Meloche a hâte de faire vibrer le «Vieux Bob»

L'ancien du Drakkar, Nicolas Meloche, effectuera ses débuts... (Yan Doublet, Archives Le Soleil)

Agrandir

L'ancien du Drakkar, Nicolas Meloche, effectuera ses débuts dans l'uniforme des Olympiques lundi soir au centre Robert-Guertin.

Yan Doublet, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce sera son premier match au sein de sa nouvelle équipe, qui a payé le gros prix pour obtenir ses services avant Noël.

Un moment auquel Nicolas Meloche, 18 ans, a beaucoup pensé ces derniers jours. Le défenseur droitier donnera ses premiers coups de patin dans l'uniforme des Olympiques de Gatineau, lundi soir, lors de la visite des puissants Huskies de Rouyn-Noranda au centre Robert-Guertin.

Un endroit que le choix de deuxième ronde de l'Avalanche du Colorado connaît bien.

«J'ai toujours connu de vraiment bons matches dans cet aréna», souligne Meloche, qui s'est entraîné avec ses coéquipiers pour la première fois, dimanche après-midi.

Ce dernier s'est rappelé un tournoi de printemps qu'il a gagné durant son enfance, il y a quelques années. Plus récemment, il a marqué deux buts en plus de récolter une mention d'aide dans une partie au «Vieux Bob».

C'était en septembre 2014. Il était alors membre du Drakkar de Baie-Comeau, qui s'avérait une équipe plus menaçante que l'édition actuelle.

Cette saison, les choses s'avèrent plus difficiles pour la formation de la Côte-Nord. Elle a entamé une reconstruction.

Ce qui explique pourquoi Meloche, qualifié d'un des cinq meilleurs défenseurs de la LHJMQ par l'entraîneur des Olympiques Benoît Groulx, s'est retrouvé en Outaouais. Gatineau a dû toutefois donner deux choix de première ronde et l'espoir local D'Artagnan Joly.

«J'ai hâte de jouer de jouer ce premier match, de faire une bonne première impression, a dit Meloche.

«Je vois que l'équipe veut gagner. En payant ce prix pour m'obtenir, je vois qu'elle a confiance en moi.»

Le défenseur de 6' 2" et 197 livres dit ne ressentir aucune pression. Qu'il continuera tout simplement à travailler fort.

Les Olympiques, qui misent déjà sur la meilleure brigade défensive du circuit Courteau, ont hâte d'utiliser Nicolas Meloche au sein de leur attaque massive. On dit qu'il possède un excellent lancer de la pointe.

Ce dernier n'est pas frileux non plus. Quand ça brasse, il ne se déguise en courant d'air.

Depuis son arrivée dans la LHMQ à l'automne 2013, Meloche a été impliqué dans sept bagarres.

«C'est sûr que si la situation l'oblige, je vais lâcher les gants. Mais ce n'est pas pour ça que l'équipe a payé pour m'avoir, souligne-t-il.

«Je ne me battrai pas juste pour me battre. Ce n'est pas mon style», prévient-il.

Quoi d'autre a-t-on appris au sujet du nouveau gros nom chez les Olympiques?

Que le préposé à l'équipement n'a pas à s'inquiéter de lui. Que Meloche n'a rien d'un joueur capricieux. «Je ne suis pas superstitieux», note-t-il.

Ce ne sera pas le seul nouveau défenseur dans le camp gatinois. Guillaume McSween, acquis de l'Océanic de Rimouski, affrontera aussi les Huskies.

Reste à savoir quels deux joueurs seront laissés de côté. Benoît Groulx n'avait toujours pas tranché, dimanche soir.

«On va décider ça demain», s'est contenté de dire le coach, qui possède maintenant neuf défenseurs dans son alignement.

Partager

À lire aussi

  • D'Artagnan Joly fait bonne impression

    Hockey junior

    D'Artagnan Joly fait bonne impression

    Nicolas Meloche s'est illustré en marquant le but gagnant des Olympiques jeudi après-midi. Pendant ce temps, le joueur sacrifié par les Gatinois pour... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer