Benoît-Olivier Groulx réclamé au premier rang?

Auteur de 18 buts et 39 points en... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Auteur de 18 buts et 39 points en 31 matches avec l'Intrépide de Gatineau, Benoît-Olivier Groulx est le meilleur compteur de la ligue parmi les joueurs de 15 ans.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis la création de la LHJMQ en 1969, jamais un hockeyeur de l'Outaouais n'a été réclamé au premier rang de sa séance de sélection.

John Chabot (Hull/Maniwaki) et Stéphane Richer (Ripon) sont passés bien près en 1979 et 1983 quand ils ont été choisis au deuxième rang. En juin 2016, à Charlottetown, Benoît-Olivier Groulx pourrait changer la donne et monter sur l'estrade en premier.

«Il ne veillera pas tard au prochain repêchage. Pour moi, il ne fait aucun doute qu'il sera choisi dans les trois premiers. Il me rappelle un certain Pierre-Luc Dubois», avance Jacques Carrière, recruteur-chef des Screaming Eagles du Cap-Breton.

Carrière est responsable de la sélection de Dubois dans la LHJMQ. L'attaquant de 17 ans est maintenant un des plus beaux espoirs du prochain repêchage de la LNH. Le recruteur de l'Outaouais a l'oeil juste pour dénicher les perles rares. Avant d'arriver au Cap-Breton, il travaillait à Val-d'Or où il avait sélectionné Julien Gauthier, Anthony Richard, Nicolas Aubé-Kubel, Anthony Mantha et compagnie.

«Benoît-Olivier a tout pour faire un excellent joueur dans le junior majeur. Il contribue à l'offensive sans négliger son jeu défensif et il est toujours là pour ses coéquipiers. Il a un très bon lancer. Il a une belle vision du jeu. Il sait ce que ça prend pour jouer chez les professionnels. Il prend tous les moyens pour y arriver.»

Jacques Carrière croit que sa concurrence viendra du défenseur Jared McIsaac du Wolfpack de Cole Harbour, de l'attaquant Gabriel Fortier des Lions du Lac St-Louis ou du gardien Olivier Rodrigue des Élites de Jonquière. Tous ces joueurs sont présents au Challenge CCM de la Ligue midget AAA du Québec cette semaine à Gatineau.

Passion hors du commun

Auteur de 18 buts et 39 points en 31 matches avec l'Intrépide de Gatineau, Benoît-Olivier Groulx est le meilleur compteur de la ligue parmi les joueurs de 15 ans. Doté d'un physique imposant à 6' 1" et 171 livres, le fils de l'entraîneur Benoît Groulx ne donne pas l'impression d'être un des plus jeunes patineurs du circuit Baillargé.

«Tu oublies qu'il a 15 ans quand il est sur la glace, explique son entraîneur Martin Lafleur. Il joue avec une belle maturité. C'est un joueur complet, dominant dans les trois zones. Il est efficace autant en avantage numérique qu'en désavantage. C'est un bon coéquipier. Un joueur spécial.»

Lafleur ajoute que Groulx est animé d'une passion hors du commun. «Il arrive à l'aréna en premier. Il fait des heures supplémentaires dans le gymnase. Il cherche toujours des façons de s'améliorer.»

Le principal intéressé commence à peine à réaliser l'ampleur de son talent et demeure humble même s'il commence à se détacher des meilleurs joueurs de son âge. Son visage s'illumine quand on lui parle de la comparaison avec Pierre-Luc Dubois et qu'on évoque la possibilité qu'il soit le premier joueur repêché en 2016.

«Je serais honoré si ça arrivait, mais je ne veux pas me mettre trop de pression avec ça. J'ai vu dernièrement que j'étais classé haut, mais je ne veux pas perdre ma concentration. Je suis bien entouré. Mes coéquipiers m'aident à hausser mon niveau de jeu. J'ai une très belle chimie avec Xavier Simoneau (14 ans).»

En se levant le matin, Groulx pense immédiatement au hockey. «Chez mon père, je vais lancer des rondelles dehors et je commence déjà à penser à nos prochains adversaires. Ma mère ne veut pas de filet de hockey à la maison, alors je joue au hockey sur mon PlayStation 3!»

À l'extérieur de la patinoire, le #57 de l'Intrépide s'impose plusieurs sacrifices pour connaître une bonne deuxième moitié de saison et ainsi consolider son statut d'espoir de premier plan. Il assure aussi qu'il n'a pas de préférence sur sa prochaine destination.

«Juste d'être repêché, ce sera un honneur.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer