Le «Vieux Bob» ne vibre plus comme avant

Malgré sa vétusté, l'ambiance survoltée du «Vieux Bob»... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Malgré sa vétusté, l'ambiance survoltée du «Vieux Bob» demeure incomparable lorsque la cabane est pleine. Hélas, elle n'a jamais atteint sa pleine capacité depuis la dernière présence des Olympiques en finale de la ligue en 2011.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant d'innombrables années, les Olympiques de Gatineau ont fait l'envie des équipes de la LHJMQ.

Organisation la plus titrée de l'histoire avec ses sept banderoles de la coupe du Président accrochées au plafond du centre Robert-Guertin, l'équipe outaouaise a longuement fait courir les foules.

Malgré sa vétusté, l'ambiance survoltée du «Vieux Bob» demeure incomparable lorsque la cabane est pleine. Hélas, elle n'a jamais atteint sa pleine capacité depuis la dernière présence des Olympiques en finale de la ligue en 2011.

La direction de l'équipe gère une décroissance depuis sept saisons, mais le chiffre des assistances a plongé drastiquement cette saison pour atteindre une moyenne de 2091 spectateurs après les 23 premiers matches locaux en 2015-2016. L'équipe avait pourtant maintenu une moyenne de 2700 à 3200 spectateurs par match entre les années 1999 et 2009. Les partisans se sont faits moins nombreux à partir de 2010 où la foule moyenne a oscillé entre 2400 et 2700 spectateurs.

Un reportage du Journal de Montréal publié la semaine dernière a révélé que 12 des 18 marchés du circuit Courteau affichaient des baisses d'assistance cette saison. Les Olympiques sont particulièrement affectés avec une diminution de 18,5% de leurs assistances en date du 20 janvier.

Seul le Titan d'Acadie-Bathurst doit négocier avec une baisse plus prononcée de 20,1%.

Le plus inquiétant dans tout cela? Les Olympiques forment l'une des meilleures équipes du circuit et ils ont même un joueur vedette qui produit des points au même rythme que Claude Giroux à son année recrue. Vitalii Abramov est le deuxième meilleur compteur de la LHJMQ avec 73 points en 48 matches. Au même âge, le Magicien franco-ontarien avait récolté 64 points après 48 matches. Abramov pourrait être le premier joueur de 17 ans à franchir la barre des 100 points depuis Claude Giroux.

Une «volée» financière

Chez les Olympiques, le président Alain Sear concède que ces chiffres sont alarmants et que l'équipe devra signer des chèques à l'encre rouge cette saison.

«C'est sûr que nous allons manger une volée (financière) cette année. Ça me préoccupe énormément. C'est décevant de voir cette baisse-là, surtout avec la qualité de l'équipe que nous avons sur la glace. Nous avons mis toutes les ressources nécessaires pour améliorer notre équipe. Nous sommes rendus avec quatre entraîneurs et nous investissons temps et argent pour recruter des joueurs en Ontario et en Europe. Ça rapporte des dividendes sur la glace, mais pas aux guichets.»

Alain Sear croit que son public n'est pas au courant des différents forfaits offerts pour voir son équipe en action. «Une famille de deux parents et deux enfants peut venir voir un match pour 36$, taxes incluses. C'est le prix le moins cher de la Ligue canadienne. Toutes les informations sont sur notre site Web. Il faudra faire un meilleur travail pour en faire la promotion. Peut-être devrons-nous revoir certaines catégories de prix?»

Le président et copropriétaire pense aussi que l'économie de la région a été touchée durement. «C'est un facteur important. Il y a eu énormément de pertes d'emplois au gouvernement fédéral.»

Toute la publicité négative autour du dossier de Guertin décourage aussi les partisans du club.

«La baisse a commencé après le rejet de notre projet de rénovation au coût de 28 millions $ en 2009-2010. Les gens sont écoeurés d'attendre. Aujourd'hui, il y a des gens qui pensent que le club va disparaître parce que la Ville a dit qu'elle va démolir l'aréna en 2018. Nous attendons une annonce positive prochainement pour raviver la flamme chez nos partisans. Nous allons tout faire pour que ça marche.»

Partager

À lire aussi

  • Ils aimaient, ils n'aiment plus

    Olympiques

    Ils aimaient, ils n'aiment plus

    Fervents partisans des Olympiques de Gatineau, ils chérissaient leurs abonnements de saison, certains depuis plus de 30 ans. Pour diverses raisons,... »

  • Un aréna neuf pour raviver la flamme?

    Olympiques

    Un aréna neuf pour raviver la flamme?

    Depuis plus de 20 ans, les Olympiques de Hull/Gatineau ont terrorisé leurs adversaires sur les patinoires de la LHJMQ en atteignant la finale de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer