Les Remparts endorment les Olympiques

L'occasion était belle pour les Olympiques de Gatineau de s'éloigner de la cave... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'occasion était belle pour les Olympiques de Gatineau de s'éloigner de la cave du classement de la LHJMQ en ce début de saison qui ne se déroule pas comme prévu.

Les Gatinois sortaient d'une grosse victoire contre les Screaming Eagles du Cap-Breton vendredi. Les Remparts de Québec, un club en reconstruction, débarquaient en ville pour compléter une éprouvante semaine de quatre matches en cinq jours avec un « trois en trois » sur la route pour dessert.

Pendant que les hommes de Mario Duhamel se reposaient samedi, ils attendaient les Remparts qui venaient de gagner à Sherbrooke. Dimanche, les 2055 partisans assis dans les gradins du « Vieux Bob » pour le match en rose pour le cancer du sein ont rapidement vu que les Olympiques avaient des jambes. « Une tornade », a avancé l'entraîneur-chef des visiteurs, Philippe Boucher.

Avant la cinquième minute de jeu, les Olympiques menaient déjà 1-0 grâce à un plomb de Vitalii Abramov. Les Remparts semblaient déstabilisés. Et pourtant. Ils ont profité d'un tir de la ligne bleue de Darien Kielb pour égaler la marque et d'une belle déviation de Derek Gentile pour prendre les devants 2-1 en fin de première période.

Dès le début de la deuxième période, Sean O'Brien a scié les jambes des Gatinois en faisant 3-1 sur un autre tir dévié. Les Remparts (8-5-1) n'ont plus jamais regardé derrière. Ils ont filé vers un gain de 6-2 pour terminer un week-end parfait avec trois victoires.

Boucher anxieux

« Pour être honnête, à toutes les fois où je regardais le calendrier et que je voyais ce voyage-là en début de saison, j'en faisais presque de l'anxiété. Pas que je doutais de mes joueurs. J'ai toujours dit que nous avons adoré notre camp d'entraînement. Nous avons confiance en nos jeunes, mais nous sommes en reconstruction et je ne pensais jamais avoir déjà huit victoires à ce temps-ci de l'année. Nos joueurs auraient dû miser 100 $ à Vegas pour ce trois en trois. Ils auraient pu se payer un bon souper dans un resto de Québec ! », a raconté Philippe Boucher.

Les attentes de celui-ci n'étaient pas très élevées après le début de match endiablé des Olympiques. « Après cinq minutes, je ne m'attendais pas à ce que ce match finisse comme ça, mais nous avons gardé les choses simples et nous avons été physiques. »

Chez les Olympiques, l'entraîneur Mario Duhamel n'entendait pas à rire après cette 10e défaite en 13 matches. « Nous avons connu un bon départ. Nous patinions bien. Nous attaquions le filet avec vitesse. Nous avions de la hargne. Nous avons pris l'avance à cause de ça, mais aussitôt que ç'a été 1-0, nous avons semblé penser que nous allions avoir un match facile. Quand t'es 18e au classement, habituellement, il n'y a pas de match facile... Pour moi, c'est de la paresse mentale. »

Duhamel a parlé du but en fin de première période qui a donné une avance de 2-1 aux Remparts. Sur le jeu, le vétéran Alex Dostie a joué dans la dentelle en sortie de zone plutôt que de choisir le jeu simple contre la bande. Résultat ? Revirement au centre de la glace. La rondelle a fini derrière Mark Grametbauer.

« On aurait pu sortir cette rondelle facilement. On a préféré un jeu à l'aveuglette. C'est une question de gestion de rondelle. Nous prenons des buts dans des moments cruciaux en fin ou en début de période », a ajouté Duhamel.

Le vétéran Zack MacEwen, qui a récolté une passe sur le deuxième but du match d'Abramov en troisième période, a avoué que son équipe était fragile sur le plan mental. « Il faut être plus éveillé quand le momentum change. Il faut rebondir plus vite quand ça ne va pas à notre façon. Nous manquons d'exécution. Faut être plus concentré. »

Devant le filet, Mark Grametbauer a eu de la difficulté avec les tirs de loin. Darien Kielb l'a battu deux fois plutôt qu'une avec son puissant tir pour inscrire ses deux premiers buts de l'année. Jesse Sutton a marqué sur un tir de punition et Matthew Boucher a complété la marque.

Les locaux ont eu le meilleur 35-29 au chapitre des tirs, mais Callum Booth a été solide avant d'être remplacé par Evgeny Kiselev en fin de match après avoir subi une blessure mineure.

Bonne fin de voyage des 67's

Les 67's d'Ottawa ont bien terminé leur voyage dans le nord de l'Ontario en récoltant trois points sur une possibilité de quatre contre deux des meilleures formations de la Ligue de l'Ontario ce week-end. Samedi, à Sault-Ste-Marie, une remontée de deux buts en troisième période a permis aux hommes de Jeff Brown de forcer la tenue de la prolongation, mais Boris Katchouk a procuré une victoire de 4-3 aux Greyhounds (8-4-1) en battant Olivier Lafrenière sur le 39e tir des locaux. Drake Rymsha, Patrick White et Jared Steege ont riposté pour les visiteurs. Nouveau joueur de 20 ans des 67's, Steege marquait ainsi dès son deuxième match dans l'uniforme de l'équipe de son patelin. Dimanche, les 67's ont malmené les meneurs de la section centrale en dirigeant 56 tirs contre le gardien des Wolves de Sudbury (7-5-1). Six joueurs différents ont marqué dans un gain de 6-2 des Ottaviens. Noel Hoefenmayer, Austen Keating, Chase Campbell, Artur Tyanulin, Ben Fanjoy et encore Jared Steege ont compté. Leo Lazarev a été mis à l'épreuve 35 fois devant la cage des 67's (4-7-2).

Belliveau s'amuse contre les Cantonniers

Réclamé au ballottage par l'Intrépide de Gatineau après avoir passé deux saisons chez les Cantonniers de Magog, Tristan Belliveau s'est fait plaisir dimanche au Complexe Branchaud-Brière en inscrivant un tour du chapeau dès la première période contre son ancien club. L'espoir des Olympiques de Gatineau a aussi ajouté une passe dans cette période infernale où l'Intrépide a pris les devants 5-0 pour finalement l'emporter 8-2 contre les Cantonniers. Simon Juneau-Richer a également connu un gros match en marquant son premier but de l'année tout en récoltant trois mentions d'aide. Mathieu Cloutier, deux fois, Nicolas Sauvé et David Marcotte ont été les autres à toucher la cible dans ce festival offensif que les Cantonniers ont pourtant dominé 35-32 au chapitre des tirs. Jérémie Lefebvre a toutefois effectué 33 arrêts pour aider l'Intrépide (3-12-0) à venger son revers de la veille aux mains de ces mêmes Cantonniers (7-7-1). L'équipe de l'Estrie l'avait emportée au compte de 4-0. Jacob Delorme avait réalisé le jeu blanc en repoussant 19 rondelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer