Les Huskies ne font pas le poids

Yakov Trenine a scellé l'issue de la rencontre... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Yakov Trenine a scellé l'issue de la rencontre dans un filet désert.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Peut-être que le meilleur club de la LHJMQ se trouve en Outaouais - et non en Abitibi.

Les Olympiques de Gatineau ont offert une de leurs meilleures performances de la saison lundi soir devant 2735 spectateurs au centre Robert-Guertin. Ils ont battu les Huskies de Rouyn-Noranda, qui encaissaient seulement une cinquième défaite en temps réglementaire en 36 parties.

Une victoire de 4-1 marquée par l'entrée en scène de deux nouveaux défenseurs acquis avant Noël. Guillaume McSween et Nicolas Meloche ont épaté.

Le premier a marqué le deuxième but des siens en première période, 94 secondes après le filet de Vincent Milo-Ouellet. «C'est toujours le fun de commencer comme ça, a dit McSween du haut de ses 6' 4" et 216 livres après le match.

«Ce fut un très beau jeu de Dostie. Il m'a vu et m'a passé la rondelle. Je n'ai eu qu'à la pousser dedans.»

Quant à Meloche, obtenu en retour de deux choix de première ronde et d'un espoir local, il s'est surtout distingué par son jeu défensif, brisant trois attaques en surnombre des Huskies. On l'a vu aussi à la pointe du jeu de puissance des Olympiques.

«Je me sens comme à mes 16 ans, quand j'ai commencé à Baie-Comeau et que l'équipe s'est rendue à la coupe. Tout le monde est uni. Il y a un bel esprit d'équipe et surtout les gars veulent gagner. Je peux te dire que je suis content d'être ici.»

Yan Pavel Laplante a aussi touché la cible durant une période initiale fructueuse. Ses coéquipiers et lui ont déjoué Chase Marchand à trois reprises sur 12 tirs lors des 20 premières minutes de jeu. Le gardien des Huskies a toutefois gardé son équipe dans le match par la suite, frustrant notamment à quelques reprises Vitalii Abramov.

La recrue peut se compter chanceuse d'avoir pu compléter cette partie. Il a été frappé à la hauteur de la tête au deuxième engagement par Allan Caron.

Laplante s'est porté à la défense de son jeune coéquipier, jetant les gants devant le défenseur des Huskies. Il a payé le gros prix, passant une bonne partie du reste de la joute au banc des pénalités.

«Nous avons une équipe capable de s'imposer physiquement. Nous l'avons vu ce soir, a soutenu l'entraîneur-chef des Olympiques, Benoît Groulx.

«J'ai aimé ce que Pavel a montré. Et Meloche n'était pas trop loin derrière lui. Il était prêt à intervenir aussi. Ça me montre que nos deux nouveaux joueurs ont compris comment ça se passe. Ils ont du millage dans les séries, tout comme Pavel, qui est un grand leader.»

Un coach heureux

Visiblement, Groulx était un coach heureux.

«Tu avais deux bons clubs. Rouyn était venu pour jouer. [...] Nous avons obtenu une très bonne performance de notre équipe.»

Les Huskies n'ont jamais abandonné dans cette rencontre opposant deux des cinq premières équipes au classement du circuit Courteau. Ils ont rendu les choses intéressantes avec un but en troisième période.

Mais il était trop peu trop tard pour les visiteurs, dominés 32-25 au chapitre des tirs.

Yakov Trenine a scellé le gain des Olympiques, marquant dans une cage déserte dans les dernières secondes de la joute.

Rouyn-Noranda a dû se débrouiller sans les services de leur vedette Francis Perron. Il a purgé un match de suspension pour avoir donné un croc en jambe à un joueur ennemi avant la pause des Fêtes.

L'espoir des Sénateurs d'Ottawa occupe le troisième rang des meilleurs marqueurs de la ligue avec 58 points en 31 parties.

Les Olympiques disputeront leur prochaine joute mercredi soir à Sherbrooke.

Bellemare a profité de la pause

Mathieu Bellemare a été nommé la première étoile... (Martin Roy, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Mathieu Bellemare a été nommé la première étoile du match, lundi soir, dans le gain des Olympiques.

Martin Roy, Archives LeDroit

La pause du temps des Fêtes aura été bénéfique pour Mathieu Bellemare.

Le gardien de 5' 8" et 155 livres a été nommé la première étoile du match, lundi soir, dans le gain des Olympiques. Un honneur pleinement mérité après avoir stoppé 24 tirs de l'adversaire.

Bellemare a notamment frustré AJ Greer avec la mitaine droite, peu de temps après que son équipe eut augmenté son avance à 3-0 en première période. «Un petit arrêt de la mitaine, c'est toujours le fun, a-t-il fait remarquer au journaliste, sourire en coin.

«J'aime ça. C'est pourquoi je joue encore avec ma vieille mitaine, même si elle est attachée de tout bord tout côté.»

Son brio n'a pas passé inaperçu chez ses patrons qui, dit-on en coulisses, magasinaient pour un gardien d'expérience avant Noël.

«Le petit Bellemare, il a été correct ce soir?» a lancé Benoît Groulx sous forme de question durant son point de presse.

«Mathieu a eu une baisse de régime à partir du milieu du mois de novembre jusqu'au congé des Fêtes. Il y avait une fatigue mentale. Ce qui est normal pour une recrue. Je pense qu'il s'est bien reposé durant la pause de Noël.»

Ce que confirme le principal intéressé.

«J'avais besoin d'un petit repos, a affirmé Bellemare, qui jure ne pas se laisser distraire par les rumeurs de transaction.

«Je pense que je suis capable de faire le travail jusqu'au bout. Mais si l'équipe veut aller chercher un gardien d'expérience, on s'ajustera. Je ne ressens pas plus de stress parce qu'il y a des rumeurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer