1500e victoire à l'arrachée

Yakov Trenine célèbre son but victorieux permettant aux... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Yakov Trenine célèbre son but victorieux permettant aux Olympiques de récolter la 1500e victoire de la franchise.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les 2670 spectateurs qui ont assisté à la 1500e victoire des Olympiques de Gatineau ont eu droit à une fin de match digne des équipes qui ont fait vibrer des milliers de partisans au centre Robert-Guertin pendant 43 saisons.

Tirant de l'arrière 1-0 contre l'Armada de Blainville-Boisbriand après 40 minutes de jeu, vendredi soir, ils ont créé l'égalité 1-1 dans la deuxième moitié de la troisième période pour finalement soulever la foule en comptant le but de la victoire avec seulement 20 secondes à jouer.

Les buts ont été vraiment difficiles à compter contre Samuel Montembeault. Le gardien de l'Armada avait travaillé très fort pour éviter à son club de se retrouver dans les livres d'histoire. Quand Tristen Élie a enfin percé son armure en troisième période, tout le monde a pu respirer un peu dans le «Vieux Bob».

Puis, l'ambiance électrique du temple du hockey est revenue l'instant d'un moment quand un puissant tir d'Alex Dostie a raté la cible pour bondir sur la rampe avant de se retrouver devant le filet, là où Yakov Trenine passait.

Le grand Russe a saisi le rebond pour diriger un tir derrière Montembeault, semant l'hystérie dans le vétuste amphithéâtre.

«Ce dénouement m'a rappelé plusieurs fins de matches à Guertin au fil des ans. Nous tirions de l'arrière et nous avons compté un but pour aller chercher du momentum pour ensuite nous sauver avec la victoire», a indiqué Benoît Groulx, qui a signé 457 des 1500 victoires de l'organisation outaouaise.

Les Olympiques (33-13-3) ont atteint cette marque historique en 2995 matches. Leur fiche globale est maintenant de 1500-1358, avec 137 matches nuls. Ils sont la deuxième équipe de la LHJMQ à atteindre ce plateau après les Cataractes de Shawinigan, qui avaient mis 138 matches de plus pour atteindre ce chiffre magique.

Le capitaine Alexandre Carrier était fier de faire partie de la riche histoire des Olympiques dans son entrevue d'après-match. «Nous avons pensé à cette 1500e victoire toute la semaine. Nous voulions la gagner à la maison devant nos partisans au lieu d'essayer de le faire sur la route samedi. L'Armada nous a rendu la vie difficile. Au deuxième entracte, on s'est dit qu'il fallait se réveiller. Samuel Montembeault est un bon gardien. Il fallait tirer haut sur lui et amener plus de circulation devant le filet. Nous l'avons fait en troisième période et ç'a porté ses fruits.»

Le gardien de l'Armada (18-23-7) avait blanchi les Gatinois à ses 88 dernières minutes de jeu avant d'être battu par un tir précis de Tristen Élie sur une superbe passe de Yan-Pavel Laplante. En tout, il a repoussé 29 tirs.

À l'autre bout de la patinoire, Mark Grametbauer s'est aussi montré sous son meilleur jour en effectuant 26 arrêts pour vaincre son ancien club dès son premier essai.

«Cette victoire fait énormément de bien. Il y a une excellente ambiance dans notre vestiaire. Tout le monde est vraiment content. Cette victoire contre mon ancien club me permet de gagner en confiance et je suis content d'avoir décroché la 1500e victoire de l'histoire du club. J'y pensais durant le match. Ça me rendait nerveux, mais j'essayais de trouver l'équilibre en prenant de grandes respirations pour relaxer et me concentrer sur le moment présent», a dit le gardien de 17 ans.

Seul Kristian Pospisil l'a déjoué en deuxième période. Les Olympiques vont récupérer leur bougie d'allumage lors de leur prochain match à Sherbrooke samedi. Vitalli Abramov venait tout juste de revenir de Vancouver vendredi après avoir pris part au Match des espoirs de la LCH. Les Gatinois vont ensuite revenir à la maison dimanche pour affronter les Foreurs de Val-d'Or.

L'Armada, loin d'être une proie facile

Ils ont tenu leurs partisans en haleine longuement en menaçant le filet de Samuel Montembeault à plusieurs reprises sans pouvoir le déjouer, mais les Olympiques ont trouvé une façon de gagner contre un club qui sera loin d'être une proie facile d'ici la fin de la saison.

Benoît Groulx s'est dit impressionné par l'Armada après une victoire arrachée difficilement vendredi soir au compte de 2 à 1. «Nous avons connu un match difficile. Nous voyons que l'Armada est sur la bonne voie. Ils ont gagné des matches contre de bonnes équipes récemment. Leur coach a mis la barre haute en disant que son objectif n'était pas de faire les séries éliminatoires, mais bien de gagner la coupe. Ils nous ont donné du fil à retordre depuis deux matches et ils vont rendre la vie dure à bien des équipes d'ici la fin de la saison.»

L'entraîneur gatinois a trouvé que les deux premières périodes avaient été un reflet de la semaine d'entraînement de ses joueurs. Son club a manqué de cohésion et rien ne semblait facile jusqu'au but de Tristen Élie qui a semblé fouetter toute l'équipe. Yakov Trenine, qui connaît un fort mois de janvier, a ensuite tranché.

«Nous avons un calendrier difficile en janvier. Chaque soir, un joueur différent fait la différence. En l'absence de Vitalii Abramov, c'est Trenine qui nous a permis de l'emporter. J'ai trouvé Mark Grametbauer très solide ce soir aussi.»

Dans le camp de l'Armada, l'entraîneur-chef Joël Bouchard pensait avoir mérité un point. Il avait raison. Son club avait travaillé tellement fort pour conserver son avance pendant 80% du match. Et Samuel Montembeault donnait l'impression que rien n'allait pouvoir le battre non plus.

«C'est frustrant de perdre dans la dernière minute comme ça. En même temps, nous avons gagné un match que nous ne méritions pas la semaine dernière contre les Olympiques. Ça vient équilibrer les choses. Gatineau est sorti fort en troisième période. Ils ont dû se dire que ça n'avait pas de bon sens de tirer de l'arrière 1-0 contre nous. Nous avons aussi fait quelques petites erreurs, mais j'ai aimé notre effort. Nous aurions mérité au moins un point.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer