Kiselev tient les Olympiques en haleine

Le gardien des Remparts, Evgeny Kiselev, a été... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le gardien des Remparts, Evgeny Kiselev, a été bombardé de 79 tirs en deux matches. Il n'a cédé que trois fois.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Olympiques de Gatineau tiennent les Remparts de Québec exactement là où ils le souhaitaient à la veille de leur troisième confrontation, qui se tiendra dans la Vieille Capitale mardi soir.

Les hommes de Benoît Groulx ont pris l'avance 2-0 dans cette série de première ronde de la LHJMQ. Les Gatinois ont toutefois sué à grosses gouttes pour remporter les deux matches par la faible marge d'un but devant leurs partisans au centre Robert-Guertin.

Dans les deux cas, le but gagnant a été enregistré tard en troisième période. Vitalii Abramov a procuré une victoire de 1-0 aux Olympiques vendredi. Samedi, les Remparts menaient même 1-0 en début de troisième période avant le but égalisateur de Tristen Élie suivi de but de la victoire d'Alexandre Alain. Les locaux l'ont emporté 2-1.

Un joueur a changé la donne depuis le début de la série. C'est l'homme masqué des Remparts. Evgeny Kiselev a été bombardé de 79 tirs en deux matches. Il n'a cédé que trois fois. Et même si les Olympiques ont l'avantage 79-27 au chapitre des tirs après deux matches, ils n'ont marqué que deux buts de plus que les Diables rouges jusqu'ici.

Statistique encore plus impressionnante, les Gatinois ont un avantage de 41-3 au chapitre des tirs dangereux après deux matches selon le marqueur officiel de la LHJMQ à Gatineau. Ces chiffres illustrent à quel point les Olympiques ont été dominants, mais jusqu'à maintenant, le gardien russe a donné une chance à son équipe de gagner les deux premiers matches. Soudainement, plus personne ne parle de la blessure du gardien numéro un, Callum Booth.

Kiselev et les Remparts seront de retour devant leurs partisans mardi et mercredi. Le Russe est-il capable de faire encore mieux?

«C'est évident qu'il faudra le faire bouger davantage et créer plus de circulation devant lui. Il a volé quatre bonnes chances de marquer à Vitalii Abramov samedi. Il a été très solide», a répondu Benoît Groulx.

Matches serrés

Chose certaine, l'entraîneur-chef gatinois s'attendait à cette féroce opposition des Remparts.

«Je ne suis jamais surpris par ce qui se passe dans les séries éliminatoires. Il faut s'attendre à des matches serrés. J'ai trouvé que nous avons été meilleurs dans le deuxième match que dans le premier. Nous avons l'avance 2-0, c'est que nous voulions avant d'aller à Québec.»

Même si les Gatinois ont nettement dominé les Remparts au niveau du temps de possession de la rondelle et des chances de marquer, Benoît Groulx est obligé d'admettre que les deux premières victoires n'ont pas été convaincantes.

«Nous avons eu des sueurs froides dans les deux victoires. Quand l'adversaire mène 1-0 même s'il est complètement dominé, c'est dérangeant, mais nos joueurs ont gardé leur sang froid. Mon message après deux périodes, c'était de ne rien changer parce que ce n'était qu'une question de temps avant qu'on marque.»

Les Olympiques voudront s'assurer de s'inscrire au pointage plus rapidement à Québec mardi au lieu d'attendre au troisième vingt, mais pour l'auteur du but vainqueur samedi, les Gatinois seront en pleine confiance dans le troisième match.

«Je pense que nous sommes capables de sortir de meilleures performances que lors des deux premiers matches même si je ne suis pas surpris de la bonne opposition de Québec. On savait qu'ils seraient prêts. Ils suivent leur plan de match à la lettre. Il faut leur donner du crédit», a raconté Alexandre Alain.

Bellemare demeure le gardien de confiance

Mathieu Bellemare aura droit à un troisième départ... (Martin Roy, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Mathieu Bellemare aura droit à un troisième départ consécutif devant la cage des Olympiques, mardi.

Martin Roy, LeDroit

Au diable le système d'alternance. Mathieu Bellemare aura un troisième départ consécutif devant la cage des Olympiques mardi à Québec.

Benoît Groulx s'était pourtant dit à l'aise d'employer un système d'alternance entre ses deux gardiens recrues avant d'amorcer les séries puisque Mark Grametbauer avait été excellent depuis son acquisition de l'Armada de Blainville-Boisbriand en janvier.

«Je répète que nous sommes confortables avec nos deux gardiens. Mathieu a eu un blanchissage à son premier match et il n'a donné qu'un but après deux matches. C'est difficile pour moi de l'enlever», a expliqué l'entraîneur-chef des Olympiques.

Le Shawiniganais n'a pas été très occupé à ses deux dernières sorties contre les Remparts, qui ont maintenant perdu 11 matches de suite. Il a reçu 16 tirs dans le premier duel et seulement 11 dans le deuxième. Bronson Beaton a été le seul à pouvoir le déjouer jusqu'à présent. C'était sur une échappée pendant la deuxième période de samedi. Les Remparts avaient d'ailleurs pu prendre les devants 1-0 même s'ils avaient été dominés 18-2 au chapitre des tirs dans cette période.

Pour un gardien, ce n'est jamais évident d'affronter des lancers après de longues minutes d'activité.

«J'ai essayé de garder ma concentration. Ce n'est pas la première fois que nous donnons très peu de tirs cette année. Je gère cette situation mieux qu'à mes débuts. À un moment donné, j'avais hâte que les Remparts tirent sur moi. J'avais le goût d'arrêter des rondelles lorsqu'ils s'amenaient dans notre zone, mais leurs tirs rataient le filet ou nos joueurs les bloquaient, puis le jeu retournait de l'autre côté de la patinoire», a raconté Bellemare.

Même en limitant les Québécois à 11 tirs dans le match numéro deux, le défenseur Alexandre Carrier pense qu'il y a encore place à amélioration.

«Les Remparts ont quand même eu des chances de marquer, mais leurs tirs ont manqué la cible. Nous pouvons mieux faire pour limiter ces chances», a indiqué le capitaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer