Statu quo au «Vieux Bob»

Le club a choisi le statu quo lundi matin en... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le club a choisi le statu quo lundi matin en conservant 14 attaquants, neuf défenseurs et trois gardiens à son camp d'évaluation.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La date limite des transactions est passée dans la LHJMQ lundi matin. L'échéance pour retrancher des joueurs inscrits au cégep a également été franchie. Pourtant, il y a encore 26 joueurs dans l'alignement actuel des Olympiques de Gatineau.

Le club a choisi le statu quo lundi matin en conservant 14 attaquants, neuf défenseurs et trois gardiens à son camp d'évaluation. Alors que plusieurs formations du circuit Courteau ont maintenant dévoilé leurs alignements finaux, les évaluations ne sont pas encore terminées en Outaouais.

«Les joueurs qui sont inscrits au cégep resteront avec l'équipe, a assuré le directeur général Marcel Patenaude avant d'ajouter un détail important. Nous avons des joueurs d'âge collégial qui ont choisi de faire leurs études à distance. Nous ne sommes donc pas obligés de trancher immédiatement. Nous avons encore du temps.»

Seul joueur au véritable statut incertain lundi, le défenseur Joakim Paradis poursuivrait justement ses études à distance. Pour le moment, il demeure un membre à part entière des Olympiques.

L'Outaouais affecté

Il y a eu beaucoup de mouvements ailleurs dans la LHJMQ lundi. Certaines décisions ont affecté des joueurs natifs de l'Outaouais.

À Drummondville, les vétérans Nicolas Patry-Gingras et Philippe Pelletier-Leblanc ont été tassés par des plus jeunes chez les Voltigeurs. Âgé de 18 ans, le défenseur Patry-Gingras a été retranché vendredi. Il avait 72 matches d'expérience dans la LHJMQ. Il avait aussi amassé trois points en deux matches hors-concours contre les Olympiques la semaine dernière.

Ses droits ont aussitôt été acquis par les Flames de Gatineau dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Pour obtenir ses services et ceux du défenseur Jean-Christophe Gagné des Mustangs de Vaudreuil-Dorion, les Flames ont cédé le défenseur (nouvellement acquis par les Olympiques) Jean-Sébastien Taillefer, l'attaquant Gabriel Vachon, un choix de première ronde ainsi qu'un choix conditionnel de deuxième ronde.

Quant à Pelletier-Leblanc, il a passé les deux dernières saisons à Drummondville. En 129 matches, l'attaquant de 19 ans avait récolté 17 buts et 32 points. Il a été le dernier joueur retranché par les Voltigeurs lundi. Il se joindra lui aussi aux Flames de Gatineau s'il n'est pas réclamé au ballottage de la LHJMQ d'ici mercredi.

Les Screaming Eagles du Cap-Breton ont mis la... (Courtoisie LHJMQ) - image 2.0

Agrandir

Les Screaming Eagles du Cap-Breton ont mis la main sur le Thursolien Anthony Beauchamp.

Courtoisie LHJMQ

Enfin, notons le transfert du Thursolien Anthony Beauchamp qui est passé du Drakkar de Baie-Comeau aux Screaming Eagles du Cap-Breton pour un choix de sixième ronde ce week-end. Âgé de 18 ans, il a récolté 10 points en 70 matches en carrière avec le Drakkar.

Treize hockeyeurs de l'Outaouais participent toujours à dans des camps de la LHJMQ: neuf vétérans et quatre recrues. Aaron Brisebois (Bathurst), Benoît-Olivier Groulx (Halifax) et Louis Tardif (Baie-Comeau) ont même reçu l'assurance de commencer la saison dans le circuit Courteau. Alexandre Lafrenière est parmi les finalistes à l'attaque à Saint-Jean. Âgé de 16 ans, l'attaquant Nicolas Sauvé a fait bonne impression au Cap-Breton, mais il a été cédé à l'Intrépide lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer