Les Olympiques l'emportent avec panache

Les Olympiques se sont permis un ouragan de... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les Olympiques se sont permis un ouragan de buts contre les Mosseheads de Halifax mercredi soir.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mario Duhamel le répétait depuis deux semaines. Ses joueurs aussi. Tous avaient l'impression que les Olympiques de Gatineau se dirigeaient dans la bonne direction, mais les résultats tardaient à se faire sentir.

Mercredi soir, dans une ambiance intime au centre Robert-Guertin, une foule annoncée de 1521 spectateurs a vu son équipe préférée mettre fin à sa souffrance. Aidés par leurs défenseurs qui ont contribué les deux premiers buts de la soirée, les Gatinois ont enfin inscrit plusieurs buts dans un match pour l'emporter 5-2 contre les Mooseheads de Halifax.

La victoire met fin à une série de trois revers consécutifs, mais il en faudra au moins une de plus pour permettre aux Olympiques (4-10-2) de quitter les bas-fonds du classement de la LHJMQ. «Pour une fois, le travail nous a permis de finir du bon bord. Nous amassons deux points importants contre une bonne équipe», a expliqué l'entraîneur Duhamel après le gain.

Après une première période sans but, les Gatinois ont sûrement eu une petite frousse quand Keigan Geetz a marqué le premier but du match pour les visiteurs. «Il fallait garder notre confiance. Nous avions bâti cette confiance en jouant deux bons matches contre l'Armada même si nous les avons perdus. Aujourd'hui, nous avons joué 60 bonnes minutes», a analysé le défenseur Gabriel Bilodeau.

Ce dernier a nivelé la marque à 1-1 en comptant son premier but de la saison pendant une attaque massive. Il n'a pas forcé les choses. Il a amené un tir bas vers le filet, qui a trompé le jeune gardien Alexis Gravel (16 ans). «Il faut simplifier notre jeu. De bonnes choses arrivent quand on amène la rondelle au filet. Sur mon but, je voulais envoyer la rondelle au filet en espérant une déviation, mais (Vincent) Milot-Ouellet a bien voilé le gardien.»

Un autre défenseur, Marc-Olivier Crevier-Morin, a donné une avance de 2-1 aux Olympiques à mi-chemin dans le match. Pour chasser le mauvais sort, le capitaine venait tout juste de raser sa barbe de bûcheron. «Il va falloir que je me rase chaque jour maintenant...», a-t-il lancé après avoir lui aussi inscrit son premier filet depuis le 14 février dernier.

Luxe de tous les luxes, Yakov Trenin a donné un coussin de deux buts aux Olympiques avant la fin de la deuxième période. Les Gatinois n'ont pas joué souvent avec ce genre de coussin cette saison. 

Même s'il n'a pas compté dans le deuxième engagement, le vétéran Zack MacEwen a animé le spectacle pendant une séquence où il a fait le tour de la zone offensive deux fois en se faufilant entre certains joueurs à l'aide de feintes. Il a finalement perdu la rondelle après avoir déjoué le gardien Gravel, mais touché le poteau. Deux pouces de plus et ce jeu devenait «LE» jeu de la semaine.

Bref, même s'il a enfin pu marquer le but d'assurance plus tard en troisième période, MacEwen a reçu les applaudissements les plus nourris de la soirée sur une séquence infernale qui n'a rien donné !

L'excellent Nico Hishier a rendu les choses intéressantes en battant Mark Grametbauer pour réduire l'écart à 4-2 avec six minutes à jouer, mais Alex Dostie est venu fermer les livres en comptant dans un filet désert. Les locaux ont dirigé 38 tirs vers Alexis Gravel dans ce match où les Mooseheads (8-9-0) étaient privés du Gatinois Benoît-Olivier Groulx et du défenseur Jared MacIsaac. Les deux premiers choix du dernier repêchage de la LHJMQ participent au Défi mondial des moins de 17 ans.

Mark Grametbauer, natif de Halifax, a bloqué 28 tirs dans la victoire.

« C'est une grosse victoire pour nous», a signalé... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

« C'est une grosse victoire pour nous», a signalé l'entraîneur Mario Duhamel.

Martin Roy, Archives LeDroit

Un soulagement qui arrive à temps

La confiance d'une équipe de hockey est toujours fragile lorsqu'elle occupe le dernier rang du classement de sa ligue. La victoire des Olympiques contre les Mooseheads mercredi arrive au moment propice. En fin de semaine, les Gatinois prendront la route de l'Abitibi pour se mesurer aux Huskies de Rouyn-Noranda et aux Foreurs de Val-d'Or, deux équipes difficiles à vaincre à domicile.

« C'est une grosse victoire pour nous. Ça faisait deux semaines que nous mettions tous les efforts pour progresser. Nous avons le droit d'être enfin récompensés », a signalé l'entraîneur Mario Duhamel.

De l'autre côté de l'aréna, son grand ami André Tourigny a constaté que les Olympiques étaient sortis avec le couteau entre les dents. « Il faut donner le crédit aux Olympiques. Ils ont joué un bon match. Leurs unités spéciales ont fait la différence (deux buts marqués contre zéro en avantage numérique). Ils étaient affamés. Leurs meilleurs joueurs ont joué à profusion. On aurait dit que c'était un match des séries pour eux. »

Même si les canons offensifs des Olympiques ont obtenu beaucoup de temps de jeu, Mario Duhamel était content de voir d'autres joueurs contribuer aux succès de l'équipe.

« Nous avons reçu la contribution de tout le monde. Ça fait du bien au moral des troupes. Notre capitaine a marqué un gros but. Crevier-Morin ne comptera pas tous les matches, mais il l'a fait dans un moment clé. Nos joueurs des troisième et quatrième trios nous ont donné du souffle en nous donnant du bon temps de possession de rondelle », a ajouté Duhamel.

À l'arrière, Gabriel Bilodeau a souligné que ça faisait du bien de jouer avec un coussin de deux buts pour la première fois en 16 matches ! « Je n'avais jamais senti l'équipe aussi confiante de l'année. Quand nous avons pris les devants 3-1, je savais que nous allions gagner. Cette victoire est importante pour nous. Il va falloir bâtir là-dessus, mais on la méritait.

Un nouveau défenseur débarque

Dans le but d'amener une compétition interne entre leurs défenseurs, les Olympiques ont ajouté un nouveau joueur à leur formation mercredi.

Matthew Thorpe, 19 ans, arrive des Ramblers d'Amherst de la Ligue junior A des Maritimes où il avait amassé 10 points et 16 minutes de punition en 14 matches, mais il avait aussi récolté trois points en 29 matches avec l'Armada de Blainville-Boisbriand la saison dernière.

Natif de Niagara Falls, le colosse de 6'1'' et 195 livres n'a jamais été repêché dans la Ligue de l'Ontario. Le directeur général Marcel Patenaude a connu Thorpe pendant qu'il était DG adjoint avec l'Armada.

« Il avait connu un très bon camp, mais nous avions dû prendre des décisions aux Fêtes. Matthew est une bonne personne qui écoute et il est prêt à faire ce que l'entraîneur lui demande. Il est un excellent patineur. Techniquement, il est bon. Il se mettait beaucoup de pression l'an dernier, mais il a de belles aptitudes : une bonne première passe et il se déplace bien. Il va nous apporter de la profondeur. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer