Bellemare fait taire les Screaming Eagles

Les Gatinois ont tiré 29 fois sur le... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les Gatinois ont tiré 29 fois sur le gardien Alexandre Bélanger, qui a donné une chance aux visiteurs de rester dans le match.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gonflés à bloc pour leur duel face à la deuxième meilleure offensive de la LHJMQ, les Olympiques de Gatineau ont relevé le défi avec brio en blanchissant les Screaming Eagles du Cap-Breton 3-0 mercredi soir au centre Robert-Guertin.

À son premier match en deux semaines, Mathieu Bellemare s'est montré alerte comme d'habitude pour inscrire son quatrième jeu blanc de la saison. Il a toutefois été beaucoup moins occupé qu'il ne l'avait anticipé puisque ses coéquipiers ont limité les Screaming Eagles (31-23-6) à seulement 18 tirs. Devant le tiers de la foule annoncée de 2287 spectateurs repoussés par la tempête, les Olympiques ont signé leur 40e victoire de la saison.

En l'absence de Yakov Trenine, qui purgeait un premier match de suspension, c'est Gabryel Boudreau qui a animé l'attaque en comptant le premier et le dernier but des Olympiques (40-16-3). Alexandre Carrier avait procuré le but d'assurance des locaux à mi-chemin en troisième période.

Les Gatinois ont tiré 29 fois sur le gardien Alexandre Bélanger, qui a donné une chance aux visiteurs de rester dans le match, particulièrement en première période alors que les hommes de Benoît Groulx avaient dominé l'engagement 16-5 au chapitre des tirs.

Comme les Olympiques, les «Oiseaux» étaient aussi privés d'un gros canon en attaque mercredi. Pierre-Luc Dubois devait soigner une blessure mineure. Il est un des meilleurs espoirs du prochain repêchage de la LNH. En son absence, les autres menaces offensives des Néo-Écossais n'ont pas pris le relais. Seul le Gatinois Michaël Joly a généré quelques bonnes chances de marquer.

«Les Olympiques ont bien joué, a dit l'attaquant de 20 ans qui disputait un dernier match en carrière à Guertin dans la LHJMQ. Benoît Groulx avait bien préparé son club. Il fallait garder nos jeux simples, mais nous avons compliqué les choses contre une équipe qui fermait le jeu. Nous avons perdu nos couvertures sur leurs contre-attaques. C'est un de nos pires matches de l'année.»

Deuxième effort

Chez les Olympiques, l'entraîneur-chef Benoît Groulx n'avait que des félicitations à faire à ses joueurs.

«Nous avons vu des joueurs qui ont donné un deuxième effort, qui se sont appliqués dans les trois zones, qui ont joué de façon rapide et qui étaient engagés sur le plan physique. C'est une bonne recette pour nous.»

L'entraîneur gatinois avait averti ses équipiers que le Cap-Breton pouvait leur faire mal de bien des façons. «Nous avons réussi à les garder à l'extérieur des zones payantes la majorité du temps même si (Michaël) Joly est toujours aussi poison sur la glace.»

Devant le filet, Mathieu Bellemare effectuait un retour au jeu après avoir raté trois matches en raison d'une blessure et deux autres matches parce que Mark Grametbauer était en feu lorsqu'il l'a remplacé. «Je ne voulais pas l'échapper. Je veux garder le filet. Je pense que ça n'a pas paru que je n'avais pas joué depuis deux semaines. Je m'attendais à un match offensif, mais j'ai aimé ce que j'ai vu devant moi. Je pense que notre dernier week-end en Abitibi nous a mis en confiance. Nous déplacions bien la rondelle et nous avons bien bloqué la zone neutre», a expliqué celui qui a maintenant égalé un record de la LHJMQ avec son quatrième blanchissage pour un gardien recrue.

Première étoile du match, Gabryel Boudreau a été l'étincelle offensive des gagnants. Son but en première période a été compté sur un plomb digne de la LNH à la suite d'une belle passe d'Alex Dostie.

«Yakov n'était pas là. Il fallait quelqu'un qui hausse son jeu d'un cran, mais je pense que toute l'équipe a joué un gros match et nous avons été opportunistes quand nous avons obtenu nos chances.»

Yan-Pavel Laplante n'a pas joué de la troisième période chez les Olympiques. Il s'agirait d'une blessure au haut du corps et une sortie préventive selon Benoît Groulx.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer