Abramov, Dostie, Trenin et qui?

Vitalii Abramov et Alex Dostie étaient bien contents... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Vitalii Abramov et Alex Dostie étaient bien contents de se revoir, lundi.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'heure était aux accolades chez les Olympiques de Gatineau lundi midi.

Et pour cause. Dix-huit des 34 joueurs qui se sont pointés au centre Robert-Guertin pour la rentrée du camp de sélection ont été coéquipiers la saison dernière avec le Noir et Blanc. Avec le retour d'autant de vétérans, la barre sera placée très haute pour la saison 2016-2017. Assurément, les Olympiques auront de l'expérience et de la profondeur à toutes les positions.

Il restera quand même des questions à répondre d'ici la fin du camp de sélection. Par exemple, s'il est déjà acquis de Vitalii Abramov, Alex Dostie et Yakov Trenin vont animer l'attaque, qui seront les autres joueurs à occuper des rôles offensifs dans les deux premiers trios? 

Les candidats sont nombreux pour remplacer les Yan-Pavel Laplante et Gabryel Paquin-Boudreau, affirme le nouvel entraîneur-chef Mario Duhamel.

«La porte est ouverte. Pendant les prochains jours, je vais apprendre à connaître les joueurs. Nous avons beaucoup de postes à offrir dans le sens que nous cherchons à savoir comment nous allons distribuer nos rôles. Nous avons aussi cinq joueurs de 20 ans au camp. Ça sera à eux de prouver qu'ils ont leur place dans notre formation.»

Des joueurs comme Vincent Milot-Ouellet, Chiwetin Blacksmith et Austin Eastman ont eu quelques auditions dans les deux premiers trios, l'année dernière. Chacun a été en mesure de tirer son épingle du jeu dans un rôle offensif occasionnel, mais les trois ont eu de la difficulté à y rester pendant les séries éliminatoires.

«Ces gars-là partent avec une longueur d'avance en raison de leur expérience de l'année dernière. Ils vont avoir l'occasion de se faire valoir à nouveau, mais je considère que nous avons plusieurs joueurs qui vont lutter pour des postes dans nos trios offensifs. Ça pourrait être des gars comme Charles-Olivier Ouimet (transaction cet été), Anthony Gagnon ou même le vétéran Alexandre Landreville. La liste est longue. Le camp sera intéressant, car nous voulons bâtir une équipe complète qui sera menaçante, ligne après ligne. Qui voudra se défoncer pour le logo?»

La défensive affiche déjà presque complet avec le retour assuré de cinq vétérans et l'arrivée de quelques recrues prometteuses. Devant le filet, à moins d'une transaction, la question est déjà réglée avec Mathieu Bellemare et Mark Grametbauer.

Un premier match

Les Olympiques disputeront déjà un premier match à Drummondville mardi soir. Les deux équipes se rencontreront à nouveau mercredi soir au centre Robert-Guertin.

Les premières coupes devraient survenir immédiatement après le deuxième match. Il pourrait même y en avoir après le premier duel contre les Voltigeurs.

En grande forme

Sans connaître les joueurs au préalable, Mario Duhamel a bien aimé la forme affichée par ses nouveaux joueurs lundi. «Ils ont tous l'air en bonne forme. Ils ont travaillé fort durant l'été. La période estivale est primordiale pour un athlète. Nos joueurs ont montré du sérieux.»

Contrairement aux dernières années où le camp d'entraînement des Olympiques rassemblait une cinquantaine de joueurs, le club a choisi d'y aller avec un camp plus compétitif à seulement 35 joueurs. Il n'y a qu'un joueur qui ne s'est pas présenté. Peter Woulds, qui a joué quelques matches avec le club depuis deux ans, a choisi de s'abstenir.

«Le calibre de jeu de notre camp sera plus relevé. Nous avons plusieurs joueurs qui nous reviennent alors il valait mieux restreindre le nombre de joueurs à l'essai. Ceux qui sont là, ils l'ont mérité.»

Deux nouveaux géants

Même s'ils ont pratiqué un style de jeu fougueux sous la tutelle de Benoît Groulx, les Olympiques ont rarement été reconnus pour former une équipe physique. Ce ne sont pas les gros gabarits qui manquaient à la rentrée des joueurs au centre Robert-Guertin lundi.

Acquis des Wildcats de Moncton il y a deux semaines, le centre Zack MacEwen devrait permettre à ses ailiers de respirer d'aise cette saison. Du haut de son 1,90 m (6' 3") et 92 kg (202 livres), il était facile à repérer dans les couloirs du Vieux Bob. Âgé de 20 ans, MacEwen se retrouvera assurément dans les trois premiers trios du club.

Les Olympiques fondent également des espoirs sur l'attaquant Evan Krassey. L'Ontarien de 18 ans a joué 44 matches dans la Ligue de l'Ontario la saison dernière où il n'a marqué qu'un but avec un temps de glace très limité. Se décrivant comme un attaquant en puissance, le gaillard de 1,88 m (6' 2") et 93 kg (206 livres) espère atteindre son plein potentiel avec un rôle accru dans la LHJMQ.

La mauvaise herbe pousse vite

Non seulement les Olympiques ont-ils pris les moyens pour «grossir» leur équipe durant l'été, ils ont également reçu un coup de pouce de la nature. À première vue, les vétérans Jeffrey Durocher, Chiwetin Blacksmith et Alex Breton ont tous gagné en masse musculaire ou en taille pendant la saison morte.

Durocher a grandi d'un pouce pendant l'été de ses 17 ans pour dépasser la barre des six pieds, en plus d'ajouter quelques livres à sa charpente. Blackmith (1,88 m, ou 6' 2" si vous préférez) a pris du coffre, particulièrement au haut du corps, pour atteindre 88 kg (194 livres). Breton, malgré ses 19 ans, a encore grandi. Il mesurait 1,78 m (5' 10") et pesait 76 kg (167 livres) à son arrivée avec les Olympiques. Il est maintenant rendu à 1,83 m (6') et pèse 84 kg (185 livres).

Deux blessés importants

Yakov Trenin avait une bonne raison de ne pas être à Gatineau lundi.

Il s'est fracturé une jambe en frappant un arbre lors d'une randonnée à vélo durant l'été et il est maintenant à Nashville où l'organisation des Predators s'occupe de sa réhabilitation. Le Russe devrait y rester pendant un bout de temps avant de revenir chez les Olympiques, mais il devrait être de retour au jeu avant le pronostic initial établi au mois de novembre.

Victime d'une épaule disloquée, le gardien Mathieu Bellemare devait être évalué par le thérapeute des Olympiques lundi. On parle d'une absence deux à trois semaines dans son cas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer