Une bonne année pour éclore

Les Olympiques de Gatineau s'attendent à ce qu'Austin... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Les Olympiques de Gatineau s'attendent à ce qu'Austin Eastman connaisse une grosse saison.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il a venté fort dans le territoire des Cataractes de Shawinigan pendant une bonne partie du match de mercredi. Coïncidence ou pas, cette tempête qui a déferlé contre l'équipe numéro deux au Canada est survenue en même temps que le retour au jeu de l'attaquant Austin Eastman.

Absent pendant cinq semaines en raison d'une blessure à une épaule, l'Ontarien n'a pas tardé à faire sentir sa présence. Il patinait à fond de train lorsqu'il s'est emparé d'un retour de lancer de Zack MacEwen pour compter dès la deuxième minute de jeu. Il venait de donner le ton au match.

Le retour d'Eastman a semblé donner des ailes aux deux autres fusées de l'équipe en attaque. Alex Dostie et Vitalii Abramov avaient aussi un peu plus de mordant dans leur coup de patin mercredi. Ensemble, ils ont forcé les Cataractes à passer beaucoup de temps dans leur propre zone. Cette puissance de la LHJMQ n'avait pas été habituée à cela cette saison.

Instantanément, on aurait dit que la rentrée d'Eastman avait changé le visage de l'attaque gatinoise.

L'entraîneur-chef Mario Duhamel peut en témoigner. « Son retour nous a permis d'asseoir quelques joueurs dans les bonnes chaises. Ça nous a donné une marge de manoeuvre pour mieux équilibrer nos trios. Austin avait récolté deux points dans les quatre premiers matches de la saison quand il s'est blessé, mais nous ne l'avions pas placé dans une bonne situation. Nous avions plusieurs attaquants dans des camps de la LNH et nous lui avons demandé de jouer le rôle de leader. C'était peut-être trop pour un gars qui n'a pas encore une saison d'expérience dans la LHJMQ. »

Selon Duhamel, le jumelage d'Eastman à Vitalii Abramov et Zack MacEwen mercredi lui a permis de gagner en confiance sans avoir à être le moteur du trio. « Sa vitesse lui permet de se démarquer. Il sera bon pour finir les jeux, comme sur son but mercredi. »

L'attaquant de 19 ans, lui, était ravi d'avoir eu un impact après avoir raté 14 matches consécutifs. « J'étais content de revenir et de pouvoir faire une différence contre un des meilleurs clubs de la ligue. Cinq semaines sans jouer, c'est long. »

Choix de sixième ronde du Battalion de North Bay dans la Ligue de l'Ontario, Eastman n'a jamais pu s'y faire une niche. « Ils aiment les joueurs à gros gabarits là-bas. À 18 ans, j'ai demandé à mon agent de me sortir de là. C'est comme ça que je suis arrivé à Gatineau », a dit l'ailier de 5'11'' et 165 livres.

Groulx séduit

Débarqué chez les Olympiques, Eastman a séduit Benoît Groulx par sa vitesse, mais il n'a rien cassé en saison régulière en inscrivant 12 points en 28 matches. C'est en séries éliminatoires qu'il a vraiment émergé en récoltant trois buts et six points en 10 matches. Avant de quitter Gatineau, Groulx avait prévu une grosse saison pour Eastman à sa deuxième année avec les Olympiques.

« Il avait de grandes attentes envers moi. Ça m'a motivé à m'entraîner davantage durant l'été. Je savais qu'il y aurait une ouverture dans les deux premiers trios. Je voulais reprendre là où j'avais laissé dans les séries et profiter d'un temps de glace accru. Maintenant que je sais à quoi m'attendre dans cette ligue, je suis mieux placé pour connaître du succès. J'ai plus de confiance que l'an dernier. »

Doué offensivement pendant son hockey mineur, Eastman espère que l'expérience avec MacEwen et Abramov va se prolonger. Si MacEwen a pu recevoir une invitation à un camp de la LNH à 20 ans, Eastman peut se permettre d'avoir le même objectif.

Prochain défi: garder le cap

«(Les Voltigeurs) sont bien dirigés. Ils auront faim. Faudra... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

«(Les Voltigeurs) sont bien dirigés. Ils auront faim. Faudra être prêts», a déclaré l'entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau, Mario Duhamel.

Martin Roy, Archives LeDroit

Pour la troisième fois en trois semaines, les Olympiques sont parvenus à sortir momentanément de la cave du classement de la LHJMQ avec une éclatante victoire contre les Cataractes de Shawinigan mercredi.

Ils devront maintenant éviter d'y retourner en ne tombant pas dans la complaisance après cet autre succès contre un des bons clubs du circuit Courteau. Les hommes de Mario Duhamel viennent de battre les deux meilleures équipes du classement (Rouyn-Noranda et Shawinigan) dans la dernière semaine. Ils ont arraché un point à l'équipe de troisième place (Saint-Jean) et offert deux duels serrés à l'équipe de quatrième place (Blainville-Boisbriand).

«Sur la bonne voie»

Le défi des Gatinois (6-11-2) sera d'amener ce même genre de prestation contre les équipes du milieu du peloton. Les Voltigeurs de Drummondville (8-9-2) et les Foreurs de Val-d'Or (10-9-1) sont les prochains visiteurs au centre Robert-Guertin vendredi et samedi. Ces deux équipes ont gagné leurs premiers duels de la saison face aux Olympiques.

«Nous sommes sur la bonne voie. J'ai aimé cinq de nos sept dernières sorties. Il faut que les joueurs réalisent qu'ils doivent travailler fort chaque jour pour connaître du succès. C'est un match de quatre points qui s'annonce contre les Voltigeurs. Ils viennent de subir un cuisant revers (8-2 contre Victoriaville) comme nous à Val-d'Or (7-2), mais ils avaient battu les Tigres 5-0 dans le match précédent. Ils ont une équipe de travailleurs. Ils sont bien dirigés. Ils auront faim. Faudra être prêts», a signalé Duhamel.

Qui plus est, certains joueurs voudront bien paraître devant l'entraîneur Dominique Ducharme, qui dirigera bientôt Équipe Canada junior au championnat mondial. Alex Dostie, auteur de trois passes contre les Cataractes, et Nicolas Meloche, qui vient de disputer son meilleur match de l'année, voudront répéter leurs exploits de mercredi.

Adjoint de Mark Grametbauer mercredi, Mathieu Bellemare pourrait renouer avec l'action vendredi, sinon ça pourrait être samedi contre les Foreurs. Grametbauer a amorcé les neuf derniers matches de l'équipe.

Taillefer sonné

Enfin, Jean-Sébastien Taillefer ne s'est pas entraîné avec l'équipe jeudi. Frappé solidement en première période mercredi, il a pu finir la rencontre, mais les Olympiques l'ont tenu à l'écart par mesure préventive jeudi. Mario Duhamel signale que Ryan O'Bonsawin pourrait retrouver sa place dans la formation pour remplacer Taillefer. La recrue de 17 ans a été rayée de l'alignement dans les trois derniers matches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer