Bellemare se blesse, de jeunes renforts arrivent

Une épaule disloquée va coûter trois à quatre... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Une épaule disloquée va coûter trois à quatre semaines d'action au gardien Mathieu Bellemare.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chez lui, à Shawinigan, la semaine dernière, Mathieu Bellemare affichait la forme de sa vie. Il s'était entraîné comme un défoncé pendant tout l'été avec un préparateur physique et Frédéric Chabot, responsable du développement des gardiens du Wild du Minnesota. Dans sa dernière séance sur glace avant de s'amener à Gatineau lundi, il a fait une glissade de trop.

Une glissade qui lui a disloqué l'épaule, du côté de son bloqueur. Le temps de guérison est évalué à trois ou quatre semaines.

Chanceux dans leur malchance, les Olympiques de Gatineau misent sur deux gardiens numéro un. Bellemare espère être prêt pour le premier match de la saison le 23 septembre. Ce jour-là, Mark Grametbauer partira au camp du Lightning de Tampa Bay. «Il y avait une descente à deux contre zéro vers moi. J'ai glissé à plat ventre. En m'étirant le bras, mon épaule a débarqué. Ça ne m'était jamais arrivé avant. Elle a été replacée et je pourrais jouer quand même, mais je veux prendre le temps de guérir pour ne pas traîner ça toute la saison. Il nous reste du temps. Ça me surprendrait si je ratais le premier match de la saison», a dit le gardien de 18 ans, qui revient d'une saison recrue remarquable.

Mathieu Bellemare compte poursuivre son entraînement intensif pendant sa convalescence. «Je ne veux pas perdre tous les efforts que j'ai mis cet été. Je n'ai malheureusement pas grandi, mais j'ai pris des forces et mon cardio est également bien meilleur maintenant!»

Un jeune gardien arrive

La blessure de Bellemare a contribué à l'arrivée d'un nouveau jeune gardien chez les Olympiques. Jeudi soir, Marcel Patenaude a fait l'acquisition du gardien Tristan Bérubé et du défenseur Simon Leclerc des Voltigeurs de Drummondville en retour du défenseur Marc-Olivier Duquette et d'un choix de sixième ronde.

Âgé de 17 ans, Bérubé a connu deux bonnes saisons dans la Ligue midget AAA avec les Albatros du Collège Notre-Dame, mais il était coincé derrière de gros noms à Drummondville. 

«Par la force des choses, il était disponible et il représente un atout pour nous même si nous avons déjà deux bons gardiens. Il a été dominant dans le midget AAA et il va nous offrir de la profondeur. Nous verrons ce que nous ferons avec lui très bientôt. Quant à Leclerc, c'est un défenseur de 18 ans qui est passé par le système scolaire et qui a besoin d'une deuxième chance.»

Bérubé et Leclerc seront de l'alignement des Olympiques à Boisbriand samedi. Pour l'instant, Nick Campbell et Kevin Martin sont toujours à l'essai avec l'équipe gatinoise.

Gagnon à l'écart à long terme

Un autre joueur des Olympiques a reçu une mauvaise nouvelle en raison d'une blessure à une épaule jeudi. Anthony Gagnon a été victime d'une séparation de l'épaule dans la première période du match de mercredi.

Il devra s'absenter du jeu pendant six à huit semaines

Effectifs réduits, dossier réglé

La formation finale des Olympiques de Gatineau commence à prendre forme.

Jeudi, la direction a retranché cinq joueurs pour réduire ses effectifs à 30 patineurs, dont 27 qui sont en santé. En matinée, les Gatinois ont coupé les attaquants Tristan Belliveau et Matthew Neault ainsi que le gardien Rowan O'Brien. Belliveau, 17 ans, pourrait être rappelé au besoin durant la saison. En après-midi, ils ont réglé le dossier des joueurs de 20 ans en libérant l'attaquant Tristen Élie et le défenseur Jonathon Masters. Les deux étaient des vétérans. C'est donc dire que les trois casiers de joueurs de 20 ans seront occupés par les défenseurs Marc-Olivier Crevier-Morin et Guillaume McSween ainsi que par l'attaquant Zack, acquis des Wildcats de Moncton il y a deux semaines.

Les Olympiques aimeraient amorcer la saison régulière avec 23 joueurs: 14 attaquants, sept défenseurs et deux gardiens. Pour s'y rendre, il faudrait encore retrancher deux attaquants, deux défenseurs et trois gardiens, mais des blessures à long terme au gardien Mathieu Bellemare ainsi qu'aux attaquants Yakov Trenin et Anthony Gagnon pourraient changer la donne.

Le couperet devrait tomber à nouveau vendredi avant le match contre l'Armada à Boisbriand samedi, mais le directeur général Marcel Patenaude doit jouer de prudence. «Il faut s'assurer d'avoir assez d'effectifs pour combler les absences de nos joueurs qui partiront dans des camps professionnels aussi. On pourrait trancher des joueurs et les garder à titre d'affiliés», signale-t-il.

Les joueurs étudiants qui fréquentent le cégep doivent être branchés sur leur avenir d'ici samedi avec une exception pour lundi. Certains joueurs invités ont assurément un pied dans la porte puisque les attaquants Charles-Antoine Roy, Alec Malo, Evan Krassey et Eric Eschweiler sont toujours avec l'équipe.

En défensive, cinq vétérans sont assurés de leurs postes. La lutte pour les deux dernières places disponibles se fera entre l'invité ontarien Ryan O'Bonsawin et les recrues québécoises Simon Leclerc, Joakim Paradis et Jacob Dumouchel.

Les décisions ne sont pas aussi pressantes pour les joueurs de l'Ontario ou des Maritimes comme Krassey, Eschweiler, O'Bonsawin, Nick Campbell et William Basque puisque leur école va débuter plus tard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer