L'Armada réduite au silence

Austin Eastman célébrant le premier but des siens,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Austin Eastman célébrant le premier but des siens, en deuxième période. Pour une neuvième année, les Olympiques revêtaient un chandail rose afin d'amasser des fonds pour la recherche sur les cancers féminins.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les vétérans attaquants des Olympiques Gatineau ont encore été menottés vendredi soir au centre Robert-Guertin, mais trois recrues ont touché le fond du filet et Mathieu Bellemare a été impeccable devant la cage des locaux pour mettre un terme à une série de trois revers consécutifs.

Le gardien de 17 ans a repoussé 16 tirs pour signer son deuxième blanchissage de la saison dans un gain de 3-0 des Gatinois contre l'Armada de Blainville-Boisbriand. À l'attaque, les recrues Austin Eastman, Vitalii Abramov et Jeffrey Durocher ont déjoué le gardien Samuel Montembeault, qui a permis aux siens de rester dans le match même s'il a affronté deux fois plus de tirs (32) que Bellemare.

Les troupiers de Benoît Groulx ont éprouvé toutes sortes de difficultés à compter en avantage numérique cette saison. Vendredi, ils ont fait secouer les cordages deux fois en pareilles occasions. Après une première période sans but, l'Ontarien Eastman a inscrit son premier but dans la LHJMQ pour ouvrir la marque sur un beau jeu du défenseur Élie Bérubé. Vitalii Abramov a ajouté un autre but sur l'attaque massive, cette fois, sur une belle pièce du défenseur Gabriel Bilodeau. Bérubé a récolté sa deuxième passe sur le jeu.

Les Olympiques (8-5-1) se sont ainsi retrouvés en avance 2-0, mais ils devaient une fière chandelle à leur gardien recrue. Les Gatinois dominaient la rencontre et le pointage était toujours 0-0 en deuxième période quand Samuel Tremblay a bénéficié d'un lancer de punition. Bellemare a résisté pour garder le pointage égal.

«Cet arrêt a été un moment clé du match, a signalé l'entraîneur-chef Benoît Groulx. Nous avions l'avantage du jeu et si l'Armada avait pris l'avance 1-0, ils auraient pu s'accrocher à ça. Notre avantage numérique a ensuite fait la différence.»

En contrôle

Plus le match avançait, plus les Gatinois étaient en contrôle, ce qui était un peu normal compte tenu des effectifs réduits de l'Armada (6-8-2) qui disputaient aussi un cinquième match en sept jours. Les locaux ont notamment eu le meilleur 16-2 dans les tirs dans la période médiane.

Bellemare a ensuite étouffé la dernière menace réelle des visiteurs en troisième période quand Samuel Tremblay et Kristian Pospisil ont intercepté une passe d'Alexandre Carrier pour s'amener à deux contre lui, mais le tir de Pospisil a frappé la culotte du gardien des Olympiques pour dévier à côté du filet.

L'entraîneur-chef de l'Armada, Joël Bouchard, a salué l'effort de ses équipiers dans la défaite. «Nous sommes bien sortis en première période même si la fatigue s'installe dans notre club. À cause de notre horaire chargé, nous n'avons pratiqué que quatre fois en 25 jours. Montembeault a fait de gros arrêts, mais nous avons cafouillé à quelques reprises alors que notre vie ne tient qu'à un fil. Nous n'avons pas marqué et les punitions nous ont mis dans le trouble.»

Le deuxième duel entre les Olympiques et l'Armada pendant le week-end des rivalités dans la LHJMQ sera disputé à Boisbriand dimanche.

Bourcier s'éclate à Baie-Comeau

Ailleurs dans la LHJMQ, le Gatinois Jonathan Bourcier a connu sa meilleure soirée offensive en carrière en comptant quatre buts et en totalisant six points dans un carnage de 12-1 des Saguenéens de Chicoutimi sur le Drakkar de Baie-Comeau. L'attaquant de 19 ans a marqué ses quatre buts en première période. Il est devenu le quatrième joueur de l'histoire des Sags à réaliser l'exploit. Mathieu Benoît avait été le dernier à le faire en novembre 1997.

«Je voulais être celui qui allait faire la différence», raconte Bellemare

Il n'a pas été très occupé devant la cage des Olympiques vendredi soir, mais Mathieu Bellemare a réalisé quelques arrêts d'importance capitale pour permettre aux siens de respirer d'aise dans un gain de 3-0.

Il s'est notamment signalé avec un compte égal de 0-0 en deuxième période en bloquant un tir de pénalité. En troisième période, les Gatinois menaient 2-0 quand deux joueurs de l'Armada se sont amenés seuls contre lui. Il a également donné la frousse aux 2202 partisans du match en rose en appui aux cancers féminins en arrêtant partiellement un faible long dégagement qui a dévié juste à côté de sa cage.

«La rondelle a touché une fissure sur la glace et ça m'a pris du temps à réaliser qu'elle n'était pas sur ma palette. Ç'a mis un peu de suspense dans le match! Pour le tir de punition, j'étais vraiment concentré. Pendant la fusillade à Saint-Jean, j'avais donné trois buts sur trois tirs parce que j'avais essayé de trop en faire. J'ai appris la leçon. Sur la descente à deux contre zéro, je m'attendais à une passe, mais j'ai reçu le tir sur ma culotte.»

Bellemare était déterminé à secouer la léthargie de son club avant le match. «Dans ma préparation, je voulais être celui qui allait faire la différence. Il était temps de mettre fin à notre séquence de défaites.»

De son côté, le vétéran Élie Bérubé était content d'enfin contribuer à l'attaque. Le défenseur de 20 ans avait été limité à trois points à ses 13 premiers matches. Vendredi, il a préparé deux buts.

«Je n'étais pas satisfait de ma contribution offensive et j'espère que ça va débloquer maintenant. Offensivement, c'était difficile pour nous récemment. On dirait que nous affrontions toujours des gardiens de la LNH tellement la rondelle ne voulait pas rentrer. Nous avons marqué trois buts ce soir et avec la défensive que nous avons, ça devrait être suffisant pour gagner.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer