Milot-Ouellet démontre son savoir-faire

Vincent Milot-Ouellet (19) a compté deux buts pour aider... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Vincent Milot-Ouellet (19) a compté deux buts pour aider les Olympiques à renverser les Voltigeurs 4-3

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Laissé de côté dans la victoire contre les Saguenéens de Chicoutimi dimanche, Vincent Milot-Ouellet a profité de l'absence de quelques attaquants de premier plan pour montrer son savoir-faire mardi soir à Drummondville.

La recrue de 17 ans a compté deux buts, dont celui de la victoire, pour aider les Olympiques de Gatineau à renverser les Voltigeurs par la marque de 4-3. Milot-Ouellet avait aussi produit un but et une passe à Moncton il y a 10 jours après avoir regardé un match depuis les gradins la veille à Halifax.

Mardi, la production de Milot-Ouellet tombait à point puisque le vétéran Yan-Pavel Laplante a dû déclarer forfait en raison d'un virus. Le prolifique Alex Dostie n'a pu reprendre sa place dans l'alignement alors qu'Austin Eastman soignait lui aussi une blessure mineure. Enfin, Marc-Olivier Crevier-Morin n'était pas disponible lui non plus pour aider la brigade défensive.

Vitalii Abramov a encore fait des siennes dans la victoire en récoltant trois passes. Yakov Trenine et lui ont d'ailleurs préparé les deux buts des Olympiques en avantage numérique qui ont permis la remontée des visiteurs. Les Voltigeurs (20-25-1) avaient pris les devants 3-1 en première période. Milot-Ouellet a marqué le premier but sur l'attaque massive et Gabriel Bilodeau a ensuite compté le but égalisateur. Alexandre Carrier avait ouvert la marque dans le premier tiers.

Michael Carcone a trompé Mathieu Bellemare deux fois chez les locaux. Gabriel Slight a été l'autre marqueur du camp perdant.

«Vincent Milot-Ouellet a montré tout le caractère qu'il possède. Il n'est pas dans les gradins parce qu'on n'est pas content de lui. Au contraire. Nous l'aimons beaucoup, mais nous avons beaucoup de profondeur dans notre équipe et nous voulons faire jouer tout le monde», a expliqué Benoît Groulx.

Son équipe a connu un lent départ, mais il a tenu à rendre hommage aux Voltigeurs qui ont connu un départ canon. «Ils sont sortis en force et c'est notre avantage numérique qui nous a permis de revenir dans le match et de le gagner», a ajouté Groulx.

Les Olympiques (31-12-3) sont invaincus à leurs sept derniers matches en temps réglementaire. Ils ont tiré 29 fois sur la cage défendue par Anthony Dumont-Bouchard. Mathieu Bellemare a fait face à 26 tirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer