Grand spectacle avant les séries

Gabryel Paquin-Boudreau a marqué le but d'assurance en... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Gabryel Paquin-Boudreau a marqué le but d'assurance en fin de deuxième période.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour un match qui ne voulait rien dire au classement à l'approche des séries éliminatoires, les deux équipes sur la glace ont tout fait pour plaire à la plus imposante foule de la saison au centre Robert-Guertin.

Avec les 3431 spectateurs qui meublaient les gradins dans l'avant-dernier match de la saison régulière de la LHJMQ, il existait une odeur des séries éliminatoires dans le vétuste amphithéâtre de la rue Carillon. Foreurs de Val-d'Or et Olympiques de Gatineau font partie de la crème du circuit Courteau. Jeu musclé et à très haute vitesse. Des patineurs qui impressionnent par leur jeu d'adresse. Des gardiens qui se surpassent. Un solide combat entre deux solides gaillards en fin de match. Sans oublier, victoire des Olympiques par la marque de 4-1.

Cette recette a fait vibrer le « Vieux Bob » vendredi soir même si les deux clubs avaient laissé quelques gros noms dans les gradins. Chez les Gatinois, Nicolas Meloche et Vitalii Abramov ont été laissés de côté par mesure préventive. Chez les Foreurs, Anthony Richard, Anthony Beauregard et Olivier Galipeau manquaient à l'appel.

Il fallait quand même tenir compte que ces deux équipes se rencontreraient au deuxième tour des séries éliminatoires si la logique devait être respectée. La série de six matches de la saison s'est terminée 3-3. Le spectacle serait encore plus relevé si les Olympiques (56-18-3) devaient se taper les puissants Foreurs (48-15-4) aussi rapidement qu'en deuxième ronde.

« C'était plaisant de voir du monde dans la place malgré des absents importants des deux côtés. Nous savons qu'il existe 90 % des chances que nous allons rencontrer les Olympiques au deuxième tour. Notre préparation n'est pas axée là-dessus présentement. Nous pensons à la première ronde d'abord, mais si nous rencontrons Gatineau en deuxième ronde, nous allons compétitionner », a assuré Mario Durocher, l'entraîneur-chef des Foreurs après la défaite des siens.

Chez les Olympiques, Benoît Groulx a aimé baigner dans l'atmosphère des séries même s'il hésitait à qualifier le duel d'un match à l'allure des séries. « Il manquait des éléments importants des deux côtés. Les deux gardiens ont été extrêmement solides. J'ai trouvé que nous nous étions amélioré plus le match avançait. »

L'entraîneur a vanté les mérites de son gardien, Mathieu Bellemare, qui a limité l'attaque des Foreurs à un but sur 28 lancers. « Il était prêt. Il nous a gardés dans le match avec quatre ou cinq gros arrêts quand nous avons connu un lent départ. Nous avons pu nous accrocher jusqu'à ce que nous prenions les devants. »

Alexandre Alain a ouvert la marque sur le gardien Derick Baribeau en fin de première période. Shawn Ouellette-St-Amant, un ancien de l'Intrépide de Gatineau, a égalé le compte au début de la deuxième période après deux superbes arrêts consécutifs de Mathieu Bellemare. Alexandre Carrier a marqué le but vainqueur à mi-chemin dans le match.

Gabryel Boudreau a inscrit le but d'assurance en fin de deuxième période et Yakov Trenin a fermé les livres contre la recrue Baribeau, qui a fait face à 35 lancers. Boudreau a complété son match avec trois points. Carrier n'a toutefois pas joué de la troisième période.

« Mesure préventive », dit Benoît Groulx. Carrier a pourtant été frappé solidement en fin de deuxième période. L'entraîneur gatinois ne s'attend pas à revoir son capitaine samedi dans le dernier match de la saison contre les Huskies de Rouyn-Noranda. Nicolas Meloche effectuera un retour au jeu pour combler la perte de Carrier. Vitalii Abramov va rater ce dernier rendez-vous avec les meneurs de la LHJMQ.

De retour au jeu après avoir soigné une blessure à la tête, Dylan Callaghan a animé la foule en fin de match en corrigeant Jack Van Boekel.

Mission accomplie pour Bellemare

Mathieu Bellemare a fait son travail.

À son dernier départ de la saison, il a ralenti les ardeurs des Foreurs pour abaisser sa moyenne de buts à 2,426 par match. Il a ainsi pris le premier rang de la LHJMQ avec une très fine marge de 0,002 sur son coéquipier Mark Grametbauer, qui a accordé en moyenne 2,428 buts par match.

C'est lui qui aura le dernier départ de la saison samedi contre les Huskies de Rouyn-Noranda! Avec les trois buts accordés par Chase Marchand vendredi, le gardien des Huskies s'est éloigné de la course au trophée Jacques-Plante. Sa moyenne est maintenant de 2,47. Il devrait affronter les Olympiques samedi.

Qu'est-ce que ça veut dire, tout ça?

Que Mathieu Bellemare va battre le record de la LHJMQ pour la plus faible moyenne de buts alloués par match établi par Martin Biron (2,48) des Harfangs de Beauport en 1994-95. Seul Mark Grametbauer pourrait abaisser cette marque samedi.

« Je suis vraiment content de mon match. J'avais hâte que ça finisse! Je savais qu'on jouait contre un club offensif. J'étais concentré. Je ne pensais pas aux records pendant le match, même après leur but. Je suis excité du record de Biron. Je le voulais! Demain, je vais regarder le match et voir ce qui va se passer. »

Comme les Huskies ont accordé trois buts dans une victoire de 7-3 à Drummondville vendredi, les Olympiques ont un coussin de 12 buts pour remporter le trophée Robert-Lebel, décerné à l'équipe qui concède le moins de buts dans une saison de la LHJMQ. Les Gatinois ont accordé 169 buts. Les Huskies en ont alloué 181.

Enfin, l'édition 2015-16 des Olympiques est bien placée pour améliorer son record de franchise. Il faudrait que les Huskies marquent 11 buts samedi pour empêcher l'édition actuelle de réécrire l'histoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer