Championnat mondial junior: Trenine retranché

L'attaquant russe des Olympiques de Gatineau, Yakov Trenine... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'attaquant russe des Olympiques de Gatineau, Yakov Trenine

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le prochain rêve de Yakov Trenine devra attendre une autre année.

Après les joies qui ont suivi sa sélection dans la LNH et la signature de son premier contrat professionnel avec les Predators de Nashville en 2015, l'attaquant russe des Olympiques de Gatineau a subi une déception mardi quand il a été retranché par l'équipe nationale junior de la Russie.

Il faut dire que l'entraîneur-chef Valeri Bragine privilégie traditionnellement les joueurs de 19 ans pour construire son équipe en vue du Championnat mondial junior. Trenine était désavantagé par ses 18 ans. Au journaliste Roman Solovyev de l'agence R-Sport, l'attaquant des Olympiques a indiqué que son regard se tournerait maintenant vers le Championnat du monde de 2017.

«Je voulais vraiment jouer pour l'équipe nationale junior. C'est un rêve de représenter mon pays sur la scène mondiale. Je trouve ça dommage de quitter l'équipe, mais je pense que ça va me faire du bien à long terme. Je serai encore plus motivé. Au moins, il me reste encore l'an prochain pour tenter de faire ma place et de jouer au Championnat mondial junior.»

Seulement trois attaquants de 18 ans sont encore au camp de l'équipe russe qui disputera un dernier match hors-concours contre le Danemark jeudi avant de compléter sa formation. Le Championnat mondial débutera le 26 décembre à Helsinki, en Finlande.

Jusqu'à présent, l'équipe nationale junior de la Russie a disputé deux matches hors-concours contre des équipes de la KHL à Moscou (le Dynamo et le Spartak).

Au moins, Yakov Trenine aura l'occasion de passer Noël parmi les siens avant de revenir à Gatineau à temps pour le prochain match des Olympiques le 28 décembre contre les Huskies de Rouyn-Noranda. Le centre numéro un de Benoît Groulx aura raté seulement trois rencontres. S'il avait participé au Championnat mondial, il aurait manqué aux Olympiques pendant au moins cinq autres matches.

La Russie a remporté la médaille d'argent en 2015 en s'inclinant 5-4 contre le Canada dirigé par Benoît Groulx dans la finale présentée au Centre Air Canada de Toronto. La cohorte des joueurs russes de 19 ans ne serait pas aussi forte cette année. En conséquence, plus de joueurs de 18 ans avaient obtenu des invitations au dernier camp de sélection à Moscou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer