Bellemare bloque tout à Moncton

Le défenseur Adam Holwell a mis tout son... (Marc Grandmaison, L'Acadie Nouvelle)

Agrandir

Le défenseur Adam Holwell a mis tout son effort pour décocher un tir sur le gardien des Olympiques, Mathieu Bellemare. Ce dernier a brillé mardi soir en stoppant 37 des 38 tirs dirigés vers lui.

Marc Grandmaison, L'Acadie Nouvelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Moncton) Un gardien en grande forme. Des joueurs de soutien qui le sont tout autant. Des bonds favorables qui se trouvent dans le fond du filet.

Il n'en fallait pas plus aux Olympiques de Gatineau pour infliger un cuisant revers de 7-1 aux Wildcats et prendre une avance de 2-1 dans cette série quart de finale de la LHJMQ mardi soir à Moncton.

Le résultat peut sembler impressionnant, mais rien de tout ça n'aurait pu se produire sans la prestation de Mathieu Bellemare qui s'est dressé devant les attaques répétées des Wildcats en première période. Quelques arrêts miraculeux de la recrue de 17 ans ont permis aux Olympiques de s'accrocher et de sortir de la première période avec une égalité de 1-1.

L'ancien Olympique Vaclav Karabacek avait ouvert la marque sur l'une des deux échappées des locaux dans la période initiale, mais Yan-Pavel Laplante lui a assuré la réplique en déculottant un défenseur pour ensuite battre Keven Bouchard d'un tir vif.

Dans les deux autres périodes, les Gatinois ont reçu la contribution inespérée de leurs joueurs de soutien. Rayé de l'alignement dans les cinq premiers matches des séries, Chiwetin Blacksmith avait bien paru dans le deuxième match à Gatineau même s'il n'avait pas récolté de point. Au Colisée de Moncton, il a enchaîné avec un match spectaculaire. Il a compté deux buts, dont celui de la victoire, en plus de fournir deux passes. Benoît Groulx n'en demandait pas tant.

«Il a fait des jeux importants. Sur son premier but, il a payé le prix en se plaçant devant le filet pour faire dévier un tir. Il s'est aussi fait refuser un but qui lui aurait donné un tour du chapeau. Les arbitres ont finalement avoué qu'il était bon après le match. Chiwetin a amené de l'offensive que nous avions vraiment besoin en l'absence de Yakov Trenin.»

Centre du quatrième trio, Alexandre Landreville a aussi marqué son premier but des séries. En convertissant la passe de Tristen Élie, il a donné un coussin de trois buts aux Gatinois en début de troisième période. Ce but a chassé Keven Bouchard du match, lui qui avait été excellent dans les trois premiers duels. Il n'y pouvait cependant pas grand-chose sur les trois premiers buts des Olympiques.

«Yakov n'est pas là, alors tous les joueurs de centre doivent en faire plus. Ç'a bien été pour moi aux mises en jeu ce soir aussi», raconté Landreville après la victoire.

Malgré ce deuxième gain gatinois, ce sont les Wildcats qui ont eu le dessus 38-21 au chapitre des tirs. Benoît Groulx a salué la sortie extraordinaire de son gardien, première étoile de la rencontre.

Une glace exécrable, dit Groulx

«Il a fait la différence en première période. Les Wildcats ont eu un départ canon. Pour gagner des matches sur la route dans les séries, tu dois avoir des arrêts clés de ton gardien, surtout en début de match. Nous avons été très opportunistes après la première période. Ce que je déplore, c'est l'état de la glace. Elle était exécrable après la tenue d'un concert hier soir. On aurait dit une table de ping-pong. À 3-1, ç'a joué en notre faveur, je pense.»

Dans le festival offensif, Alex Dostie a compté deux buts dans un deuxième match de suite. Son deuxième but a envoyé une partie des 3625 partisans à la maison avec 10 minutes à faire au match. Austin Eastman a complété la marque.

Quant à Conor Garland, meilleur marqueur de la LHJMQ, il a été blanchi pour une troisième fois de suite dans cette série. Et il était sur la glace pour quatre buts des Olympiques.

Blacksmith s'impose dans un rôle accru

Chiwetin Blacksmith... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Chiwetin Blacksmith

Martin Roy, Archives LeDroit

Chiwetin Blacksmith a pris son mal en patience en regardant ses coéquipiers balayer la série contre les Remparts de Québec en première ronde des séries de la LHJMQ.

Il a même sauté le premier match de la série contre les Wildcats, mais une blessure à Yakov Trenin lui a ouvert une porte dans le deuxième match où il a fait de belles choses sur la patinoire pour mériter une promotion sur un trio offensif dans le troisième match à Moncton mardi.

L'attaquant de 18 ans a répondu avec une soirée de quatre points. Assurément, il ne pouvait demander mieux pour se faire valoir auprès de ses entraîneurs.

«Quand j'ai su que je jouerais dans le deuxième match, je n'ai pas dormi de la nuit tellement j'étais excité.»

Chiwetin Blacksmith

«J'étais malade à force de m'asseoir dans les estrades en première ronde. Quand j'ai su que je jouerais dans le deuxième match, je n'ai pas dormi de la nuit tellement j'étais excité. Je suis content que ça se passe bien, mais il faut que je continue dans la même veine. Je veux tirer profit de la situation.»

Dans la victoire, Blacksmith a démontré qu'il possédait des mains agiles et qu'il avait un flair offensif évident. Il lui reste à le faire avec constance. Même s'il portait le casque du joueur le plus utile dans le vestiaire, il a louangé Mathieu Bellemare.

«On était fatigué lundi à notre arrivée et il faisait vraiment chaud dans l'aréna aujourd'hui, mais je pense qu'on s'est adapté rapidement aux conditions difficiles. Bellemare s'est tenu sur sa tête avec 37 arrêts et nous avons été chanceux aussi. On menait 3-1 en deuxième, mais ça aurait facilement pu être 3-3 au pire. Bellemare a coupé tout momentum aux Wildcats.»

Désir de se racheter

Chez les locaux, l'entraîneur-chef était déçu du résultat, mais le pointage final l'agaçait.

«Ça ne ressemblait pas à une défaite de 7-1. Nous avons eu plus de chances de marquer qu'eux. L'histoire du match, c'est Bellemare. Il a tout arrêté tandis que toutes leurs occasions semblaient se trouver dans notre filet. Je ne blâme pas mes gardiens non plus. Quand c'est devenu 3,4 ou 5-1, la vie a disparu sur notre banc. Il faudra avoir la mémoire courte et se racheter mercredi.»

Rumble procédera à des changements dans son alignement. Déjà, il a laissé Cameron Askew, son deuxième meilleur compteur, dans les gradins mardi. «Nous avons quelques passagers qui prendront sa place mercredi. Nous avons besoin de 20 joueurs pour gagner cette série.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer