Moment propice pour couler l'Armada

Che les Olympiques, il n'y a que Yan-Pavel... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Che les Olympiques, il n'y a que Yan-Pavel Laplante (notre photo) et Vitalii Abramov qui trouvent régulièrement le fond du filet.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La flotte de l'Armada de Blainville-Boisbriand navigue en eaux troubles ces temps-ci.

Sérieusement éprouvée par les blessures, la troupe de Joël Bouchard va terminer une séquence éreintante de six matches en neuf jours vendredi et dimanche contre les Olympiques de Gatineau. Les équipiers de Benoît Groulx traversent aussi une période difficile où ils n'ont gagné qu'un seul de leurs six derniers matches.

Dans les circonstances, le moment serait propice pour se ressaisir contre l'Armada, d'autant plus que Joël Bouchard est sorti de ses gonds le week-end dernier après une sortie difficile de son équipe. «On ne perdra pas notre identité parce que trois ou quatre nonos veulent faire leur zozo ici», avait-il déclaré après un revers contre les Foreurs de Val-d'Or.

Il a multiplié les déclarations spectaculaires dans son point de presse qui s'est étiré plus longuement qu'à l'habitude. L'ancien joueur de la LNH en avait clairement assez d'envoyer une formation sur la patinoire qui ne correspondait pas l'ADN de l'Armada. Il a même fait allusion à la Guerre des tuques dans son envolée d'après-match.

«J'en ai assez des Ti-Guy Lalune et d'entendre des niaiseries à gauche et à droite [...] Ça suffit le gardiennage!»

Benoît Groulx est bien au fait de ce qui se passe chez l'Armada, mais tout cela était loin de ses préoccupations à la veille du premier match de la confrontation aller-retour.

«Ce qu'ils font, ça n'a pas d'importance pour moi. Ce qui m'importe, c'est que nous devons être meilleurs dans les trois zones. Notre exécution n'est pas bonne depuis quelques semaines. Nous précipitons nos jeux. Nous ne regardons pas assez. Nous manquons de patience. Nous avons travaillé là-dessus cette semaine et j'espère que nous serons meilleurs contre l'Armada.»

Offensivement, le club se cherche depuis la perte d'Alex Dostie, qui s'absentera encore au moins deux matches. Yakov Trenine n'a que deux buts depuis son retour des Predators de Nashville. Les vétérans Joey Richard et Tommy Veilleux n'ont qu'un seul but cette saison. Il n'y a que Yan-Pavel Laplante et Vitalii Abramov qui trouvent régulièrement le fond du filet.

«Dans n'importe quelle ligue, quand tes meilleurs joueurs ne sont pas tes meilleurs, c'est difficile de gagner des matches. C'est notre cas. Ce n'est pas une question de pointer Yakov, mais c'est plus dur pour lui et même Alexandre Carrier depuis leur retour de leur camp à Nashville. Laplante et Abramov produisent, mais ils ont besoin de support des joueurs comme Joey Richard, Tommy Veilleux et Yakov Trenine.»

Groulx souligne que Veilleux a compté 18 buts l'an dernier et qu'il comptait sur une plus grande contribution offensive de Joey Richard. «Le problème, c'est qu'ils ne sont pas capables de se créer des chances de marquer. Je regarde Alexandre Alain, Alexandre Landreville et Austin Eastman. Ils créent deux à trois chances de marquer par match. Nos meilleurs joueurs doivent s'en créer aussi.»

Devant le filet, Mathieu Bellemare aura le mandat de freiner la séquence de trois défaites des Olympiques vendredi soir.

Pas de stationnement

Notez bien que le stationnement du centre Robert-Guertin ne sera pas disponible du côté du boulevard des Allumettières en raison de la foire du hockey Rogers Hometown qui se déroulera tout le week-end.

Les Olympiques invitent donc leurs partisans à se stationner chez Pilon Ltée. sur le boulevard Montclair. Un service gratuit de navettes vers Guertin débutera à 18h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer