Alexandre Alain passerait à l'Armada

Aucune des deux formations n'a voulu confirmé la... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Aucune des deux formations n'a voulu confirmé la transaction qui envoyait Alexandre Alain dans l'uniforme de l'Armada.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Personne ne s'est pointé au centre Robert-Guertin mardi, au lendemain de l'élimination surprise des Olympiques de Gatineau aux mains des Wildcats de Moncton. Benoît Groulx dressera le bilan de la dernière saison mercredi matin et les joueurs videront leurs casiers d'ici vendredi.

En attendant les explications sur les causes de cette fin de saison abrupte, des informations ont coulé sur les médias sociaux voulant qu'Alexandre Alain passe à l'Armada de Blainville-Boisbriand lors des prochaines assises de la LHJMQ en juin.

Le centre de 18 ans viendrait conclure la transaction qui avait amené le gardien Mark Grametbauer et l'attaquant Samuel Tremblay en janvier dernier. Les Olympiques avaient versé des choix de deuxième et troisième rondes dans le marché initial, mais il semblerait que ces choix seront retournés aux Gatinois en échange d'Alain.

La nouvelle a rapidement enflammé les médias sociaux. Déjà de mauvais poil après avoir vu leurs préférés se faire éliminer sous leurs yeux pour une quatrième année consécutive en deuxième ronde des séries éliminatoires, les partisans étaient furieux d'apprendre que cet ancien choix de première ronde allait terminer sa carrière junior chez leurs rivaux naturels alors qu'il arrivera enfin à maturité à 19 et 20 ans.

Personne n'a voulu confirmer la transaction chez les Olympiques et l'Armada.

Benoît Groulx n'a pas répondu aux appels du Droit mardi. Le président, Alain Sear, a indiqué qu'il allait laisser le soin à son entraîneur-chef/directeur général de s'expliquer mercredi.

L'agent d'Alain a toutefois informé son client de la transaction lundi soir. Joint par LeDroit, l'attaquant natif de Québec a répondu qu'on lui avait demandé de ne pas commenter avant mercredi.

N'empêche, du côté gatinois, l'échange laisse perplexe. En janvier, Benoît Groulx avait concocté des transactions qui devaient permettre à son équipe de demeurer au plus fort de la course au championnat pendant deux saisons. L'acquisition à gros prix du défenseur Nicolas Meloche s'inscrivait dans ce plan. On souhaitait aussi conserver les services du défenseur Guillaume McSween jusqu'à l'âge de 20 ans.

Avec les retours anticipés de Yakov Trenin, Vitalii Abramov, Alex Dostie, Alain, et des deux excellents gardiens de 17 ans et presque toute la brigade défensive, l'équipe était promise à une autre belle saison.

Or, il est étonnant de voir que les Olympiques vont se départir d'un des meilleurs joueurs de centre de la LHJMQ au moment où ils tenteront d'étirer leur printemps en 2017.

À moins de transiger un de leurs deux jeunes gardiens pour se renflouer au centre, la transaction ne semble pas suivre le plan établi par l'équipe, d'autant plus qu'ils sont rares, les joueurs des Olympiques à avoir été élevé dans l'organisation depuis leur repêchage.

Alexandre Alain, Alexandre Carrier, Alex Dostie, Alexandre Landreville et Yakov Trenin étaient les seuls vétérans des Olympiques à avoir été repêché et développé par l'équipe cette année. Tous les autres ont été acquis par voie de transaction ou sur le marché des agents libres. 

Alexandre Alain avait été le neuvième choix de la première ronde en 2013. Il venait de connaître sa meilleure saison offensive avec 15 buts et 35 points en 62 parties. Joueur honnête dans les trois zones, il excellait surtout au cercle des mises en jeu. En remportant 60,4% de ses mises en jeu, il pointait au troisième rang de la LHJMQ derrière son coéquipier Yakov Trenin et Nicolas Roy des Saguenéens de Chicoutimi.

Alexandre Carrier est déjà chez les pros

Alexandre Carrier va rejoindre les Admirals de Milwaukee,... (Martin Roy, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Alexandre Carrier va rejoindre les Admirals de Milwaukee, qui amorcent leurs séries éliminatoires pour la Coupe Calder vendredi.

Martin Roy, LeDroit

Alexandre Carrier n'aura pas le temps d'être nostalgique en remuant les souvenirs de ses quatre dernières années à Gatineau.

Le capitaine des Olympiques était déjà dans ses valises mardi soir après avoir reçu l'appel des Predators de Nashville. «Je suis dans mes bagages. Je m'en vais à Milwaukee mercredi», a lancé le défenseur de 19 ans.

Choix de quatrième ronde des Predators l'été dernier, Carrier s'en va rejoindre leur filiale de la Ligue américaine, là où les Admirals amorceront leurs séries éliminatoires de la coupe Calder vendredi.

«Après la déception de lundi, c'est excitant de pouvoir passer à autre chose rapidement comme ça. Ma saison n'est pas terminée», signale-t-il.

Comme les Admirals comptent déjà neuf défenseurs dans leur alignement, Carrier s'en va surtout à Milwaukee pour se familiariser avec son nouvel environnement. «C'est là que je devrais jouer l'an prochain. Je vais être moins dépaysé quand je vais commencer. Les Admirals sont en première place de leur division. Ils ont une bonne équipe. Puis, si les Predators font un bout de chemin dans les séries de la LNH, ils vont peut-être rappeler des défenseurs. C'est là qu'ils pourraient avoir besoin de moi. Je m'en vais là-bas pour apprendre.»

Premier choix des Olympiques (4e au total) en 2012, Carrier dit qu'il a apprécié son séjour en Outaouais, surtout qu'il a toujours reçu le traitement d'un vétéran. «J'ai eu du bon temps de glace dès le début de ma carrière à 16 ans. Mon seul regret, c'est de ne pas avoir réussi à passer la deuxième ronde des séries. Quand t'es recrue, tu te dis qu'il te reste encore du temps pour gagner la coupe, mais ça passe vite. [...] Dans ma tête, j'ai terminé mon stage junior, mais si on me retourne ici à 20 ans, je ne serai pas démoralisé.»

Le hockeyeur de Varennes a disputé 281 matches de la saison régulière et des séries éliminatoires avec le club de l'Outaouais. Il a marqué 33 fois et totalisé 153 points tout en affichant un différentiel de +85 en quatre saisons.

Abramov ne jouera pas lors du championnat mondial U18

L'élimination prématurée des Olympiques ne permettra pas à Vitalii Abramov de participer au championnat mondial des moins de 18 ans qui se déroule actuellement à Grand Folks aux États-Unis.

L'équipe nationale de la Russie avait placé le nom d'Abramov sur sa liste des joueurs admissibles pour ce tournoi, mais son nom a été retiré pour faire place à un autre joueur quand les Olympiques ont pris l'avance 2-1 dans leur série contre les Wildcats de Moncton la semaine dernière. «L'équipe russe devait trancher et elle a anticipé une victoire des Olympiques dans leur série», a expliqué son agent Mark Gandler dans un échange de courriels mardi.

Yakov Trenin est également un client de Mark Gandler. Ses deux Russes doivent revenir en Amérique du Nord la saison prochaine pour jouer avec les Olympiques, à moins que Trenin parvienne à se faire une place avec les Predators de Nashville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer