Les buts tardifs coulent les Olympiques

Connor Moynihan et Arnaud Durandeau, des Mooseheads, tentent... (Courtoisie, Mooseheads de Halifax)

Agrandir

Connor Moynihan et Arnaud Durandeau, des Mooseheads, tentent de profiter d'un retour de lancer de Mark Grametbauer.

Courtoisie, Mooseheads de Halifax

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne peut pas dire que les Olympiques de Gatineau connaissent beaucoup de succès depuis leur arrivée dans les Maritimes. Ils ont encaissé quatre revers en autant de sorties dans les six derniers jours.

On ne peut pas dire, par contre, qu'ils ne sont pas compétitifs. Dans ces quatre parties, un seul but a fait la différence. «Là-dessus, on a été battus deux fois en prolongation. Dans un autre match, nous avons encaissé le but décisif en toute fin de troisième période», constate l'entraîneur-chef Mario Duhamel.

Au bout du fil, on peut presque l'entendre hocher la tête.

Dimanche, au Cap-Breton, il restait environ cinq minutes à jouer en troisième période quand les Screaming Eagles ont inscrit le but qui a fait la différence dans une victoire de 2-1.

«On a joué toute une game de hockey. Nous avons fini la troisième période avec seulement quatre tirs au filet. Ce n'est pas mêlant. On ne sortait pas de leur zone, mais on n'était pas capables de toucher le net. C'est le genre de choses qui peuvent survenir dans une séquence comme celle qu'on traverse présentement. On manque de confiance. On sert le bâton un peu plus», résume Duhamel.

Lundi, au Scotiabank Centre de Halifax, le scénario fut fort différent.

«Nous avons joué deux matches en un», a-t-il dit après avoir subi un échec de 6-5, en prolongation.

Après deux périodes, Mark Grametbauer avait affronté 31 tirs et alloué cinq buts.

Au début de la troisième, le vent a complètement changé de bord. Les Olympiques ont dominé 19-6 aux tirs dans les 20 dernières minutes de jeu. Ils ont comblé un écart de trois buts pour forcer la tenue de la prolongation.

«Quand nous avons décidé d'être dominants, on a lancé 19 fois dans une seule période. Là, on jouait vraiment en équipe. On attaquait la zone neutre, on attaquait les espaces libres avec notre vitesse. Malheureusement, on a perdu en prolongation. Mais on a eu nos chances...»

Zack MacEwen a une fois de plus joué un fort match. L'attaquant de 20 ans a connu un match de trois points. Il en totalise cinq après quatre matches depuis le début du long voyage.

«Il a marqué deux buts dignes des faits saillants.»

Nicolas Meloche a lui aussi marqué deux buts à Halifax. L'autre but des Olympiques a été inscrit par Alex Dostie. Bradley Kennedy, Nico Hischier, Maxime Fortier, Connor Moynihan, Otto Somppi et le Gatinois Benoît-Olivier Groulx ont été les marqueurs des Mooseheads.

Trenin joue

Le pilier russe des Olympiques Yakov Trenin a disputé son premier match de la saison, lundi. Après avoir passé de longs mois à soigner une fracture à une jambe, il a livré une performance intéressante, mais incomplète.

«Il a commencé lentement. On voit qu'il est craintif. Il n'a pas sa puissance habituelle. Va falloir être patients. En fin de troisième période, j'ai recommencé à l'utiliser de façon régulière. Il a failli marquer le but gagnant.»

Un de retrouvé, deux de perdus. Le gardien Mathieu Bellemare et le centre Alexandre Landreville sont tombés au combat ce week-end.

Bellemare s'est blessé au «haut du corps» en s'étirant pour stopper une rondelle qui n'était pas à sa portée, au Cap-Breton. Il devrait rater les deux prochaines semaines.

Landreville a quitté le Scotiabank Centre après avoir bloqué trois lancers durant une infériorité numérique. Il représente un cas douteux pour le match de jeudi, à Charlottetown.

Les 67's perdent deux choix au repêchage

La longue fin de semaine de l'Action de grâce a plutôt mal fini pour Jeff Brown. Le directeur général et entraîneur-chef des 67's d'Ottawa a perdu deux choix de deuxième ronde dans des repêchages futurs.

Ces choix devaient lui être cédés par le Sting de Sarnia pour compléter une transaction complétée le printemps dernier. Or, pour que ces choix passent aux 67's, il aurait d'abord fallu que Travis Konecny retourne dans la LHOntario comme joueur de 19 ans. Or, Konecny évoluera cette saison dans la LNH. Il a réussi à se tailler un poste chez les Flyers de Philadelphie.

Sinon, le jeune club que dirige Brown a été fort compétitif durant la fin de semaine. Il a d'abord subi un revers crève-coeur de 2-1 à domicile, samedi. Le Spirit de Saginaw a marqué le but vainqueur alors qu'il restait moins de cinq minutes à écouler à la troisième période. Moins de 24 heures plus tard, les 67's ont rebondi en signant une victoire de 5-4, en prolongation, au Rogers K-Rock Centre de Kingston.

L'attaquant russe Artur Tyanulin a connu un week-end productif, inscrivant pas moins de quatre points.

L'Intrépide domine deux périodes, mais encaisse un 11e revers consécutif

Un autre week-end perdu. L'Intrépide de Gatineau n'était pas surchargé. Il n'avait qu'un match à jouer durant le long congé. C'était lundi après-midi. Au Centre Multisports Châteauguay, il s'est incliné 6-3 devant les Grenadiers.

Il s'agit d'un 11e revers en 11 matches pour les joueurs de Martin Lafleur, cette saison. Cette fois, c'est un mauvais début de match qui a coûté cher aux représentants de l'Outaouais. Les Grenadiers ont inscrit quatre buts consécutifs à leurs dépens dans les 15 premières minutes du premier tiers. L'Intrépide a dominé, en vain, le reste de la partie.

Bonne performance malgré tout pour Jérémy D'Auray, qui a marqué deux des trois buts de son équipe. Il s'agissait de son troisième doublé de la saison. Le joueur affilié Sheldon Guenette a inscrit l'autre but dans la défaite.

L'Intrépide tentera de freiner sa glissade vendredi prochain, en rendant visite aux Vikings de Saint-Eustache.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer