Jeff Brown furieux contre les Olympiques

Les 67's d'Ottawa ont battu les Olympiques de... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les 67's d'Ottawa ont battu les Olympiques de Gatineau 3-2 vendredi soir au centre Robert-Guertin.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si vous aimez la formule des matches hors-concours entre les équipes de la LHJMQ et de la Ligue de l'Ontario de la région, déplacez-vous à la Place TD dimanche.

Foi de Jeff Brown, cette bataille de la rivière des Outaouais pourrait bien être la dernière. L'entraîneur-chef des 67's d'Ottawa se fichait complètement de la victoire de 3-2 de la jeune équipe qu'il avait envoyée sur la glace du centre Robert-Guertin vendredi. Il était surtout préoccupé par la perte de son premier choix au repêchage, Peter Stratis, qui n'a pu terminer le match parce qu'il s'est « fait plaquer tête première dans la bande à la suite d'une charge cinq secondes après le jeu. »

Les Olympiques ont été indisciplinés dans ce match. Ils ont offert huit avantages numériques aux 67's et ceux-ci ont justement inscrit le but de la victoire pendant une supériorité numérique dans les derniers instants du match. Mais Jeff Brown n'était pas impressionné par sa victoire. Il s'est dit « vraiment déçu » du comportement des Olympiques sur la glace.

« Le jeu n'a certainement pas évolué ici comme il a évolué partout ailleurs dans le monde. Ce match était une farce. C'est pour ça que je ne veux plus jouer cette série. Nous tentons de préparer notre équipe pour le début de la saison. Ce n'est pas une question de savoir quelle équipe va blesser plus de joueurs de l'autre équipe. Ces confrontations ne doivent pas être des bains de sang. La moitié de nos joueurs avaient 16 et 17 ans », a-t-il pesté.

Non, il n'y a pas eu de combat dans le match de vendredi même si quelques joueurs des Olympiques ont cherché des clients. Brown avait-il défendu à ses joueurs de jeter les gants ?

« Se battre ? Qui se bat encore aujourd'hui ? Nous tentons de produire des joueurs de hockey. Se battre, c'est 30 ans derrière. Le jeu a évolué dans la Ligue de l'Ontario. Nos matches contre les Olympiques sont tous pareils depuis que je suis ici. C'est comme si c'était leur coupe Stanley. »

Justement, les 67's ont gagné le match malgré la présence de trois défenseurs de 16 ans dans leur alignement. Ils avaient aussi un attaquant du même âge à l'attaque. Les Olympiques ne comptaient aucun joueur aussi jeune. Les 67's avaient même laissé leurs trois meilleurs joueurs dans les gradins vendredi. Est-ce signe qu'une belle saison attend les 67's ?

« Bof, il y a eu plein d'erreurs sur la glace. Nous sommes ici pour ça. Nous préparer. »

Questionné à savoir s'il comptait s'entretenir avec les Olympiques en prévision du deuxième duel de dimanche, Brown a répondu ceci.

« Dimanche sera le dernier match que nous jouerons contre les Olympiques de Gatineau. S'ils veulent utiliser ce match pour se préparer à leur saison, alors je suis partant. Si c'est pour se terminer dans un bain de sang, j'abandonne. »

Duhamel surpris

De l'autre côté de l'aréna, Mario Duhamel s'est montré surpris des propos de son homologue. « C'est son opinion. Je respecte ça. Nous jouons un jeu physique. Ça fait partie de notre ADN. Nous jouons avec intensité et nous sommes justement en période d'apprentissage pour jouer de cette façon. »

Duhamel dit avoir apprécié l'intensité de ses joueurs vendredi. « Nous avons été physiques défensivement et offensivement. Nous avons payé le prix pour sortir la rondelle de notre territoire. J'ai vu une nette amélioration dans notre jeu collectif. »

Vitalii Abramov a compté les deux buts des Olympiques. Son premier a été un bijou qui a mystifié le gardien Olivier Lafrenière. Drake Rymsha, Travis Barron et Ben Evans ont déjoué Mark Grametbauer pour les 67's. Les deux gardiens ont disputé les 60 minutes du match. Ils ont été testés à 25 reprises chacun. Le gardien des Olympiques a toutefois fait face à des tirs plus difficiles en raison des punitions de son club.

Le premier but des 67's a d'ailleurs été compté à cinq contre trois, mais Grametbauer a aussi stoppé Travis Barron sur un tir de punition.

À Ottawa dimanche, les Olympiques seront toujours à la recherche d'une première victoire en matches hors-concours. Ils ont maintenant subi quatre revers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer