Carrier tombe dans la défaite

Bo Taylor a été généreux envers les Islanders... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Bo Taylor a été généreux envers les Islanders de Charlottetown.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un gros point a échappé aux Olympiques de Gatineau jeudi soir sur la patinoire du centre Robert-Guertin.

Les hommes de Benoît Groulx ont dominé les Islanders de Charlottetown pendant la majorité de la partie. Ils ont eu le dessus 39-26 au chapitre des tirs au but, mais pendant que Mason MacDonald multipliait les arrêts devant la cage des Insulaires, Bo Taylor s'est montré généreux devant la cage gatinoise. Résultat? Les Olympiques n'ont pu s'accrocher à leur priorité de deux buts en troisième période et ils ont fini par s'incliner 5-4 en prolongation devant 1794 spectateurs qui criaient au vol.

Rien pour aider leur cause, les Olympiques ont perdu les services de leur meilleur défenseur en première période quand Alexandre Carrier a été victime d'une blessure à l'épaule. Il sera évalué vendredi pour connaître l'étendue des dommages.

Les locaux menaient 1-0 après 20 minutes malgré un avantage de 14-3 dans les tirs. Sans Mason MacDonald, les visiteurs auraient été en position précaire. Encore là, le gardien n'y pouvait rien sur le but d'Alex Breton qui tentait plutôt de faire une passe devant le filet quand la rondelle a dévié sur le patin d'un défenseur de Charlottetown.

Puis, les Islanders (10-8-2) ont connu leurs cinq meilleures minutes au début de la deuxième période pour s'emparer de l'avance sur deux buts consécutifs de Mitchell Balmas. Les Gatinois (11-6-2) ont cependant retrouvé leur rythme en profitant de leur vitesse pour reprendre le contrôle du match. Alex Dostie a d'ailleurs ramené les deux équipes à 2-2 à la suite d'une passe parfaite de Vitalii Abramov.

Jouant son premier match dans la LHJMQ, le Franco-Ontarien Tristen Élie a amassé une passe sur ce but en avantage numérique. Élie arrive des Colts de Cornwall dans la Ligue junior A de l'Ontario. Il est le frère de Rémi Élie, espoir des Stars de Dallas. L'attaquant de 19 ans a aussi joué quelques matches avec les Knights de London à 17 et 18 ans.

En troisième période, les Gatinois ont pris une sérieuse option sur la partie grâce à deux buts rapides de Yan-Pavel Laplante, mais les Olympiques ont eu de la difficulté à garder des avances récemment et ils en ont payé le prix en fin de rencontre.

Will Thompson a fait 4-3 et Alexandre Goulet a envoyé les deux équipes en prolongation en profitant d'un cafouillage devant la cage de Taylor pour faire 4-4.

En prolongation, Dexter Weber a complété la remontée des visiteurs dès la deuxième minute de jeu. Benoît Groulx ne pouvait pas en vouloir à ses joueurs après la défaite.

«Nous avons disputé un très fort match même s'il n'y a jamais rien de parfait. Notre gardien a disputé son pire match de l'année. C'est décevant. Nous aurions mérité mieux, mais cette prestation de Bo va faire partie de son apprentissage. J'ai songé à le retirer après la deuxième période, mais je voulais voir comment il allait batailler dans cette situation.»

Nette domination des locaux

L'entraîneur gatinois jugeait que son club avait contrôlé ce match «de A à Z», mais ses joueurs avaient besoin de tirs parfaits pour vaincre MacDonald pendant que Taylor a été faible sur la majorité des buts des Islanders.

«Nous avons eu de la difficulté à gérer des avances dernièrement. On ne jouait pas bien, mais nos gardiens nous sauvaient. Taylor nous a gardés dans le match à Baie-Comeau avec de gros arrêts. Ce soir, nous avons bien joué, mais notre gardien n'était pas dans son élément.»

Les Olympiques avaient également rappelé D'Artagnan Joly pour ce match et il a été inséré à la droite de Yakov Trenine (encore blanchi jeudi) et Yan-Pavel Laplante. Le Gatinois a bien fait pendant deux périodes avant de voir moins d'action en troisième.

Rémi Élie a toutefois retenu l'attention de l'entraîneur.

«Il a été très solide en avantage numérique. Il déplaçait bien la rondelle et il a amené une nouvelle dimension à notre attaque.»

Originaire de Green Valley, Élie souhaite profiter de sa dernière chance d'évoluer au niveau junior majeur. «J'ai déjà joué à ce niveau, mais notre équipe était très forte à London et il n'y avait pas de place pour moi. Je suis content de mon premier match. J'ai joué beaucoup et je suis habitué de jouer à la pointe en avantage numérique.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer