L'attitude, «tout passe par ça»

Mario Duhamel s'attend à ce que ses Olympiques... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Mario Duhamel s'attend à ce que ses Olympiques travaillent pendant 60 minutes chaque soir.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La récréation est terminée chez les Olympiques de Gatineau.

Après avoir perdu 10 de leurs 13 premiers matches de la saison régulière dans la LHJMQ, l'entraîneur-chef Mario Duhamel est passé aux choses sérieuses au retour à l'entraînement de ses joueurs mardi matin. Ceux-ci se sont entraînés pendant deux heures sur la glace et celle-ci était beaucoup plus mince à la fin de la séance. Les joueurs ont sué un coup.

Simple entraînement de remise en forme de début de semaine ou un message clair qu'il faudra jouer pendant 60 minutes ?

« La deuxième option, répond l'entraîneur, d'un air assuré. J'ai toujours été associé à des équipes qui travaillent. Je le serai toujours. C'est pour ça que les Olympiques sont venus chercher des gars comme Marcel Patenaude, moi et les autres. Notre passé est associé au travail acharné. Je déteste perdre et ce n'est pas en jouant des matches comme dimanche que nous allons avancer. Pour moi, cette sortie était inacceptable. »

Pour le nouveau patron derrière le banc des Olympiques, l'éthique de travail doit être la fondation d'une équipe gagnante. « Tout passe par ça. C'est l'attitude qu'il faut avoir au quotidien. Un effort persistant de 60 minutes ne va pas te garantir un résultat, mais ça va te garantir une équipe constante qui se présentera à tous les matches. Présentement, nous sommes incapables de coller deux bonnes performances de suite. »

Mario Duhamel sait que son équipe est capable de mieux. Il en a eu la preuve pendant des tranches de matches depuis le début de la saison, mais rarement pendant 60 minutes complètes.

« En ce moment, nous ne sommes pas des vrais Olympiques à chaque seconde, à chaque minute. Nos joueurs l'ont fait pendant des 20 minutes ici, des 30 minutes là. Il faut que ça soit 60 minutes. Mon standard doit augmenter. Le message doit être compris. »

Alors les gars ont patiné, ont fait des redressements assis et les célèbres tractions (push-ups) sur la glace de Guertin mardi. Pendant longtemps. Duhamel a mis fin au supplice en s'adressant à ses joueurs en tapant du bâton sur la glace pour accentuer les phrases clés. Ce qu'il a aimé, c'est la réaction de son noyau. Ils n'ont pas boudé. Ils ont réagi en forçant les autres à les suivre. Des joueurs comme Vitalii Abramov et Yakov Trenin sont même restés sur la glace jusqu'à ce que la Zamboni les force à sortir.

« Je sentais que nous avions besoin de ça, a pensé Trenin. Moi, en tout cas, je me sens mieux. J'aime ça. Je cherche encore à améliorer ma vitesse et mon cardio. Comme équipe, nous avons besoin de travailler encore plus fort. Nous ne sommes pas une équipe de dernière place. »

Abramov, auteur des quatre derniers buts des Olympiques, penchait dans le même sens. « Nous n'avons pas de succès, alors il faut travailler plus fort. Nous avons besoin de nous aider nous-mêmes. C'est notre première véritable semaine d'entraînement en équipe. Ça devrait nous rendre meilleurs. »

Pour Mario Duhamel, ces paroles représenteront sûrement de la musique à ses oreilles. « Le noyau de notre équipe a tiré les autres. Personne ne s'est défilé. Nos leaders ont mené. C'est signe qu'ils ne décrochent pas. »

En pleine semaine des rivalités dans la LHJMQ, les Olympiques affronteront l'Armada de Blainville-Boisbriand dans une série aller/retour ce week-end. L'Armada est reconnue pour amener ses bottes de travail à l'aréna. Il n'y a rien de mieux pour tester les efforts qui seront déployés à l'entraînement cette semaine.

Les Olympiques bien représentés à la Série CIBC Canada-Russie

Ils partagent le dernier rang du classement du circuit Courteau, mais ça n'empêche pas les Olympiques de Gatineau d'aligner une belle brochette de joueurs d'élite.

Mercredi, la LHJMQ dévoilera la formation qui défendra ses couleurs pendant la série CIBC Canada-Russie le 15 novembre à Chicoutimi et le 17 novembre à Baie-Comeau. Quelques protégés de Mario Duhamel devraient prendre part à l'événement d'envergure internationale. Les Russes devraient se tourner vers Yakov Trenin et Vitalii Abramov. Le premier a fait partie des dernières coupes de l'équipe nationale junior russe l'an dernier alors qu'Abramov est tenu en haute estime par les dirigeants de sa fédération.

Dans la LHJMQ, Alex Dostie obtiendrait sa première invitation à la Classique Canada-Russie alors que Nicolas Meloche savait déjà mardi qu'il serait retenu pour une troisième année consécutive.

« J'ai su ce matin que je ferais partie de la série. Ça va être ma troisième expérience, alors je sais à quoi m'attendre. Pour moi, ça sera une belle occasion de démontrer ce que je peux faire dans le but d'avoir une invitation au camp de sélection d'Équipe Canada. On ne se cachera pas que notre équipe ne connaît pas le début de saison souhaité. C'est difficile pour tout le monde, incluant moi », a dit celui qui soigne une blessure à une épaule, mais qui avait repris l'entraînement avec les siens mardi.

Meloche se souvient qu'il était un des plus jeunes joueurs de la série en 2015 et qu'il n'a pas vraiment été satisfait de son match de l'an dernier. Pour lui, il sera important de sortir un gros match devant Dominique Ducharme, le prochain entraîneur d'Équipe Canada junior. « Il faut que je m'impose en jouant ma game devant l'entraîneur. C'est bon pour nous que le coach soit Québécois, mais il faudra gagner nos places », a indiqué l'espoir de l'Avalanche du Colorado.

Alex Dostie n'avait pas eu la même confirmation que Meloche, mais il espérait vraiment avoir la chance de porter l'uniforme canadien pour la première fois depuis sa participation au Défi mondial des moins de 17 ans avec l'équipe du Québec. « Ça serait un honneur de porter le chandail du Canada. Quand tu l'enfiles, les attentes sont élevées. C'est la victoire ou rien. Ceux qui vont prendre part à la série voudront obtenir une invitation au camp de sélection. Si je suis invité à la série Canada-Russie, il faudra que je me serve de ma vitesse, car ils seront plusieurs à nous épier. »

Bitten y sera

Mardi, la Ligue de l'Ontario a dévoilé ses alignements qui affronteront les Russes les 10 et 14 novembre. Le Franco-Ontarien de Gloucester, William Bitten, a été retenu pour les deux matches. L'attaquant des Bulldogs de Hamilton a déjà représenté le Canada au Défi mondial U17 ainsi qu'au Championnat du monde U18 et à la Classique Ivan Hlinka U18. Les joueurs des 67's d'Ottawa ont été ignorés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer