«Abracadramov» s'illustre

Vitalii Abramov a inscrit un tour du chapeau... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Vitalii Abramov a inscrit un tour du chapeau en huit minutes et 29 secondes en deuxième période.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La fête de la mascotte Hully avait de la difficulté à prendre son envol au centre Robert-Guertin dimanche jusqu'à ce que Vitalii Abramov décide de prendre les choses en main.

Le Russe de 17 ans a fouillé dans son répertoire de tours de magie pour inscrire un tour du chapeau naturel en huit minutes et 29 secondes pendant la période médiane pour transformer un match nul de 1-1 en avance confortable de 4-1. Tout d'un coup, il y avait de larges sourires sur la plupart des visages parmi la foule annoncée de 2639 spectateurs.

Les prouesses d'«Abracadramov» ont mené les Olympiques à un gain de 6-2 contre les Saguenéens de Chicoutimi. C'était un deuxième triomphe en moins de 24 heures.

La veille, les Gatinois n'avaient pas eu trop de difficulté à disposer du Drakkar de Baie-Comeau par la marque de 7-2.

À part Abramov dimanche, Tristen Élie, Yan-Pavel Laplante et Gabryel Boudreau ont déjoué le gardien Xavier Potvin. Boudreau, qui était encore un membre des Saguenéens au début du mois de janvier, a aussi ajouté une passe dans la victoire contre son ancien club.

«C'est le fun de gagner contre eux, mais c'est surtout les deux points de la victoire qui sont importants», a-t-il dit.

Boudreau a inscrit le sixième but des Olympiques (30-12-3) en fin de match, mais l'attaquant de 20 ans ne s'en formalisait pas trop. «À la fin comme ça, ce but n'a rien changé. Il n'était plus aussi important. J'étais content de retrouver mes anciens coéquipiers. Ils sont comme des frères, mais sur la glace, il n'y a pas d'amis!»

Timothé Simard et Nicolas Roy ont fait secouer les cordages pour les Saguenéens (20-18-6), qui ont mis Mark Grametbauer à l'épreuve 28 fois à son deuxième départ en deux jours. Le nouveau venu a maintenant remporté ses trois premiers matches avec les Olympiques. Benoît Groulx a d'ailleurs bien aimé ce qu'il a vu du gardien néo-écossais.

«Nous avons connu un lent départ. Ce n'est jamais facile de reprendre l'action en après-midi après avoir joué en soirée la veille. Notre premier but nous a relancés et Vitalii a créé un peu de magie en deuxième période. En troisième période, ç'a été l'histoire de Grametbauer. Il a fait cinq ou six gros arrêts qui ont fermé la porte. On l'aime et on voulait le voir jouer contre une équipe de milieu de classement. On pensait que Chicoutimi représentait un bon défi pour lui. Ils sont capables de faire des dommages en attaque.»

Samedi, le Gatinois Jonathan Bourcier avait d'ailleurs explosé avec un match de quatre buts et cinq points à Victoriaville dans un gain de 7-3 des Saguenéens. Dimanche, le meilleur compteur des Saguenéens a été limité à une passe. Aurait-il voulu garder son match de samedi pour son retour à Guertin?

«J'aurais surtout aimé avoir le même résultat: une victoire. Nous étions prêts pour le défi, mais je pense que nous avons cessé de croire en nous en troisième période. Nous avons une bonne équipe, mais ce résultat démontre que nous avons encore des choses à travailler.»

Les Saguenéens ont repris du poil de la bête après avoir perdu leurs neuf premiers matches (0-8-1) de la saison.

Par la suite, ils ont maintenu une fiche de 20-9-5 avant de s'incliner contre les Olympiques.

«Nous avions 15 nouveaux joueurs en début de saison, a signalé l'entraîneur-chef, Yanick Jean. Nous étions passés de l'équipe la plus vieille à la plus jeune de la ligue. Il a fallu du temps pour mettre nos affaires en place. Nous allions bien récemment, mais ce match montre que nous avons encore des croûtes à manger pour être au même niveau que les meilleures équipes de la ligue.»

Un deuxième tour du chapeau en huit jours

Vitalii Abramov est capable de changer l'allure d'un match en un rien de temps.

La recrue de 17 ans a inscrit son deuxième tour du chapeau en huit jours dimanche. Contre les Saguenéens, il a réussi le «tour» en moins de neuf minutes. 

À Halifax le week-end précédent, les Olympiques s'accrochaient à une mince avance de 5-4 quand il a inscrit trois buts consécutifs en troisième période en route vers une victoire de 8-4.

«J'ai senti que l'équipe avait besoin d'un remontant. Il me restait de l'énergie, alors j'ai essayé des choses. Quand tu comptes un but, c'est facile d'avoir d'autre énergie par la suite», a raconté celui qui a maintenant trois tours du chapeau et 29 buts cette saison.

Son premier but a donné l'avance 2-1 aux Olympiques en début de deuxième période. Son tir s'est frayé un chemin dans la circulation lourde devant le gardien Xavier Potvin. Son but le plus spectaculaire a été le deuxième alors qu'il a traversé la patinoire d'un bout à l'autre en débordant tout le monde pour ensuite déculotter le gardien. Son troisième but a été enfilé à la vitesse de l'éclair en acceptant une courte passe à côté du filet pour rapidement la loger dans la partie supérieure du but.

Le gardien des Saguenéens, Xavier Potvin... (Martin Roy, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Le gardien des Saguenéens, Xavier Potvin

Martin Roy, LeDroit

Les buts d'Abramov ont fait du bien, surtout que les Olympiques devaient se débrouiller sans Alex Dostie et Marc-Olivier Crevier-Morin. 

Dans les deux cas, Benoît Groulx a parlé de blessures mineures.

«Nous avons beaucoup de bons joueurs qui doivent jouer dans notre équipe. Des joueurs qui ne sont pas à 100% peuvent donc se soigner. Nous avons pu faire jouer Simon Messier ce week-end. Gabriel Bilodeau est revenu dans l'alignement et il a connu un fort match. Même chose pour Chiwetin Blacksmith. Nous avons de la belle compétition dans notre équipe», a indiqué Groulx.

Bilodeau et Blacksmith ont d'ailleurs récolté deux points chacun dimanche, tout comme Alex Breton, Yan-Pavel Laplante et Gabryel Paquin-Boudreau.

Chez les Saguenéens, l'ancien Olympique Élie Bérubé a connu un fort match. Il a été sur la glace pour les deux buts des siens. À son premier match dans la LHJMQ au «Vieux Bob», le Gatinois Marc-André a décoché trois tirs au filet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer