L'Océanic et les Voltigeurs, des adversaires de taille

L'entraîneur-chef Benoît Groulx veut que son équipe retrouve de... (Yan Doublet, Archives Le Soleil)

Agrandir

L'entraîneur-chef Benoît Groulx veut que son équipe retrouve de la constance dans son jeu ce week-end.

Yan Doublet, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien remis de leur plus long périple de la saison, les Olympiques de Gatineau accueilleront deux équipes surprenantes ce week-end au centre Robert-Guertin.

L'Océanic de Rimouski (7-1-0) et les Voltigeurs de Drummondville (8-2-0) devancent les Gatinois (6-2-1) au classement. Les Olympiques avaient également connu un excellent départ avant de s'accrocher les pieds dans le tapis à la suite d'une victoire facile de 7-1 contre le Drakkar de Baie-Comeau il y a deux semaines. La troupe de Benoît Groulx n'a remporté qu'un seul des quatre matches suivants. L'entraîneur-chef voudra que son équipe retrouve de la constance dans son jeu ce week-end.

«On dirait que quelqu'un a changé notre système de jeu sans m'en parler. Ça nous amène à courir après la rondelle et ça laisse des trous sur la patinoire parce que nous ne sommes pas positionnés au bon endroit. Au Cap-Breton, nous avons compté 11 accrochages entre nos propres joueurs. Nous avons accordé d'innombrables surnombres. On s'éloigne de notre système trop facilement. Il faut revenir à notre structure.»

Samedi soir, l'Océanic présentera une équipe avec un visage fort différent du printemps dernier quand il avait gagné la coupe du Président. Alexis Loiseau, Christopher Clapperton, Charles-David Beaudoin, Anthony DeLuca, Jan Kostalek, Frédérik Gauthier, Samuel Morin et Philippe Desrosiers ont terminé leur stage junior. Ceux qui restent ont toutefois bénéficié de l'expérience acquise en gagnant quatre rondes des séries éliminatoires et le gardien qui a éliminé les Olympiques, Louis-Philip Guindon, est toujours à son poste.

Dimanche après-midi, ce sera au tour des Voltigeurs de Drummondville de s'amener en ville avec une équipe en pleine confiance. Échangé des Olympiques aux «Rouges» à titre de gardien de 20 ans, Nicolas Lachance connaît un excellent départ et pourrait affronter ses anciens coéquipiers. Alex Barré-Boulet est quant à lui, le surprenant meneur de la ligue avec 10 buts en 10 matches.

Les Gatinois Philippe Pelletier-Leblanc et Nicolas Patry-Gingras effectueront également un premier passage dans leur patelin cette saison. Pelletier-Leblanc a compté trois buts à ses 10 premiers matches. Dans le cas du défenseur Patry-Gingras, il s'agira de son premier match à Gatineau dans la LHJMQ. Il cherchera à récolter son premier point de la saison devant parents et amis.

Nouveaux visages

Chez les Olympiques, il pourrait y avoir quelques nouveaux visages dans la formation ce week-end. Benoît Groulx n'était pas encore certain de ce qu'il allait faire avec les trois Ontariens à l'essai cette semaine. «Austin Eastman devrait jouer. Il a beaucoup de vitesse et de bonnes habiletés. Il a 18 ans. Il a bien fait à l'entraînement. On aimerait voir ce qu'il peut faire dans un match. Michael Silveri pourrait aussi jouer. C'est un gros bonhomme qui pourrait représenter un projet. Rien n'est décidé avec le défenseur Nick Zottl. Il a 20 ans. Nous cherchons des façons d'améliorer l'équipe, mais nous ne sommes pas rendus à penser à faire une transaction.»

Autant Benoît Groulx aimerait évaluer ses nouveaux joueurs, autant il tient à gagner des matches. «C'est difficile d'essayer de nouveaux joueurs quand nous tentons de trouver de la cohésion dans notre jeu. Depuis notre victoire contre Baie-Comeau, notre jeu est en dents de scie. Collectivement, nous devons être meilleurs. Nous oublions des détails qui nous coûtent cher.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer