ici. Ce soir, je voulais garder les choses simples. Je ne voulais pas essayer de trop en faire. Je voulais seulement jouer un match solide. J'ai aimé l'ambiance. Les partisans ont été extraordinaires. Nous sommes contents de leur avoir offert une victoire. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer