Des renforts venus du nord de l'Ontario

Les Olympiques sont allés chercher Evan Krassey, Matthew... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les Olympiques sont allés chercher Evan Krassey, Matthew Neault et Ryan O'bonsawin dans le Nord ontarien.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À défaut de repêcher des joueurs dans les premières rondes des récentes séances de sélection de la LHJMQ, les dirigeants des Olympiques n'ont pas hésité à faire du kilométrage afin de dénicher des joueurs pour renflouer leur alignement.

Cette semaine, trois Ontariens du nord essaient de faire regretter les équipes de la Ligue de l'Ontario (LHO) de les avoir ignorés. Le défenseur Ryan O'Bonsawin et l'attaquant Matthew Neault arrivent de la région de Sudbury. L'attaquant Evan Krassey vient d'encore plus loin. À Atikokan, près de Thunder Bay, il est bien plus près de Winnipeg ou du Minnesota que de l'Outaouais.

Du trio, la présence de Ryan O'Bonsawin semble la plus intrigante au camp d'évaluation. Il n'a jamais été repêché dans la LHO, mais cinq équipes de cette ligue, incluant les puissants Knights de London, étaient à ses trousses cet été. Âgé de 17 ans, il fait 6' et 201 livres. Les Olympiques l'ont approché pour ses qualités offensives. L'an dernier, au niveau midget AAA, il a inscrit 15 buts et totalisé 38 points en 40 matches avec les Nickel Capital Wolves de Sudbury.

«L'année dernière, j'ai participé au camp des Greyhounds de Sault Ste-Marie. Cette année, plusieurs équipes voulaient m'inviter, mais j'ai choisi Gatineau parce qu'ils avaient un rôle à me confier en avantage numérique. J'ai pensé que j'avais une meilleure opportunité de me faire valoir ici que dans la Ligue de l'Ontario.»

En plus de ses instincts offensifs, O'Bonsawin dit miser sur un bon coup de patin et un style de jeu physique.

Evan Krassey est un peu plus vieux à 18 ans. Géant de 6' 3" et 206 livres, il a joué 44 matches avec les IceDogs du Niagara et les Bulldogs de Hamilton dans la LHO l'an dernier. Il n'a récolté qu'un but et deux points.

«Je suis assurément un attaquant en puissance, mais à Niagara, la moitié du club avait été repêché dans la LNH. Je n'ai pas eu beaucoup de temps de glace. J'espère me tailler une place dans les trois premiers trios ici», a dit l'ancien choix de huitième ronde des IceDogs.

Quant à Neault, il s'est fait remarquer en participant à un tournoi en compagnie d'O'Bonsawin et Krassey cet été. «Je suis un attaquant à caractère défensif, mais très fougueux. J'aime aller me salir le nez dans les coins de patinoire. J'ai 19 ans. J'ai déjà participé au camp des IceDogs l'an dernier. C'est ma dernière chance de jouer dans la Ligue canadienne», a expliqué l'attaquant de 5' 10" et 181 livres.

Les trois joueurs du nord de l'Ontario ne sont pas les seuls à tenter de faire une niche dans la province voisine. Eric Eschweiler, 17 ans, est originaire du sud de l'Ontario et il a été impressionnant depuis le début du camp des recrues. Du côté québécois, les joueurs invités Charles-Antoine Roy et Alec Malo ont également tiré leur épingle du jeu dans la dernière semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer