Futur domicile des Olympiques: les élus seront informés mardi

Le conseiller Maxime Tremblay souhaite avoir «un portrait... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le conseiller Maxime Tremblay souhaite avoir «un portrait de l'ensemble des opportunités».

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un dénouement semble poindre à l'horizon dans l'épineux dossier du futur domicile des Olympiques de Gatineau.

Plusieurs pièces du casse-tête commencent à tomber en place, si bien que Maxime Pedneaud-Jobin est maintenant prêt à faire une présentation aux élus, à huis clos, mardi prochain, concernant les derniers développements dans ce dossier, a confirmé mercredi le chef de cabinet du maire, Melvin Jomphe.

Impossible pour l'instant de savoir exactement quelles sont les informations qui seront communiquées au conseil municipal, mais on peut déjà prévoir que les propositions faites par les Sénateurs d'Ottawa et Vision Multisports Outaouais feront partie des discussions. La récente proposition du promoteur Gilles Desjardins de faire le don d'un terrain en bordure de l'autoroute 50 pour accueillir le futur domicile des Olympiques de Gatineau devrait aussi être abordée.

Le conseiller Maxime Tremblay a affirmé que ses attentes envers cette communication du maire à son conseil demeurent les mêmes que lors de la dernière séance du conseil municipal, alors que le maire avait utilisé son veto pour bloquer une résolution majoritaire devant permettre la création d'un comité d'élus pour travailler sur le dossier des Olympiques de Gatineau.

«Moi, je veux avoir un portrait de l'ensemble des opportunités, je veux avoir une vision plus large et m'assurer que toutes les possibilités sont là», a indiqué M. Tremblay.

Le vice-président du comité exécutif, Gilles Carpentier, est le seul élu qui a assisté aux réunions «de très haut niveau», dit-il, avec le maire de Gatineau dans le dossier des Olympiques. Il affirme avoir rencontré les deux partenaires qui ont présenté des projets à la Ville pour l'instant. «Il s'agissait de réunions de très haut niveau, des premiers contacts, mais je n'ai pas assisté à d'autres réunions depuis, a-t-il affirmé. Le dossier doit demeurer confidentiel. Il y a de l'information qui ne peut pas être rendue publique parce qu'il y a des lettres légales de signées concernant le respect de la confidentialité.»

Tremblay agacé

Cette participation de M. Carpentier aux rencontres des partenaires avec le maire Pedneaud-Jobin continue d'agacer certains élus, comme Maxime Tremblay.

«C'est le choix du maire, c'est comme ça qu'il exprime son leadership et moi je suis en désaccord avec cette façon de faire, a-t-il dit. Lors des négociations avec le groupe de Luc Robitaille, le maire a tenu le conseil au courant. Là, il en a décidé autrement nous devons vivre avec ça.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer