Un dernier test pour les Olympiques

L'entraîneur-chef Mario Duhamel devra composer avec des effectifs... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur-chef Mario Duhamel devra composer avec des effectifs réduits pour commencer l'année.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans une semaine exactement, les Olympiques de Gatineau lanceront la 44e saison de leur histoire dans la LHJMQ. D'ici là, il ne leur reste plus qu'un match hors-concours pour se préparer à ce match d'ouverture contre les Voltigeurs de Drummondville. Ce dernier test préparatoire, il se fera vendredi soir au centre Robert-Guertin. L'Armada de Blainville-Boisbriand sera en visite.

Comme les Olympiques ont actuellement quatre attaquants et un défenseur qui participent à des camps d'évaluation de recrues dans la LNH, l'entraîneur-chef Mario Duhamel devra composer avec un alignement considérablement réduit. L'équipe qu'il dirigera vendredi risque d'être fort différente la semaine prochaine, mais entretemps, la vie continue et Duhamel avance que le moment ne pourrait pas être mieux choisi pour ses joueurs qui souhaitent se mettre en valeur.

« C'est très simple comment ça va se passer. Nous avons trois trios et six défenseurs. Nous avons déjà rappelé deux joueurs qui nous avaient laissés sur une bonne note au camp (Alec Malo et Charles-Antoine Roy). Nous essayons de voir si nous allons rappeler un troisième joueur, mais ce n'est pas trop grave. Nous n'avons pas d'autres matches ce week-end. Nous pouvons jouer à 11 attaquants et donner du millage à nos joueurs pour leur donner du rythme en vue du début de saison », a-t-il d'abord lancé.

Quand des soldats comme Alex Dostie, Yakov Trenin, Vitalii Abramov, Zack MacEwen et Nicolas Meloche ne sont pas admissibles au combat, l'entraîneur-chef estime que d'autres peuvent prendre le relais et se faire voir dans un rôle différent.

« Ça va nous prendre d'autres guerriers pour profiter du moment. C'est le temps de se faire valoir à l'intérieur de notre équipe. C'est comme s'il y avait une carotte qui pendait au bout du nez de nos joueurs qui sont encore ici. Ils auront l'occasion d'occuper une chaise différente. Par exemple, si t'es un joueur de troisième ligne, mais que tu veux jouer sur la deuxième ligne, c'est le moment de nous le montrer. Il n'y aura pas de meilleure occasion. »

Mario Duhamel a précisé qu'il ne s'attendait pas à voir ses joueurs tenter de remplacer les Dostie, Abramov ou Meloche. Il serait trop injuste de demander à des recrues de chausser leurs patins. 

« Je demande aux joueurs de nous donner le meilleur dans ce qu'ils peuvent donner comme performance. Je veux avoir un 10 sur 10 de leurs parts dans ce qu'ils font de mieux. »

Les Olympiques aimeraient peut-être boucler leur calendrier hors-concours avec une première victoire pour se donner un peu de confiance. Ils ont été défaits à leurs cinq premières confrontations, mais encore là, Duhamel insiste sur le fait que les victoires importent peu quand les rencontres ne comptent pas au classement. « L'important, c'est de continuer de progresser. Nous ne dirigeons pas encore l'équipe par rapport aux résultats. Nous sommes dans une phase d'apprentissage et de développement. Nous sommes en train de parfaire les détails qui vont nous aider à gagner des matches plus tard. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer