Grametbauer ou Bellemare face à Québec?

Benoît Groulx doit composer avec une situation inhabituelle... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Benoît Groulx doit composer avec une situation inhabituelle cette année, alors qu'il entre dans les séries avec deux gardiens recrues: Mathieu Bellemare (notre photo) et Mark Grametbauer.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans le passé, lorsqu'ils avaient assemblé de puissantes formations, les Olympiques ont souvent attaqué les séries éliminatoires avec au moins un gardien d'expérience.

Benoît Groulx doit composer avec une situation inhabituelle cette année, alors qu'il entre dans les séries avec deux gardiens recrues: Mathieu Bellemare et Mark Grametbauer. Aucun des deux n'a été identifié comme le numéro un à quelques jours du premier match contre les Remparts de Québec. L'entraîneur-chef gatinois n'est pas pressé d'annoncer celui qui défendra la cage des siens pour ouvrir la série.

«Nous allons faire l'annonce après l'entraînement de jeudi. Un système d'alternance ne m'achale pas du tout. Nous ne savons pas encore ce que nous allons faire. Nous allons gérer la situation au quotidien.»

La dernière fois que Groulx a fait appel à un système d'alternance pour amorcer les séries, ils s'étaient rendus en finale en 2011. François Lacerte avait gardé les buts dans trois des cinq matches de la série initiale contre l'Océanic de Rimouski. Maxime Clermont avait obtenu le filet dans les trois autres séries.

«Ça n'a rien à voir avec la situation de 2011. C'est une question d'être à l'aise avec nos deux gardiens. Mathieu et Mark ont démontré qu'ils faisaient partie des meilleurs gardiens de la ligue. Les deux répondent bien aux défis. Mathieu a connu une excellente saison, mais sans l'arrivée de Mark, nous n'aurions jamais pu connaître la deuxième moitié de saison que nous avons eue, car il aurait fallu surexploiter Mathieu.»

Les deux gardiens de 17 ans ont aidé les Olympiques à mettre la main sur le trophée Robert-Lebel, attribué à l'équipe qui concède le moins de buts dans une saison de la LHJMQ. Bellemare a même fracassé un record de la ligue avec une moyenne de 2,43 buts alloués par match. L'ancien record de Martin Biron (2,48 - Beauport) datait de la saison 1994-1995. Mark Grametbauer a égalé cette marque.

Carrier, 2e étoile du mois

Le défenseur Alexandre Carrier a terminé sa carrière junior en force en récoltant la deuxième étoile du mois de mars de la LHJMQ grâce à une récolte de quatre buts et 11 points en seulement six parties. 

Le défenseur de 19 ans passera chez les professionnels la saison prochaine, alors qu'il fera partie de l'organisation des Predators de Nashville.

Le capitaine des Olympiques a maintenu un différentiel de +6 en six matches. Deux de ses quatre buts ont été des buts gagnants. Timo Meier, des Huskies de Rouyn-Noranda, a connu un mois de mars infernal avec 22 points en neuf matches. Il a obtenu la première étoile.

Le gardien Mason McDonald, des Islanders de Charlottetown, a hérité de la troisième étoile du mois.

De plus en plus en santé

Vitalii Abramov ne patinait plus avec le chandail jaune réservé aux joueurs blessés à l'entraînement des Olympiques mardi.

À l'exception de Samuel Tremblay, tous les joueurs ont participé à l'entraînement.

Même Austin Eastman avait retrouvé un trio normal quoiqu'il était le seul à patiner avec un chandail jaune. «Son cas est incertain pour le week-end, mais il a très bien patiné la semaine dernière et il a connu une bonne pratique aujourd'hui», a indiqué Benoît Groulx. Eastman se remet d'une blessure à la tête.

Samuel Tremblay devrait être de retour à l'entraînement mercredi selon Groulx. L'équipe sera presque complètement en santé pour le début de la série contre les Remparts de Québec vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer