Les Wildcats reprennent vie face aux Olympiques

Comme en fait foi cette photo, la rivalité... (Marc Grandmaison, L'Acadie Nouvelle)

Agrandir

Comme en fait foi cette photo, la rivalité entre les Wildcats et les Olympiques a grimpé d'un cran mercredi.

Marc Grandmaison, L'Acadie Nouvelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Moncton) Les parties se suivent, mais ne se ressemblent pas dans la série entre les Olympiques de Gatineau et les Wildcats de Moncton.

Mardi, les hommes de Benoît Groulx ont tiré 23 fois sur la cage des Wildcats. Ils avaient marqué sept buts pour l'emporter 7-1. Mercredi, ils ont tiré 32 fois sur le gardien Keven Bouchard. Ils n'ont marqué qu'un but, à 13 secondes de la fin du match, pour forcer la tenue d'une prolongation avec un score de 1-1.

Les Wildcats sont restés en vie quand Cameron Askew a trompé Mathieu Bellemare à la 70e minute de jeu. L'Américain avait été rayé de l'alignement la veille. Il a répondu en devenant le héros de la victoire de 2-1 des Wildcats. La série est maintenant égale 2-2. Le cinquième match sera à nouveau présenté au Colisée de Moncton vendredi.

«Ça laisse un bon goût dans la bouche de rebondir de cette façon et de noircir la feuille de pointage en comptant un but si important. Je pense que nous venons de jouer notre meilleur match de la série», a déclaré Askew.

Grâce à une solide prestation de leur gardien, les locaux semblaient filer vers une victoire de 1-0 quand les Olympiques ont pris son filet d'assaut dans la troisième période et particulièrement dans les dernières minutes de jeu. Finalement, Alexandre Alain a été en mesure de placer une rondelle derrière Bouchard alors que le gardien des Olympiques avait été retiré au profit d'un sixième patineur.

Domination en prolongation

Les Gatinois auraient pu donner un dur coup aux Néo-Brunswickois en ajoutant un autre but en prolongation, mais les Wildcats semblent rois et maîtres de cette période supplémentaire. Ils ont gagné trois matches à domicile pendant les séries. Les trois ont été acquis en prolongation.

«Je pense que nous venons de jouer notre meilleur match de la série.»

Cameron Askew
joueur des Wildcats de Monction

Manuel Wiederer avait inscrit le seul but des 59 premières minutes quand il a intercepté une passe d'Alex Breton pour filer seul vers Mathieu Bellemare qu'il a habilement déjoué.

Auteur de sept tirs au but, dont six considérés dangereux sur la feuille de match, Yan-Pavel Laplante souhaitait un dénouement plus heureux pour ses vaillants efforts. Il a été l'attaquant le plus allumé des Olympiques mercredi. Il a même sauvé un but en effectuant une glissade pour bloquer un tir devant une cage déserte.

«On voulait l'avoir, ce match-là. On avait une bonne chance de leur faire mal en comptant à 13 secondes de la fin. Nous avions plein d'énergie. On savait que ce match était important. On s'est donné une chance», a dit celui qui aura au moins récolté une passe sur le but égalisateur d'Alexandre Alain.

Les Olympiques ont joué avec le feu en troisième période quand Samuel Tremblay a écopé d'une pénalité majeure pour une mise en échec à la tête d'Adam Holwell. Il a aussi été chassé de la rencontre, mais une punition aux Wildcats pendant cette infraction majeure a permis aux Olympiques de garder leur fiche intacte en 34 désavantages numériques depuis le début des séries.

Tremblay sera-t-il suspendu pour son geste?

«Ça va être à la ligue d'en juger», a simplement répondu Benoît Groulx. Holwell n'est pas revenu dans le match. Les Wildcats n'avaient pas de mise à jour sur sa condition après la rencontre.

Les visiteurs ont dominé le match 32-26 au chapitre des tirs. Keven Bouchard a toutefois rebondi après avoir alloué quatre buts sur 18 tirs la veille.

«Nous étions affamés. Nous avons limité les chances de marquer des Olympiques. Nous avons été plus émotifs et nous avons laissé beaucoup d'énergie sur la glace. Mardi, nous n'étions pas prêts à jouer. On aurait dit qu'on s'en allait jouer un match à Bathurst un dimanche après-midi.»

Bouchard se lève à la place de Garland

Conor Garland... (Pascal Ratthé, Archives Le Soleil) - image 5.0

Agrandir

Conor Garland

Pascal Ratthé, Archives Le Soleil

Fait plutôt incroyable: pour la quatrième fois de leur série contre les Wildcats, les Olympiques ont blanchi le meilleur marqueur de la LHJMQ.

Malheureusement, les Gatinois n'ont gagné que deux de ces quatre matches sans point de Conor Garland. Mercredi soir, c'est Keven Bouchard qui a volé la vedette dans le camp des Wildcats.

«Le résultat prouve que leur gardien a été meilleur qu'hier. Nous avions réussi à prendre du momentum en fin de match, mais nous jouons contre une bonne équipe et nous avons la preuve que chaque match est différent. Ça prouve aussi qu'ils croient encore en leurs chances de gagner cette série», a déclaré Benoît Groulx après la défaite.

L'entraîneur gatinois n'a pas ajouté d'autres commentaires après la défaite. Il était prêt à tourner la page pour se concentrer sur le cinquième match vendredi. Avec la victoire de Moncton, la série reviendra assurément à Gatineau lundi prochain.

À des détails près 

Pour Alexandre Carrier, le match s'est joué sur des détails. «Des erreurs ont été à l'origine de leurs deux buts. C'est sûr que nous allons rebondir. À minuit, le match sera oublié.»

Le capitaine assure que ses coéquipiers n'ont pas pris les Wildcats à la légère après le gain de 7-1 la veille. «Nous n'avons pas changé notre approche. Nous pouvions porter la série à 3-1 ou ils pouvaient faire 2-2. Nous avions hâte de jouer. Keven Bouchard a fait de gros arrêts. Il faudrait causer plus de chaos devant son filet vendredi. Ç'a fonctionné en troisième période.»

Chez les Wildcats, l'entraîneur-chef Darren Rumble a poussé un soupir de soulagement après la victoire des siens puisqu'il a eu chaud après le but in extremis des Olympiques en fin de match.

«Une défaite aurait été dévastatrice dans les circonstances. Cette victoire est immense pour nous. Nous sommes à nouveau dans le coup. Ce match a été très physique. Il faudra continuer à épuiser les Olympiques. C'est notre objectif», a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer