Les Abitibiens conservent leur avance

Aussi bien dire que les Gatinois sont exclus... (Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit)

Agrandir

Aussi bien dire que les Gatinois sont exclus de la course au trophée Jean-Rougeau, mais Ron Choules ne se montrait pas abattu pour autant après la défaite de samedi.

Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Seule équipe de la LHJMQ à récolter quatre points dans un week-end en Abitibi cette saison, les Olympiques de Gatineau n'ont pu répéter l'exploit samedi quand ils ont subi un revers de 3-1 à l'aréna Iamgold de Rouyn-Noranda.

La défaite a mis fin à quelques séquences chez les Gatinois. D'abord, malgré une autre solide prestation, le gardien Mark Grametbauer a encaissé une première défaite en 10 parties dans l'uniforme des Olympiques. Ensuite, les Huskies ont mis fin à une série de six victoires gatinoises consécutives. Enfin, Ron Choules a goûté à une première défaite pendant l'absence de quatre matches de l'entraîneur-chef Benoît Groulx. Ce dernier devrait être de retour en Outaouais lundi soir.

Victorieux à Val-d'Or vendredi, les Olympiques (39-16-3) avaient besoin d'un autre triomphe pour se rapprocher des deux équipes abitibiennes au sommet du classement du circuit Courteau. Avec 10 matches à jouer en saison régulière, ils accusent huit points de retard sur les deux équipes. Aussi bien dire que les Gatinois sont exclus de la course au trophée Jean-Rougeau, mais Ron Choules ne se montrait pas abattu pour autant après la défaite de samedi.

«On ne sait jamais. On pourrait encore les rattraper. La défaite nous déçoit, bien sûr, mais nous quittons l'Abitibi en sachant que nous pouvons battre ces équipes. C'est une bonne chose, car nous risquons de les revoir pendant les séries.»

Les Huskies (42-9-5) ont eu l'avantage 36-26 au chapitre des tirs samedi, mais selon Ron Choules, le match aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. AJ Greer a inscrit le but d'assurance des locaux avec moins de quatre minutes à faire au match.

«C'était 2-1 et nous avions touché quatre poteaux dans le match. Nous avons lutté jusqu'à la toute fin. Ce n'était pas notre meilleure sortie, mais nous avons fait de belles choses aussi. Notre gardien, Mark Grametbauer, nous a encore donné une chance de gagner», a ajouté Choules

Le match s'est probablement joué sur les unités spéciales alors que les Gatinois n'ont pas marqué malgré sept jeux de puissance, les Huskies étant même plus menaçants dans ces circonstances. Les locaux ont aussi marqué un but en sept occasions en avantage numérique.

«Nous avons eu des problèmes de discipline. Nous avons laissé les émotions nous emporter. Nous avons eu nos chances en avantage numérique, mais leur gardien a été très bon aussi.»

Vitalii Abramov a été le seul à pouvoir déjouer Samuel Harvey sur une passe d'Alex Dostie. Yakov Trenine a quant à lui été blanchi pour la première fois en février.

Les Olympiques demeurent le seul club de la LHJMQ à avoir amassé quatre points en Abibiti cette saison. Ils avaient balayé Huskies et Foreurs les 18 et 19 septembre, en tout début de campagne, alors que plusieurs joueurs étaient encore à des camps d'entraînement de la LNH.

Les Flames éliminés

Les derniers espoirs des Flames de Gatineau de participer aux séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior AAA du Québec se sont envolés en fumée dimanche à Terrebonne. La troupe de Pierre Grandmaison a été écrasée 14-1 par les Cobras. Avec deux matches à jouer en saison régulière, elle ne pourra pas rattraper les Rangers de Montréal-Est qui ont cinq points d'avance. Dix joueurs différents ont récolté au moins deux points pour les Cobras (35-12-4) dans la victoire à sens unique. L'ancien des Olympiques, Tommy Veilleux, a notamment inscrit deux buts et ajouté trois passes. Tristan Perreault-Gagnon a évité le jeu blanc aux Flames (7-40-6). 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer