Des coupes et une autre transaction

Jean-Sébastien Taillefer a passé les deux dernières saisons... (Courtoisie, Chronicle Herald)

Agrandir

Jean-Sébastien Taillefer a passé les deux dernières saisons avec les Mooseheads.

Courtoisie, Chronicle Herald

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la dernière journée officielle pour échanger des joueurs qui étudient au Cégep, les Olympiques de Gatineau ont encore bougé vendredi en allant chercher un vétéran défenseur de 19 ans chez les Mooseheads d'Halifax.

Jean-Sébastien Taillefer, un défenseur à caractère défensif, a passé les deux dernières saisons avec les Mooseheads où il a amassé 14 points en 130 matches. Choix de cinquième ronde des Mooseheads en 2013, l'athlète de 6'1'' et 197 livres a aussi passé 185 minutes au banc des punitions. Pour obtenir ses services, les Olympiques ont versé un choix de cinquième ronde en 2018. En réalité, ce choix deviendra un choix de sixième ronde en 2017, mais les Gatinois ne détiennent pas encore ce choix.

Le directeur général des Olympiques a passé une bonne partie de la dernière saison à Halifax où il a pu évaluer Taillefer à profusion. «Les Mooseheads voulaient se rajeunir et Taillefer représentait un défenseur intéressant pour nous. Il peut jouer dans notre top-4. Il joue avec hargne. Il est bon avec la rondelle. Il est intense et il a un peu d'offensive dans son jeu. Le prix était bon. Il va nous aider», a expliqué Marcel Patenaude.

Le style de jeu de Taillefer serait similaire à celui de Marc-Olivier Crevier-Morin chez les Olympiques. Et tout le monde sait qu'il n'est pas facile de jouer contre Crevier-Morin.

Pour faire de la place au Québécois natif de Des Coteaux, les Olympiques ont retranché le Gatinois Jacob Dumouchel, qui ne savait pas encore s'il retournerait avec l'Intrépide midget AAA pour une troisième saison ou vers le junior AAA chez les Flames de Gatineau. Il restera toutefois affilié à l'équipe. «Nous l'avons bien aimé et nous sommes prêts à investir en lui», a signalé Patenaude.

Avec l'arrivée de Taillefer et de Simon Leclerc (18 ans) la veille, il reste encore neuf défenseurs au camp des Olympiques. La direction voudrait en garder sept. Huit, tout au plus. Nicolas Meloche, Alex Breton, Marc-Olivier Crevier-Morin, Taillefer, Guillaume McSween et Gabriel Bilodeau sont tous assurés d'un poste. Ryan O'Bonsawin et Joakim Paradis, tous les deux âgés de 17 ans, font la lutte avec Simon Leclerc pour le dernier ou les deux derniers postes.

En attaque, les Olympiques ont retranché deux joueurs invités vendredi pour réduire leurs effectifs à 14 attaquants, dont 12 en santé. Alec Malo et le Gatinois Charles-Antoine Roy se dirigeront vers le hockey collégial, mais resteront affiliés à l'équipe. «Nous sommes très satisfaits de ces deux joueurs. Ils ont beaucoup de potentiel. Nous pourrions les rappeler à l'occasion et ils pourraient même jouer. Nous aurions aimé garder Roy encore plus longtemps, mais comme il doit retourner au Cégep, il fallait le retrancher tout de suite. Il jouera quand même samedi à Boisbriand», a raconté Marcel Patenaude.

Le gardien Kevin Martin a été l'autre joueur retranché chez les Olympiques vendredi, ce qui laisse les vétérans Mathieu Bellemare (blessé) et Mark Grametbauer, le prometteur Tristan Bérubé (acquisition de jeudi) et l'espoir Nick Campbell dans la course.

En tout, ce sont 27 joueurs qui composent la formation des Olympiques en ce moment. Les équipes de la LHJMQ ont jusqu'à lundi pour retrancher ou échanger un dernier joueur étudiant au Cégep. Une dernière fenêtre de transactions pour les joueurs hors Cégep va également s'ouvrir entre les 26 et 29 août. Marcel Patenaude pourrait être actif, d'autant plus qu'il jettera un coup d'oeil aux joueurs soumis au ballottage.

Plusieurs vétérans des Olympiques goûteront à leur premier match hors-concours samedi contre l'Armada à Boisbriand.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer