Affronter l'Océanic motive toujours McSween

«Je suis reconnaissant d'avoir été échangé à une... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

«Je suis reconnaissant d'avoir été échangé à une équipe qui aspire encore aux grands honneurs», affirme Guillaume McSween.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand l'Océanic de Rimouski a exaucé son souhait de l'échanger à une formation plus près de chez lui à Valleyfield, Guillaume McSween a aussitôt encerclé deux dates sur son calendrier: celles du 26 février et du 12 mars.

Évidemment, il s'agit des deux derniers duels entre les Olympiques de Gatineau et l'Océanic cette saison. Le match de vendredi soir sera présenté à la télévision nationale au réseau Sportsnet. Cet élément arrive habituellement à stimuler les joueurs. Guillaume McSween, lui, aura une double motivation pour son premier choc contre l'Océanic.

«Je vais en sortir une grosse (partie), c'est sûr. Je suis motivé à fond! Ça va être spécial d'affronter mon ancien club, celui qui m'a donné ma première chance dans la ligue et avec lequel j'ai gagné un championnat l'année dernière. Je suis reconnaissant d'avoir été échangé à une équipe qui aspire encore aux grands honneurs», a raconté le défenseur de 19 ans.

Le colosse de 1,93 m (6' 4") et 95 kg (210 livres) a été un membre important de la brigade défensive des champions en titre de la coupe du Président et il est bien placé pour tracer un parallèle entre son ancien et son nouveau club.

«Sérieusement, je pense que notre groupe de défenseurs est encore plus talentueux cette année. Quand tu as deux des cinq meilleurs défenseurs de la ligue dans le même duo, ça part bien», a-t-il dit en parlant d'Alexandre Carrier et de Nicolas Meloche.

«Nous avons une défensive imposante. Nous avons tout pour réussir sans négliger nos deux très bons gardiens de 17 ans. Tout le monde doutait d'eux, mais ça n'a jamais été mon cas.»

Guillaume McSween croit tellement au potentiel de sa nouvelle équipe qu'il pousse sa réflexion encore plus loin. «De la façon dont je vois les choses, pour nous éliminer des séries, il faudra qu'une équipe batte notre défensive quatre fois. Ça ne sera pas une tâche facile.»

L'ancien des Grenadiers de Châteauguay a ajouté qu'il avait noté des indices qui ne mentaient pas récemment. «Ça fait un mois qu'on sent quelque chose de spécial dans notre groupe. Nous avons une équipe semblable à celle qui a gagné l'an dernier à Rimouski. À mon avis, nous venons de blanchir la meilleure attaque (Cap-Breton) de la ligue. Il leur manquait Pierre-Luc Dubois, mais il nous manquait Yakov Trenine et Pavel Laplante n'a pas joué en troisième période.»

De son côté, Benoît Groulx mettait un bémol sur les comparaisons entre l'équipe championne de 2015 et les Olympiques actuels. «Chaque année est différente. Il n'y avait pas de grosse machine offensive comme Val-d'Or, Rouyn-Noranda et Shawinigan l'an dernier.»

L'expérience des grands moments

Groulx signale toutefois que les acquisitions de Guillaume McSween et Nicolas Meloche étaient essentielles pour espérer faire un bout de chemin au printemps prochain.

«Ils ont vécu l'expérience de jouer dans la finale de la ligue. Ils ont montré qu'ils étaient capables de jouer dans des situations à pression. L'année dernière, nous avons gagné le premier match de la série à Rimouski. C'est un match où Guillaume ne jouait pas.»

Selon Groulx, McSween n'est pas du genre à livrer la grosse mise en échec, mais physiquement, il est toujours impliqué dans le jeu. «C'est épuisant de jouer contre un gros bonhomme comme lui pendant une série. Il prend de la place sur la patinoire. Il bloque des tirs. Il excelle en désavantage numérique. Il a été très constant depuis qu'il est ici.»

Guillaume McSween a maintenant joué 23 matches pour l'Océanic et 23 autres pour les Olympiques cette saison. Même sur le plan offensif, il a été constant. Il a inscrit sept points pour les deux équipes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer