Meloche a hâte de livrer la marchandise

Nicolas Meloche a coûté cher aux Olympiques de... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Nicolas Meloche a coûté cher aux Olympiques de Gatineau et il veut leur en donner pour leur argent : « Je n'ai pas encore apporté le meilleur de moi-même », admet-il.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nicolas Meloche en a marre de porter son complet et son nouveau chapeau pour regarder les matches des Olympiques de Gatineau.

Au début de la saison, il n'y pouvait rien. Il a passé deux semaines au camp d'entraînement de l'Avalanche du Colorado, mais à son retour, il a aussitôt pris le chemin des Maritimes où il a été malade, puis blessé. Enfin, son autre retour au jeu n'aura duré qu'une période à Boisbriand vendredi dernier. Un double échec porté au « haut du corps » d'Alexander Katerinakis lui a valu une suspension de deux parties.

Le grand défenseur de 19 ans réintégrera à nouveau l'alignement en fin de semaine en Abitibi et il commence à avoir hâte d'aider ses coéquipiers. Les Olympiques occupent la cave du classement de la LHJMQ après 16 parties et Nicolas Meloche, pilier de la défensive gatinoise, n'a pris part qu'à la moitié de ces matches.

« Je ne suis pas le premier à dire que nous n'avons pas un club de dernière place. Avec le noyau que nous avons, c'est sûr que nous allons nous en remettre. Je suis un gros morceau de ce noyau et je n'ai pas encore apporté le meilleur de moi-même. Je me sens redevable. Ma suspension, ça n'a rien fait pour aider, surtout au moment où j'ai pris la punition majeure... »

Nicolas Meloche n'est pas dupe. Il sait qu'il a coûté un bras et une jambe aux Olympiques en décembre dernier : D'Artagnan Joly ainsi que des choix de premières rondes en 2017 et 2018. Il sent qu'il n'a pas encore été capable d'offrir sa pleine mesure depuis son acquisition. Benoît Groulx l'avait alors qualifié « d'un des trois meilleurs défenseurs de la LHJMQ », mais peu de temps après son arrivée, Meloche a été muté sur la deuxième unité de l'avantage numérique et il a surtout occupé un rôle défensif.

Toujours à son mieux lorsqu'on lui lance des défis, il s'était alors fait un malin plaisir de frustrer les meilleurs attaquants adverses. Placé sous sa surveillance, Conor Garland, le meilleur compteur de la LHJMQ, avait notamment mis cinq matches avant d'inscrire son premier point contre les Olympiques pendant la série de deuxième ronde face aux Wildcats de Moncton.

Cette saison, le colosse de 6'3'' devrait cependant être un rouage important de l'attaque massive. Après huit matches, il totalise deux buts et quatre points. « Je n'ai pas encore pris mon envol. J'ai été affaibli par une amygdalite dans les Maritimes, puis blessé et suspendu. Pas facile comme début de saison. Je n'ai pas joué beaucoup de matches, mais j'essaie de rester positif. Dans les estrades, j'ai vu notre club s'améliorer et je veux faire partie de la solution. Je sens que les victoires s'en viennent. »

« À 100 % »

Seule bonne nouvelle dans sa suspension de deux matches, Meloche a pu profiter d'une semaine supplémentaire pour soigner une épaule endolorie. « Je me sens à 100 % maintenant. À Boisbriand, j'ai joué avec une (pièce d'appui à l'épaule) pour la première fois. Ce n'était pas confortable. La semaine de repos a été bénéfique. J'ai eu des traitements supplémentaires. Mon épaule est bien plus forte. »

Loin dans ses arrières-pensées, le hockeyeur de Rosemère doit aussi avoir hâte d'en donner davantage aux Olympiques parce que si les choses ne se replacent pas rapidement, il pourrait être sacrifié pour accélérer la reconstruction du club à la prochaine période des transactions. Cependant, Meloche assure ne pas penser à ce scénario. « Je ne suis pas rendu là. Je veux commencer par me rétablir, jouer des matches et aider le club à gagner. Je ne pense pas à ce qui pourrait se passer Noël. »

Blain cédé aux Flames

Le retour à la santé de quelques joueurs des Olympiques a fait une victime parmi ses attaquants vendredi.

Natif de la région, Dominik Blain a été cédé aux Flames de Gatineau de la Ligue junior AAA du Québec. L'attaquant de 18 ans a disputé 12 des 16 premiers matches de la saison des Olympiques. Il a récolté un point. L'ancien de l'Intrépide de Gatineau avait été laissé de côté dans les trois derniers matches.

L'attaquant d'énergie n'aura fait que passer chez les Gatinois. Il avait été réclamé au ballottage de la LHJMQ après avoir été retranché par les Mooseheads de Halifax au début de la saison. En carrière, Blain a inscrit un but et amassé quatre points en 48 matches dans le circuit Courteau. Les Olympiques n'ont pas fermé la porte à d'éventuels rappels durant la saison, mais évidemment, le joueur était déçu. «Ça me fait quelque chose. J'ai travaillé fort pour me rendre où je suis rendu. Le junior AAA, ce n'était pas ce que j'avais en tête cette saison, mais bon, avec les Flames, j'aurai la chance de jouer beaucoup plus et je vais retrouver mes amis. Je vais continuer de mettre les bouchées doubles en espérant que les Olympiques me rappellent», a expliqué le fougueux attaquant.

Même s'il vient d'être cédé au junior AAA, Blain ne fait pas une croix sur la LHJMQ. «Je m'en vais là-bas avec l'idée de revenir plus fort l'année prochaine.»

Anthony Gagnon est revenu au jeu cette semaine chez les Olympiques. D'ici deux semaines, Austin Eastman et Simon Leclerc devraient pouvoir en faire de même.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer