Duels au sommet en Abitibi

Selon le capitaine Alexandre Carrier, les Olympiques ont... (Franois laplante, Archives Getty Images/AFP)

Agrandir

Selon le capitaine Alexandre Carrier, les Olympiques ont déjà démontré leur profondeur.

Franois laplante, Archives Getty Images/AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le coloré animateur de radio Ron Fournier dirait «Bing! Bang! Bing! Bang!» parce que ça va barder en Abitibi ce week-end!

Forts de leur séquence de sept victoires consécutives, les Olympiques s'en vont affronter, coup sur coup, les deux meilleures équipes de la LHJMQ. À Val-d'Or vendredi, les Gatinois vont se frotter à une équipe qui a gagné ses 12 derniers matches. Les Foreurs (22-7-3) ont ainsi égalé un record d'équipe. Ils n'ont pas subi la défaite depuis le 1er novembre...

Le lendemain, les Olympiques (21-8-2) se rendront à Rouyn-Noranda pour se mesurer à l'équipe de première position du circuit Courteau. Les Huskies (24-3-4) ont remporté leurs six derniers duels. Au moins une des trois équipes de l'heure de la LHJMQ va se casser les dents en fin de semaine.

Mentalement, les protégés de Benoît Groulx sont prêts à relever ce défi de taille. Physiquement, c'est peut-être une autre histoire.

«Ce qui m'inquiète le plus, c'est l'état de santé de nos joueurs. La moitié de l'équipe a été affligée par des virus cette semaine. La gastro et la grippe ont circulé dans le vestiaire. Certains joueurs n'ont pris part qu'à un seul entraînement. Certains ne feront peut-être pas le voyage», a indiqué l'entraîneur-chef, qui n'a pas échappé à la maladie lui non plus.

Seul Austin Eastman (commotion cérébrale) était assuré de rester à Gatineau. Son agresseur, Justin Doucet, des Voltigeurs de Drummondville, a écopé de deux matches de suspension. Le vétéran Joey Richard, qui n'a joué qu'un match depuis le 23 octobre, fera cependant un retour au jeu.

Évidemment, il manquera un gros élément dans la formation gatinoise en Abitibi. Yakov Trenine, centre numéro un de l'équipe, est parti en Russie pour tenter sa chance avec l'équipe nationale junior de son pays.

«Nous ne pouvons pas remplacer Yakov, mais les Foreurs et les Huskies seront aussi privés de joueurs», explique Benoît Groulx. Les Foreurs devront se passer de leur meilleur franc-tireur, Julien Gauthier. Les Huskies se défendront sans l'attaquant letton Martins Dzierkals et le défenseur Jérémy Lauzon. Ils sont tous impliqués dans des activités sur la scène internationale.

Pour le capitaine Alexandre Carrier, les Olympiques ont déjà démontré qu'ils pouvaient gagner sans Trenine en début de saison. «C'est la profondeur qui va faire la différence. Il faudra que nos joueurs de soutien prennent sa place.»

Alex Dostie abondait dans le même sens. «Tous les trios ont contribué à nos succès. En nous regroupant, nous pourrons combler l'absence de Yakov. Nous avons joué à quatre trios toute l'année. Je suis convaincu que nous sommes capables de faire le travail.»

Plein les bras

Dostie ajoute que le défi d'affronter les deux meilleures équipes de la ligue (au total des points) est intéressant juste avant la pause de Noël. «Si nous voulons être classés avec les meilleures équipes de notre ligue, il faut réussir à vaincre les meilleures tout de suite.»

Général de la défensive, Alexandre Carrier sait qu'il en aura plein les bras dès vendredi soir contre les Foreurs, qui mènent la ligue avec 147 buts marqués.

«Leur attaque est dangereuse. Ils peuvent marquer sept, huit, neuf buts dans une partie. En revanche, nous sommes l'équipe qui a donné le moins de buts. J'ai hâte de comparer la meilleure attaque contre la meilleure défensive. Il faut aborder le week-end avec l'intention d'avoir du plaisir. Il ne faut pas se stresser devant ce défi. Il faut avoir confiance en nos moyens. En travaillant fort, tout peut arriver.»

Déjà la fin des matches à 19h

De passage à l'émission Dans le vestiaire sur les ondes d'Unique FM, mercredi soir, le président des Olympiques, Alain Sear, a indiqué que les matches des Olympiques retrouveront leur case horaire habituelle la saison prochaine. Les matches du mardi au mercredi seront de retour à 19h30.

À la demande de certains partisans, le club avait accepté de déplacer les matches en semaine à 19h cette année afin de permettre aux jeunes familles de rentrer à la maison plus tôt après les matches, mais l'expérience n'a pas été concluante jusqu'à maintenant.

Les matches du samedi alterneront quant à eux entre 16h et 19h la saison prochaine.

Grosse foule visée

Les Olympiques mettent le paquet pour attirer leur meilleure foule de la saison à leur dernier match local avant la pause de Noël. Il faudra plus de 2734 spectateurs pour établir le record de la saison 2015-2016.

Si cette marque est surpassée vendredi prochain (18 décembre), lors de la visite des Cataractes de Shawinigan, un partisan sortira du centre Robert-Guertin avec un chèque de 1500$.

Groulx profite du ménage à Sherbrooke

Le coup de balai donné par la direction du Phoenix de Sherbrooke ne changera pas l'entente déjà survenue entre Benoît Groulx et l'ancien directeur général Patrick Charbonneau pour compenser la retraite inattendue du hockey du gardien Alex Bureau.

À la dernière séance de sélection de la LHJMQ, les Olympiques avaient acquis le gardien de 19 ans contre un choix de troisième ronde 2017 et un choix de sixième ronde 2015, mais Bureau s'est retiré à la fin du dernier camp d'entraînement sans avoir disputé un match officiel avec Gatineau.

«Nous avons un arrangement avec Sherbrooke pour récupérer notre choix de troisième ronde. Le choix de sixième ronde a été utilisé par le Phoenix, mais nous allons nous entendre sur autre chose. Ils n'ont pas de choix de sixième ronde cette année», a indiqué Benoît Groulx jeudi.

Le tout devrait être annoncé pendant la prochaine période des transactions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer