Le Titan ramène les Olympiques sur terre

Vitalli Abramov a inscrit un but et une... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

Vitalli Abramov a inscrit un but et une passe samedi.

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Gatineau) Une séquence de sept victoires en 10 matches a permis aux Olympiques de Gatineau de tranquillement remonter le classement, mais compte tenu de la parité dans la LHJMQ, il faudra une autre séquence semblable pour qu'ils parviennent à se hisser réellement en milieu de peloton.

Les Olympiques (10-13-2) avaient l'occasion de se rapprocher du deuxième tiers du classement samedi en recevant le Titan d'Acadie-Bathurst, qui peine à aligner les succès en l'absence de son gardien numéro un. Reilly Pickard a été blessé pendant un match du 6 novembre. Après, le Titan n'a gagné que deux des neuf matches avant de s'amener à Gatineau samedi. Parmi ses victoires, on retient un festival offensif de 11-10 contre Halifax.

La porte était donc ouverte aux Olympiques, mais après avoir aisément disposé du Drakkar de Baie-Comeau la veille, les Gatinois ont été surpris 6-3 par le Titan. Les Olympiques avaient accédé à la 13e position vendredi soir, mais en perdant samedi, ils ont reculé en 16e place.

La troupe de Mario Pouliot aura été beaucoup plus coriace que le Drakkar de la veille. Les visiteurs avaient pris les devants sur des buts de Jordan Maher et Christophe Boivin, mais les locaux étaient parvenus à remonter la pente. Ils avaient même pris une avance 3-2 au début de la troisième période après deux buts inscrits en seulement 13 secondes par Eric Eschweiler et Gabriel Bilodeau. Un but de Vitalii Abramov avait amorcé la remontée en fin de deuxième période contre le gardien recrue Simon Belzile.

L'avance des Gatinois n'aura duré qu'une minute et 17 secondes. Quand Vladimir Kuznetsov a égalé la marque 3-3, les écluses se sont ouvertes et le Titan a inscrit trois autres buts pour filer vers la victoire. Jeffrey Truchon-Viel, deux fois, et Antoine Morand ont aussi battu Mathieu Bellemare, qui a fait face à un barrage de 40 lancers dans la défaite.

Plan de match aux poubelles

Qu'est-ce qui a causé cet effondrement des Olympiques dans les 17 dernières minutes ?

« Nous n'avons pas suivi le plan de match. Quand nous avons pris l'avance, c'était important de bien jouer défensivement et de garder les choses simples. Nous avons aussi pris des punitions et ils en ont profité pour marquer deux fois. Il fallait se simplifier la vie, surtout avec une avance d'un seul but », expliqué l'auteur du troisième but des Olympiques, Gabriel Bilodeau.

S'ils n'avaient pas eu à forcer la note pour vaincre le Drakkar 6-1 vendredi, les Olympiques ont eu une tout autre opposition samedi même si le Titan était derrière eux au classement avant le match. Les Gatinois ont-ils pensé que c'était dans le sac ? « Que ce soit contre la meilleure ou la moins bonne équipe de la ligue, il faut toujours se préparer de la même façon. Quand nous avons pris l'avance, il restait encore 17 minutes à jouer. C'est beaucoup de minutes de hockey. Il ne fallait pas s'asseoir sur cette avance », a ajouté Bilodeau.

Les visiteurs ont d'ailleurs dominé la troisième période 16-5 au chapitre des tirs, laissant miroiter que les locaux avaient manqué d'essence, mais ce n'était pas le cas selon l'entraîneur Mario Duhamel.

« Nous avons surtout ouvert la porte à l'adversaire. Au lieu de garder la rondelle en zone offensive et de fermer le jeu, nous avons essayé des jeux risqués et nous leur avons permis de sortir facilement de leur zone. Le Titan a une équipe qui aime prendre des tirs de partout. Leurs défenseurs bougent bien. Ils ont pris beaucoup de lancers de la pointe. Ils ont plusieurs joueurs de talent. Nous avons manqué de concentration. »

Dans le revers, Yakov Trenin a vu sa séquence de 10 matches avec au moins un point prendre fin.

Lafrenière propulse les 67's

Olivier Lafrenière a réalisé 43 arrêts pour permettre à son équipe de rester dans le match et Sasha Chmelevski l'a récompensé en brisant une égalité en fin de troisième période pour donner une victoire de 5-3 aux 67's d'Ottawa sur le Sting de Sarnia samedi à la Place TD. Le Franco-Ontarien Patrick White a ajouté le but d'assurance avec sa 10e réussite de la saison dans un filet désert. Défenseur de 16 ans, Carter Robertson a aussi contribué à la victoire en marquant son premier but en carrière dans la Ligue de l'Ontario. Il a ajouté une passe sur le 10e but de l'année d'Artur Tyanulin. Tye Felhaber a été l'autre compteur dans la victoire qui ramène les 67's (12-12-2) à une fiche de ,500. Troy Lajeunesse, Adam Ruzicka et Ryan McGregor ont répliqué pour le Sting (13-10-3) qui s'est incliné malgré un net avantage de 46-32 au chapitre des tirs.

Dumouchel explose pour l'Intrépide

Jacob Dumouchel a connu le meilleur match de sa carrière de trois saisons dans la Ligue de hockey midget AAA en inscrivant deux buts et deux passes pour conduire l'Intrépide de Gatineau à un gain de 7-1 à Amos dimanche. Le défenseur de 17 ans n'a pas été le seul espoir des Olympiques à contribuer à la victoire des siens en Abitibi. Tristan Belliveau a également marqué un but. Mathieu Cloutier a quant à lui fourni un but et une passe contre les Forestiers (2-19-1). Nicolas Sauvé, Adam Gauvreau et Mathieu Gagnon ont été les autres marqueurs du camp vainqueur. De retour au jeu après avoir subi une entorse cervicale le mois dernier, Xavier Simoneau a récolté une passe. Devant le filet, Mikaël Foucher n'a fait face qu'à 13 tirs contre 35 pour les deux gardiens adverses. Foucher n'a été battu que par Charles-Antoine Girard dans un match où les punitions ont été nombreuses. L'Intrépide (5-16-2) a bénéficié de 15 avantages numériques ! Les Forestiers ont évolué sept fois en supériorité numérique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer