Un défenseur imposant s'amène à Gatineau

Guillaume McSween, à gauche, s'amène avec les Olympiques... (Courtoisie LHJMQ)

Agrandir

Guillaume McSween, à gauche, s'amène avec les Olympiques de Gatineau.

Courtoisie LHJMQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au début du mois de décembre, Guillaume McSween a quitté l'Océanic de Rimouski. Son entraîneur-chef, Serge Beausoleil, avait évoqué une perte de motivation pour expliquer son départ.

Le défenseur de 19 ans est rentré à la maison, à Valleyfield, pour jouer avec les Braves de la Ligue junior AAA du Québec. Son stage dans cette ligue n'aura duré qu'une demi-douzaine de matches. Lundi matin, les Olympiques de Gatineau ont fait son acquisition en retour de choix de quatrième ronde en 2017 et de cinquième ronde en 2016.

À en juger par le ton de sa voix au téléphone, il faut croire qu'il a rapidement retrouvé le goût de jouer au hockey. «Cette transaction est une très bonne chose. Je suis content de poursuivre ma carrière à Gatineau. Ils aspirent à gagner la coupe. J'ai gagné une coupe l'an dernier et je voudrais en gagner une autre à Gatineau.»

Le colosse de 6' 4" et 216 livres assure qu'il n'a jamais vraiment perdu le goût de jouer dans la LHJMQ. «J'ai quitté l'Océanic principalement pour me rapprocher de ma famille et de la maison. La passion n'est pas partie. Quand j'ai quitté Rimouski, j'ai demandé à Serge Beausoleil de m'échanger à Gatineau. C'était au sommet de ma liste. C'est à 1 h 30 de chez nous. J'ai été chanceux parce que c'est là qu'il m'a envoyé.»

Quand on lui demande s'il s'agit d'un cadeau de Noël avant Noël, McSween est catégorique. «Oui, cette expression me va très bien!»

À Gatineau, il retrouvera Marc-Olivier Crevier-Morin et Yan-Pavel Laplante, anciens coéquipiers avec qui il a conservé des liens d'amitié. McSween a toutefois été clair sur une chose. Il n'arrive pas en Outaouais pour remplir le filet.

«Je suis un défenseur à caractère défensif. J'ai déjà parlé à Benoît (Groulx) à quelques reprises. J'ai hâte de me joindre à cette équipe. Nous avons un groupe de défenseurs très, très solide!»

Benoît Groulx a expliqué que l'expérience des séries de McSween va s'avérer un atout considérable. «Il a gagné une finale et notre autre acquisition, Nicolas Meloche, a perdu dans une finale. Ils connaissent le tabac des séries. Avant le début de la période des transactions, nous voulions ajouter deux défenseurs aux gabarits imposants parce que nous avions plusieurs petits défenseurs de 5' 11". Meloche et McSween pourraient être avec nous pendant deux ans.»

L'an dernier, McSween a enregistré 27 points 63 matches et cinq autres points en 19 matches des séries. Cette saison, il avait sept points en 27 parties.

C'est l'Océanic qui a initié le contact avec les Olympiques dans le cadre de cette transaction. «On nous a fait part du souhait du joueur de venir chez nous pour des raisons personnelles et familiales. Il correspondait à ce que nous recherchions. Il va nous apporter de l'expérience. Il va jouer en désavantage numérique. Il va prendre plus de place dans les coins de patinoire. J'ai trouvé que nos petits défenseurs ont été bardassés l'an dernier dans les séries. À 6' 4", le coup de coude, il ne va pas le recevoir dans le visage.»

Les Olympiques ont maintenant neuf défenseurs de grande qualité dans leur alignement et Benoît Groulx confirme qu'il y aura d'autres mouvements. «Il faudra considérer un retour au midget AAA. Nous pourrions en échanger d'autres.»

Un défenseur pourrait notamment être échangé pour ajouter du punch à l'attaque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer