Deux pas devant, un pas derrière

Marc Grametbauer (30) a été remplacé après avoir... (Courtoisie, Foreurs de Val-d'Or)

Agrandir

Marc Grametbauer (30) a été remplacé après avoir accordé quatre buts sur 18 tirs, en deux périodes de jeu.

Courtoisie, Foreurs de Val-d'Or

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Olympiques de Gatineau ont momentanément quitté le sous-sol du circuit Courteau avec une éclatante victoire à Rouyn-Noranda samedi soir, mais 24 heures plus tard, ils sont retombés à la case départ en essuyant un revers de 7-2 à Val-d'Or dimanche.

Leur première séquence victorieuse de la saison se sera donc arrêtée à deux. Pourtant, l'occasion était belle d'enchaîner les victoires. Les Foreurs avaient reçu de mauvaises nouvelles cette semaine alors que leur gardien numéro un, Étienne Montpetit, a été blessé à une épaule. Il devra s'absenter pendant une longue période. Son substitut, Dereck Baribeau, connaissait une saison difficile comme en témoignait sa moyenne de 4,59 buts accordés par match et son pourcentage d'arrêt de ,863 avant d'affronter les Olympiques.

Or, dimanche, ce sont les gardiens de l'équipe outaouaise qui ont eu de la difficulté à arrêter des rondelles. Malgré leur léger avantage de 26-25 au chapitre de tirs et de 11-10 dans les tirs jugés dangereux, les Olympiques ont été rossés 7-2. Mark Grametbauer a cédé sa place à Tristan Bérubé après avoir cédé quatre fois sur 18 tirs. La recrue a ensuite connu une troisième période hasardeuse en accordant trois buts sur sept lancers.

Est-ce que Grametbauer commence à ressentir la fatigue après plusieurs départs consécutifs ? « Mark se sentait très bien ce matin. Il n'a pas donné de but facile, mais il n'a pas effectué de gros arrêts non plus. Je l'ai changé à 4-1 parce que je ne sentais pas que nous avions l'énergie nécessaire. J'ai voulu secouer l'équipe. Tristan est arrivé dans une situation pas évidente. Il veut bien faire, mais ce n'est pas facile de rentrer dans le but après une longue absence. Nous n'avons pas fait grand-chose pour aider nos gardiens non plus », a indiqué l'entraîneur-chef Mario Duhamel après la défaite.

Ce dernier est presque certain que ses protégés ont trop pris à coeur leur victoire de 4-3 en fusillade samedi contre les détenteurs du premier rang de la LHJMQ.

« Après quatre bonnes performances de suite, nous n'avons pas joué notre meilleur match (à Val-d'Or). Nous avions encore la tête dans les nuages. Nous étions contents, avec raison, de notre performance de la veille. Nous ne sommes pas revenus sur terre à temps pour le match de ce soir (dimanche). Nous nous sommes éloignés de notre identité. Nous avons ouvert le jeu et nous avons payé le prix pour ça. C'est une leçon à retenir. »

Dans la défaite, quelques statistiques sautent aux yeux. Marc-Olivier Crevier-Morin, Yakov Trenin et Alex Dostie ont terminé le match avec un différentiel de moins-3. Alex Breton et Vitalii Abramov ont accumulé un différentiel de moins-4...

« Autant la veille, ils avaient été très solides, autant nos meilleurs joueurs n'ont pas été nos meilleurs (dimanche) », a ajouté Duhamel.

Contre les Huskies (13-3-2) samedi, les Olympiques (5-11-2) avaient effacé un déficit de 2-0 après deux périodes pour inscrire trois buts dans le dernier vingt et porter le match en prolongation. Vitalii Abramov avait marqué deux fois. Zack MacEwen avait compté l'autre but contre le gardien auxiliaire Charles-Antoine Poirier-Turcot. Ce dernier effectuait seulement son troisième départ de la saison. En fusillade, Abramov et MacEwen avaient à nouveau touché la cible pour offrir deux précieux points aux Olympiques pendant que Grametbauer excellait devant son filet.

Coup sur coup, Mario Duhamel venait de vaincre l'équipe de son ancien patron, André Tourigny, et son ancien club à Rouyn-Noranda, mais comme bien d'autres équipes, il n'a pas pu compléter un week-end parfait en Abitibi.

Nicolas Meloche et Zack MacEwen (son 10e de la saison) ont compté contre Dereck Baribeau dimanche. François Beauchemin a été le meilleur des Foreurs (10-9-1)  avec deux buts et trois points.

Les 67's vaincus deux fois

Les 67's ont laissé quatre points à leurs adversaires samedi et dimanche en s'inclinant 5-2 contre le Storm de Guelph et 6-0 contre les Generals d'Oshawa. Les Ottaviens avaient pourtant pris une avance de 2-0 contre le Storm devant une belle foule de 3900 spectateurs à domicile samedi grâce au 10e but de la saison de Sasha Chmelevski et le neuvième de Drake Rymsha, mais tout s'est écroulé pour eux à partir de la 36e minute de jeu. En seulement neuf secondes, Liam Stevens et Givani Smith ont égalé la marque 2-2. Smith a ajouté le but de la victoire tôt en troisième période. Les 67's ont rendu les armes après le but Garrett McFadden à la 53e minute. Dimanche, à Oshawa, les 67's étaient nez à nez après une période de 0-0, mais comme la veille, ils ont été victimes de but très rapides. L'Ottavien Médric Mercier a déjoué Olivier Lafrenière une première fois à la 22e minute de jeu. Deux minutes plus tard, c'était 3-0 pour les Generals et Lafrenière avait cédé sa place à Leo Lazarev. Le défenseur franco-ontarien Médric Mercier a complété le match avec trois points.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer