Les Olympiques punissent l'Armada

Comme c'est souvent le cas dans les duels... (Courtoisie, Armada de Blainville-Boisbriand)

Agrandir

Comme c'est souvent le cas dans les duels entre l'Armada et les Olympiques, le match de vendredi a donné lieu à du jeu extrêmement physique. Les Olympiques ont notamment profité de deux pénalités majeures pour marquer trois buts.

Courtoisie, Armada de Blainville-Boisbriand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ultimement, la décision de vendre ou acheter ne reviendra pas aux joueurs des Olympiques de Gatineau, mais dans un deuxième match de suite, ceux-ci ont continué d'envoyer un message à la direction du club en venant à bout d'une équipe qui pouvait passer en première position du classement général de la LHJMQ avec une victoire.

Mais l'Armada de Blainville-Boisbriand a vécu par l'épée vendredi soir au Centre d'excellence Sports Rousseau. Il a aussi péri par l'épée. Deux pénalités majeures de cinq minutes ont couru à la perte de la flotte laurentienne puisque les Olympiques ont compté trois buts pendant ces punitions.

Ils ont ainsi pu filer vers une victoire de 5-3. Rapidement, les visiteurs ont accompli ce que peu d'équipes dans la LHJMQ sont parvenues à faire cette saison. Ils ont déjoué l'excellent Samuel Montembeault trois fois sur leurs quatre premiers tirs. Après sept minutes de jeu, Francis Leclerc l'avait déjà remplacé et les Olympiques menaient 3-0.

Vitalii Abramov avait ouvert la marque tôt dans le match, puis Alex Dostie et Yakov Trenin ont marqué pendant la pénalité majeure de Morgan Adams-Moisan pour un coup à la tête de Ryan O'Bonsawin. Ce dernier a eu du mal à se relever et il n'a pas pu revenir dans le match, forçant les Olympiques à jouer à cinq défenseurs pendant le reste de la partie.

Les tests de commotion cérébrale se sont avérés négatifs après le match, mais l'équipe attendra à samedi avant de savoir si la recrue sera apte à reprendre sa place dans l'alignement en après-midi.

L'Armada (20-9-4) est revenue de l'arrière en marquant les deux buts suivants. Alexander Katarinakis et Connor Bramwell ont été les premiers à battre Mathieu Bellemare, mais Vincent Milot-Ouellet a redonné un coussin de deux buts aux Olympiques (14-16-3) en deuxième période pendant une autre pénalité majeure. Cette fois, c'est Guillaume Beaudoin qui a été chassé du match pour avoir donné de la bande à Yakov Trenin.

En troisième période, Pascal Corbeil est venu donner une frousse aux Gatinois en réduisant l'écart à 4-3 pendant une punition de quatre minutes à Simon Leclerc, mais Vitalli Abramov a compté son deuxième but du match dans un filet désert pour sceller la victoire. En relève à Montembeault, Francis Leclerc a été très solide en bloquant 29 rondelles sur 30. Mathieu Bellemare a quant à lui signé une troisième victoire à ses trois derniers départs. Il a réalisé 27 arrêts en plus de récolter une passe pendant un avantage numérique des siens.

Offensivement, Vitalii Abramov a terminé le match avec trois points pour les Olympiques. Yakov Trenin, Alex Dostie et Nicolas Meloche ont amassé deux points chacun.

« Nous avons profité des avantages numériques pour marquer trois gros buts. Nous avons créé plusieurs chances de marquer dans ces circonstances. Nous avons chassé Montembeault sur de très bons tirs. Leclerc a fait de l'excellent travail pour les garder dans le match par la suite. Ce n'est jamais facile de jouer contre l'Armada, mais c'était notre quatrième match de suite sur la route et nous avons été en mesure d'aller chercher trois victoires », a expliqué l'entraîneur-chef Mario Duhamel.

Ce dernier a aimé voir ses joueurs « bouger leurs pieds » pour avoir l'avantage du temps de possession de la rondelle. « Nous marquons plus de buts et nous en donnons moins dernièrement. Nous avons gagné seulement trois de nos 15 premiers matches, mais 11 des 18 suivants. On s'en va dans la bonne direction. C'est la partie que je contrôle à ce temps-ci de l'année », a ajouté l'entraîneur.

Nicolas Meloche a récolté ses deux passes en avantage numérique en évoluant devant deux membres de l'organisation de l'Avalanche du Colorado qui étaient venus le voir en action : le directeur du développement des joueurs David Oliver et le consultant au développement des joueurs Brett Clark.

La victoire a permis aux Olympiques de grimper de deux échelons au classement. Ils partagent maintenant le 13e rang de la LHJMQ, mais ils n'ont que deux points d'avance sur l'équipe de 17e position, le Phoenix de Sherbrooke, qui sera justement le prochain visiteur à Guertin samedi après-midi.

Il s'agira du dernier match des Olympiques avant la pause de Noël. Le Phoenix du Thursolien Julien Pelletier a remporté son dernier duel contre les Gatinois dimanche dernier. La période des transactions s'ouvre dimanche dans la LHJMQ.

L'Intrépide repart de plus belle

Le Challenge CCM de la Ligue midget AAA du Québec a donné du tonus  à l'Intrépide de Gatineau.

Demi-finaliste « surprise » de la classique annuelle du circuit Baillargé, le club gatinois a repris ses activités régulières en allant vaincre le Rousseau Sport de Laval-Montréal sur la route vendredi soir.

L'Intrépide a profité de trois buts sans réplique en troisième période pour filer vers une victoire de 5-1. Espoir des Olympiques de Gatineau, Tristan Belliveau a touché la cible deux fois pour mener l'équipe avec 15 buts depuis le début de la saison. Nicolas Sauvé a atteint le plateau des 10 buts dans la victoire alors que Xavier Simoneau a fourni un but et deux aides. Connor Romain a été l'autre marqueur de l'Intrépide (8-18-2) pendant qu'Alexandre Gagnon et Jacob Dumouchel ont amassé deux passes chacun.

Devant le filet, Jérémie Lefebvre n'a été déjoué qu'une seule fois sur les 31 tirs du Rousseau Sport (14-12-1). Les visiteurs ont aussi dirigé 31 tirs sur la cage défendue par les deux gardiens locaux.

Les deux clubs reprendront l'action dès dimanche après-midi (14 h) au Complexe Branchaud-Brière. Il s'agira du dernier match de l'Intrépide avant le 6 janvier. Le club profitera de ce moment pour demander à ses partisans d'apporter des toutous et des denrées non périssables. Pour sa 12e édition du « Noël pour tous », les spectateurs pourront lancer leurs toutous sur la patinoire au premier but de l'Intrépide. L'entrée sera gratuite pour tous les enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer