Un match serré, une fin heureuse

Vitalii Abramov a marqué deux fois pour les... (Le Droit, Martin Roy)

Agrandir

Vitalii Abramov a marqué deux fois pour les Olympiques au cours du premier match des séries éliminatoires, mais son premier filet a été refusé.

Le Droit, Martin Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils ont eu chaud, les Olympiques de Gatineau.

Abramov a dû attendre à la 56e minute de... (Martin Roy, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Abramov a dû attendre à la 56e minute de jeu du match avant d'inscrire le but de la victoire.

Martin Roy, LeDroit

Largement favoris pour remporter leur série contre les Remparts de Québec, ils ont dû attendre à la 56e minute de jeu avant d'inscrire un but. Contre toutes attentes, ce plomb de Vitalii Abramov à partir de l'enclave s'est avéré celui de la victoire dans un match de 1-0.

Jusqu'à ce moment qui a semé l'hystérie dans la foule de 3192 spectateurs au centre Robert-Guertin, le gardien Evgeny Kiselev avait arrêté les 27 premiers tirs des Gatinois.

À l'autre bout de la patinoire, Mathieu Bellemare a repoussé 16 tirs pour signer un blanchissage à son premier départ en carrière dans les séries de la LHJMQ.

«Au début du match, notre équipe a été honorée pour la recrue offensive, pour la recrue défensive et pour avoir accordé le moins de buts dans la ligue. C'est un très bon reflet de ce que nous avons vu ce soir. Abramov a compté un but. Bellemare a obtenu un blanchissage et notre défensive a limité les Remparts à peu de tirs», a indiqué l'entraîneur-chef des Olympiques, Benoît Groulx.

But refusé

Son équipe pensait bien avoir pris les devants 1-0 après huit minutes quand Vitalii Abramov a saisi un retour de la rampe après un tir de Nicolas Meloche pendant un avantage numérique, mais les Remparts ont contesté le jeu sous prétexte qu'il y avait eu hors-jeu. Après révision vidéo, les visiteurs ont eu gain de cause. Le but a été annulé et 34 secondes ont été ajoutées au cadran.

Les Diables rouges ont ensuite bénéficié d'une occasion en or de prendre les devants lorsqu'ils ont évolué avec une supériorité numérique de deux joueurs pendant 65 secondes, mais les locaux ont écoulé les deux pénalités avec succès. D'ailleurs, les Olympiques ont joué avec le feu en accordant six avantages numériques aux Remparts. Ceux-ci n'ont écopé que de deux punitions dans le match.

«Il nous manquait un but et l'avantage numérique, c'est souvent la meilleure place pour en compter. Nous avons aimé la préparation et l'attitude de nos joueurs. Nous avons eu nos chances, mais quand nous avons la rondelle sur la palette devant le filet, il faudrait avoir un peu plus soif de marquer», a expliqué l'entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher.

Une 10e de suite

Malgré leur bonne opposition, les visiteurs ont encaissé une dixième défaite consécutive. En empêchant les Olympiques de jouer à leur guise, ils ont cependant réussi à calmer les ardeurs de la foule survoltée en début de rencontre. Il y avait du vacarme dans le «Vieux Bob» pour le début de séries, mais les Remparts ont survécu à une première période contrôlée entièrement par l'équipe locale.

Le fantôme de Guertin avait beau être placé à son endroit habituel derrière le filet du club visiteur, il n'y avait rien à faire contre Kiselev. Le Russe avait affronté les Olympiques à quatre reprises en saison régulière. Il avait affronté en moyenne 46 lancers par match. Sa soirée de vendredi aura été plus «tranquille», mais il a repoussé plusieurs attaques dangereuses des Gatinois jusqu'en fin de rencontre.

Quand Abramov a finalement logé un tir derrière lui, les Olympiques ont mis fin à une séquence de 128 minutes sans marquer. Ce but a permis aux siens de prendre les devants 1-0 dans la série. Le deuxième match se tiendra samedi soir au même endroit.

Québec avait une équipe fougueuse

Malgré la défaite des siens, Evgeny Kiselev a... (Martin Roy, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Malgré la défaite des siens, Evgeny Kiselev a très bien défendu la cage des Remparts.

Martin Roy, LeDroit

Considérés morts par plusieurs observateurs avant même le début de leur série contre les Olympiques, les Remparts de Québec ont démontré qu'ils devront être pris au sérieux.

Sans offrir un spectacle excitant à la foule partisane, les Québécois ont été très efficaces en limitant les Olympiques à seulement 28 tirs. En saison régulière, les gardiens des Remparts avaient été bombardés davantage.

Benoît Groulx a d'ailleurs reconnu les efforts de ses adversaires après le match.

«Québec avait une équipe fougueuse ce soir. Les séries sont commencées. Nous avons plusieurs joueurs qui ont de l'expérience des séries, mais aussi plusieurs autres qui n'y avaient pas goûté. Personne ne va nous donner quoi que ce soit.»

Devant son filet, Mathieu Bellemare a avoué avoir été «stressé un peu» avant de jouer son premier match dans les séries de la LHJMQ.

«Ça fait du bien pour la confiance. Je n'ai pas été le plus occupé. Nous avons connu un bon début de match. J'ai reçu quelques bons tirs, mais ç'a été plus relaxe par la suite. Les Remparts ont bien joué défensivement. Ils ne nous ont pas donné grand chance de marquer. Nous avons souvent tiré dans la bedaine de leur gardien.»

Propos racistes?

Chez les Remparts, l'entraîneur-chef Philippe Boucher a tenu à dénoncer un incident après le match.

«J'ai trouvé les propos de Benoît Groulx déplacés lors de notre dernier match lorsqu'il a dit qu'un de nos joueurs (Yanick Turcotte) n'avait pas sa place dans la ligue. [...] Il y a eu d'autres propos déplacés dans ce match quand un de leurs joueurs, le numéro 23 (Gabryel Boudreau) a tenu des propos racistes envers Yanick (Turcotte). On va s'attendre à des excuses personnelles à Yanick. Ces paroles ont été dites devant notre banc. Elles n'ont pas leur place.»

Gabryel Boudreau s'est défendu d'avoir tenu de tels propos. «Ça ne s'est pas passé. Peut-être qu'il voulait juste essayer de changer l'allure du match. Je suis un gars qui est difficile à affronter, mais jamais je ne mentionnerais de tels propos. Dans le match, on se parle, mais il n'y a rien de raciste qui s'est dit.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer