Des détours qui mènent vers la Californie

Alex Dostie (13) a été impressionné par le... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Alex Dostie (13) a été impressionné par le professionnalisme de la LNH lors de son séjour avec les Ducks d'Anaheim: «Les gars sont à leur affaire. Ils prennent leurs carrières au sérieux.»

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alex Dostie a été ignoré à sa première année d'admissibilité au repêchage de la LNH et Zack MacEwen évoluait encore au niveau junior A à l'âge de 18 ans.

Ces détours n'ont pas empêché les deux attaquants des Olympiques de Gatineau d'atteindre le sommet de la pyramide du monde du hockey. Au cours des deux dernières semaines, ils se sont retrouvés sous le soleil de la Californie au camp des Ducks d'Anaheim.

Si Dostie a été repêché en quatrième ronde à 18 ans, MacEwen a été invité à la dernière minute, à titre de joueur de 20 ans. De retour à Gatineau pour renflouer l'attaque des Olympiques à la veille d'un week-end où ils affronteront l'Armada de Blainville-Boisbriand et les Huskies de Rouyn-Noranda, les deux joueurs ont été éblouis par leur première expérience à un camp d'entraînement de la LNH.

Acquis des Wildcats de Moncton cet été, MacEwen avait de la misère à croire ce qui lui arrivait lorsqu'il s'est envolé vers la Californie. «Il n'y a pas si longtemps, si quelqu'un m'avait dit que je m'en irais là-bas, je ne l'aurais jamais cru, mais j'ai continué de travailler fort. J'ai progressé et j'étais vraiment excité d'avoir cette chance», a lancé le colosse de 1,93 m (6' 4").

Natif de Charlottetown, MacEwen croit que son talent est en train d'éclore sur le tard. À l'âge midget, il a reçu un sérieux coup de pouce de la nature. «Je mesurais 5' 10" (1,78 m) quand je jouais midget AAA, puis j'ai grandi de près de cinq pouces (13 cm) en un an! J'ai mis du temps à apprivoiser cette poussée de croissance. J'étais un peu maladroit. On m'a donné des chances ici et là. Chaque fois, j'arrivais à en tirer profit. Je ne suis pas près d'arrêter de tout donner pour m'améliorer.»

Pour la première fois de sa courte carrière dans la LHJMQ, il aura l'occasion d'occuper un rôle offensif avec les Olympiques. L'an dernier, comme recrue de 19 ans, il avait commencé l'année dans un quatrième trio avant de progresser vers le troisième trio, où il a quand même récolté 40 points en 66 matches. «J'étais surtout un joueur d'utilité. Cette année, mon objectif est de compter 30 buts et plus et d'être un joueur fiable sur les 200 pieds de la patinoire.»

Plus que jamais, il sent la porte du hockey professionnel s'ouvrir. «Les Ducks m'ont offert un contrat de la Ligue américaine pour l'année prochaine. Je vais évaluer ça.»

Alex Dostie, lui, avait déjà eu un avant-goût de la LNH quand il a participé au camp de développement des Ducks plus tôt cet été, mais il ne se ferait pas prier pour faire carrière avec cette organisation. «C'est assez impressionnant comme environnement. J'ai eu du plaisir. Nous sommes allés voir un match des Angels qui s'adonnaient à jouer contre les Blue Jays. Le stade est à côté de notre aréna. J'avais ma casquette des Blue Jays. Ils ont gagné et on s'amusait à narguer leurs partisans!»

Le hockeyeur drummondvillois a ressenti des sensations fortes en enfilant le chandail des Ducks avec son nom dans le dos pour le premier match du tournoi des recrues. «Quand tu portes un chandail de la LNH pour la première fois, ça donne des frissons. Je pourrais m'habituer à jouer là!»

Le professionnalisme des joueurs a été l'élément qui l'a le plus marqué. «Les gars sont à leur affaire. Ils prennent leurs carrières au sérieux. Ce n'est pas comme dans le junior où plusieurs jouent pour s'amuser. Ici, on sait que c'est sérieux, mais on n'a pas encore cette maturité qui nous force à faire attention à tous les détails: nutrition, entraînement, exécution. Tout est calculé là-bas.»

Dostie et MacEwen ne seront pas les seuls à disputer un premier match avec les Olympiques à Boisbriand vendredi. Vitalii Abramov, Nicolas Meloche et Mark Grametbauer seront tous disponibles.

Un nouveau défenseur de 20 ans

Devant négocier avec un problème de santé du défenseur Ryan O'Bonsawin et ne sachant pas quand Nicolas Meloche allait revenir du camp de l'Avalanche du Colorado, les Olympiques n'ont pas pris de chance. Ils ont accordé un essai à un défenseur de 20 ans de l'Ontario.

Greg DiTomaso possède trois années d'expérience dans la Ligue de l'Ontario, où il a évolué à Mississauga, Saginaw et Barrie, récoltant 54 points en 187 matches en carrière.  L'athlète de 1,83 m (6') et 86 kg (190 livres) sera en action vendredi à Boisbriand.

«Nous avons la chance de l'évaluer parce que nous avons un poste de joueur de 20 ans de libre. Il faudra voir s'il se moule bien à notre équipe.  Il est capable d'inscrire des points et nous travaillons à améliorer l'équipe», a indiqué l'entraîneur-chef Mario Duhamel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer