Dostie vole la vedette

Alex Dostie a connu une grosse soirée contre... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Alex Dostie a connu une grosse soirée contre «ses» Voltigeurs de Drummondville, vendredi soir.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Difficile de trouver un meilleur moment pour jouer le match de sa carrière dans la LHJMQ.

Sous les yeux de Dominique Ducharme, prochain entraîneur-chef d'Équipe Canada junior, Alex Dostie a officieusement compté quatre buts et ajouté deux passes dans une éclatante victoire de 8-4 contre les Voltigeurs de Drummondville vendredi soir au centre Robert-Guertin.

Officiellement, il a plutôt marqué trois buts. Dostie a admis qu'un de ses buts a été compté par Vitalii Abramov, mais le plomb du Russe était tellement vif que les arbitres ne l'ont pas vu rentrer et sortir du filet. Dans l'enclave, Dostie n'a pas couru de risque et il a repoussé la rondelle dans la cage.

Même si la ligue venait qu'à lui retirer ce but, la soirée de Dostie se terminerait quand même avec cinq points, un record personnel. Natif de Drummondville, cet espoir des Ducks d'Anaheim a toujours été à son mieux contre l'équipe de son patelin. En carrière, il est déjà rendu à 24 points en 16 matches contre les Voltigeurs. Même s'il se fait poser la question après chaque grosse sortie contre Drummondville, Dostie ne trouve pas de nouvelles réponses.

« Est-ce le hasard ? Je n'en ai aucune idée. J'aime jouer contre eux. C'est l'équipe que je regardais dans mon enfance. C'est toujours spécial de jouer contre eux, mais je ne suis pas plus excité quand je les affronte. Mes gros matches tombent contre eux et je n'arrive jamais à expliquer pourquoi c'est comme ça ! »

Auteur de neuf points à ses deux derniers matches, Dostie n'est pas le seul à avoir connu une soirée faste devant les 1715 partisans du « Vieux Bob ». Ses compagnons de trio Yakov Trenin et Daniel Del Paggio ont récolté un but et deux passes chacun. Ensemble, ils ont ensorcelé la défensive des Voltigeurs.

« Notre trio a été opportuniste. Daniel a une vision de jeu extraordinaire. Il s'agit de trouver un espace libre pour qu'il nous donne la rondelle. Yakov est un gros bonhomme qui va dans les coins, qui nous donne de l'espace et qui complète les jeux », a ajouté Dostie.

Ce dernier ne s'excitait pas trop d'avoir connu sa plus grosse production en carrière devant l'entraîneur des Voltigeurs qui aura son mot à dire dans la sélection d'Équipe Canada junior.

« Je n'y avais pas pensé. Je ne pense pas qu'un seul match va changer l'opinion d'une personne sur ce que j'ai pu faire dans les deux ou trois dernières années. » 

Explosion à mi-chemin

Comme mercredi contre les Cataractes de Shawinigan, les Olympiques (7-11-2) ont survolé la patinoire pendant la première période et les Voltigeurs (8-10-2) étaient chanceux de se retrouver avec un retard de 1-0 après 20 minutes. L'explosion olympienne est cependant survenue en deuxième période quand les locaux ont pris les devants 5-0 en comptant quatre fois en l'espace de trois minutes ! Une véritable tornade a déferlé devant les gardiens Olivier Rodrigue et Anthony Dumont-Bouchard.

À 5-0, les Voltigeurs ont eu un regain de vie en comptant trois buts consécutifs sur les oeuvres d'Alex Barré-Boulet, Mathieu Sévigny et Joey Ratelle, mais Vitalii Abramov est venu mettre à leurs espoirs en faisant 6-3 sur un boulet de canon qui a muselé tout le monde y compris Dostie, qui a poussé le disque dans le filet pour s'assurer du but.

Nathan Hodgin a été le dernier Voltigeur à déjouer Mark Grametbauer en troisième période. Zack MacEwen et Alexandre Landreville ont été les autres marqueurs des vainqueurs.

Les Olympiques termineront une semaine de trois matches en quatre jours en recevant les Foreurs de Val-d'Or samedi après-midi dans un match qui servira la cause de la fibrose kystique. En échange de vos dons, les partisans pourront gagner des prix.

Les Olympiques renaissent

On ne le dira pas trop fort parce qu'ils sont encore avant-derniers au classement, mais les Olympiques semblent avoir retrouvé leurs repères.

Vendredi soir, ils ont rapidement imposé leur loi face aux Voltigeurs de Drummondville. Mine de rien, les Gatinois viennent de gagner trois de leurs quatre derniers matches. Là-dedans, ils se sont payé les Huskies de Rouyn-Noranda et les Cataractes de Shawinigan : les deux meilleures équipes de la LHJMQ.

Vendredi, les hommes de Mario Duhamel ont bien vengé leur échec de 4-1 dans le match d'ouverture de la saison au centre Robert-Guertin. À l'époque, les Voltigeurs affichaient complet et les Olympiques avaient cinq joueurs à des camps de la LNH. Les Gatinois n'ont pas oublié.

«Ils étaient venus gâcher notre fête dans le match d'ouverture. Ils nous avaient aussi donné quelques leçons de hockey dans les matches hors-concours, alors ça faisait du bien de jouer à nouveau contre eux avec notre équipe complète. En même temps, nous avons aussi progressé beaucoup comme équipe. Nous ne sommes pas à la même place qu'en septembre», a signalé Duhamel.

Ce dernier s'est dit soulagé de voir son attaque produire huit buts dans un match. Il sent que les choses débloquent graduellement depuis deux semaines. «Notre offensive commence à sortir. Nous n'avons pas été parfaits, mais c'est dur de l'être en tout temps, surtout dans le junior. Nous avons ouvert la porte aux Voltigeurs après leur deuxième but compté sur une malchance, mais il y a eu beaucoup de positif dans cette victoire. Notre rapidité en zone neutre paraît. Elle nous permet d'attaquer la zone offensive avec beaucoup de vitesse et d'être plus menaçants.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer