Onze matches en 21 jours

Tout baigne chez les Olympiques de Gatineau. Le club de Benoît Groulx est... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout baigne chez les Olympiques de Gatineau. Le club de Benoît Groulx est invaincu à ses six derniers matches (5-0-1) en temps réglementaire et il a signé quelques victoires spectaculaires dans cette séquence, mais l'entraîneur-chef redoute le match que ses joueurs auront à disputer mardi soir à Drummondville.

«Nous allons jouer un quatrième match en six jours. Quand nous aurons terminé notre semaine (avec un match à Blainville-Boisbriand vendredi et à domicile contre Québec samedi), nous serons rendus à 11 matches en 21 jours», explique l'entraîneur-chef.

Outre le risque de manquer de carburant, il y a d'autres facteurs qui peuvent inquiéter un entraîneur. «Quand tu joues plus de matches, tu as moins de temps pour faire de bons entraînements. Ceux-ci sont moins longs, moins intenses. Aujourd'hui, il y a huit joueurs qui étaient au repos forcé afin de mieux récupérer en vue de notre prochain match. Tu peux t'éloigner de ton système de jeu pendant ces séquences et je pense que nous voyons ça chez notre équipe présentement.»

Pas de repos

Malgré le défi du calendrier des Olympiques (30-12-3) en janvier, Benoît Groulx demeure satisfait des résultats de son club qui est devenu le quatrième de la LHJMQ à atteindre le plateau des 30 victoires dimanche.

«Ce qui est paradoxal, c'est que nous avons joué deux de nos meilleurs matches contre Rouyn-Noranda et Shawinigan récemment. Nous avons gagné un de ces matches (Rouyn), mais nous avons perdu l'autre (Shawinigan, en prolongation).»

Alex Dostie et Marc-Olivier Crevier-Morin, blessés légèrement et absents du dernier match contre Chicoutimi, pourraient réintégrer l'alignement à Drummondville. «Nous prendrons la décision mardi. Leurs blessures nous ont donné l'occasion de faire jouer d'autres joueurs. Ce n'est pas évident dernièrement parce que nous avons huit défenseurs et 14 attaquants en santé. Il n'y a pas un joueur qui aime sauter son tour. En même temps, les joueurs doivent réaliser qu'ils doivent tous avoir un bon niveau de jeu pour être dans l'alignement. Si un joueur prend le loisir de se reposer, il va s'apercevoir qu'un autre peut prendre sa place», a ajouté Groulx.

Victime de la profondeur du club en défensive, le jeune espoir Gabriel Bilodeau a passé deux matches de suite dans les gradins la semaine dernière.

À son retour au jeu dimanche, il a enregistré deux passes.

«Les meilleurs vont jouer. Gabriel a eu un début de saison difficile. Il a très bien joué dimanche et il sera dans l'alignement mardi. Il était dans notre  pendant les séries l'année dernière quand il avait 16 ans. Il serait dans le top-4 de la plupart des équipes de la ligue. Ici, il va devoir mériter son temps de glace, tout simplement», a raconté l'entraîneur-chef.

Retour de Bellemare

Mathieu Bellemare a aussi regardé les deux derniers matches à partir du banc. Mark Grametbauer a protégé la cage gatinoise dans des victoires de 7-2 contre le Drakkar de Baie-Comeau et de 6-2 contre les Saguenéens de Chicoutimi, mais Bellemare reprendra sa place devant le filet mardi contre les Voltigeurs (20-24-1).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer